Jump to content

Total Recall - Len Wiseman, 2012


Kerozene
 Share

Recommended Posts

Pareil j'étais assez sceptique et finalement j'ai bien aimé.

 

Bon ça vaut pas l'original, loiiiin de là, la copine de Colin Farell est insupportable, et tout ce qui faisait le charme du premier (Mars, l'ambiguïté rêve/réalité, le côté bien bourrin) a disparu ici ou tombe à plat. Et c'est remplacé par... rien (ah si, Mars est remplacé par l'Australie, on gagne pas au change je trouve ).

 

Après les effets spéciaux sont bluffants, les scènes d'action sont très réussies, l'univers dans lequel évolue les protagonistes (mélange de Blade Runner et du 5e Elément) est un futur bien pourri comme je les aime et on voit pas le temps passer.

 

Bref un film sympa, plutôt bon même, mais ça n'arrive certainement pas à la cheville de l'original.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Vu hier.

Comme tout le monde, je trouve la direction artistique à tomber. Depuis Blade Runner je n'avais pas pris un tel plaisir à voir un futur cyberpunk totalitariste d'aussi belle facture. Et Wiseman se fait plaisir à bien mettre en valeur un tel potentiel de décor. Il cadre large avec un effet de profondeur permettant au mieux d’apprécier la ville en niveau. Il y a un gigantisme de folie, qui me parle bcp niveau thématique. Par contre je n'ai pas du tout pigé l'interet de foutre un contrepoint post apo. Les deux villes-poles se suffisaient à elles mêmes. Je citais Blade Runner, mais là encore on sent cette influence graphique chinoise, ce qui n'est finalement pas bete vis à vis de l'Australie actuelle.

 

Par coté histoire, j'ai l'impression d’être pris pour un con puisque les scénaristes ont jugés que je n'avais pas de jugement ni de possibilité de réfléchir à un éventuel double niveau reve-réalité. A vrai dire j'ai décroché dès le passage chez Rekall. Je n'ai pas pigé pourquoi personne en post prod n'avait jugé utile de foutre un petit effet de montage, genre changement de cadrage, contrechamp sur farel, flou, fondu, enfin n'importe quel truc qui laisse imaginer que ce qui va suivre va être ambivalent. Là dans une parfaite continuité, ça manque d'impact imho et tout le propos Dickien tombe à l'eau. Ce qui est con, car l'interet de Total recall c'est quand meme cette idée de reve et personnalité truquée vs réalité.

 

Donc me voilà un quart du film, et je n'en ai plus rien à battre. Je me laisse juste porter par un rythme sympa et quelques moments bien spectaculaires comme la poursuite dans les ascenseurs fous ! Wiseman gère proprement son truc d'ailleurs. C'est quelque fois brouillon, genre la poursuite en voiture où je pigeai rien, mais c'est dans la norme et le mec fait son job.

 

Et coté acteurs, Farel a la classe (surtout mal rasé), Beckinsale a son meilleur plan au début quand son mari cadre sa chute de rein et sa culotte blanche, et l'autre de 7 à la maison sert à rien. Putain, il est loin Michael Ironside !!

 

Et j'ai aimé le clin d'oeil la grosse bonne femme de film de Verhoeven dans le controle aeroport. bien vu, meme si pas finaud dans le genre fan service.

 

Allez hop, je garde les décord pour illustrer mes propos lors de jdr cyberpunk. Le reste je zap.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Je suis sortis énervé de la séance et j'ai détesté.

 

Voila

 

je suis sortis énérvé de mon lit, et j'ai presque détesté. (admirez ce remake phrasé faux derche "made in Wiseman")

 

bon je viens de voir la version unrated (on voit les 3 nichons, super) et franchement si quelques plans sont cools et que les scenes d'action blastent pas mal, c'est ultraaaa repetitif

 

et puis la direction artistique pese mais putain ca sent tellement le studio qu'on a l'impression qu'on va voir les machinos bouger des cables dans le champ.

mais je crois que la plus grosse bourde est d'avoir enlever le truc de mars, du coup on perd gravement la sensation de "voyage" et surtout un but clair a l'intrigue (perso les truc de resistance, on y croit pas vu que personne semble opprimé, cons de scenariste).

et comme wisemand filme telleeeeeeement au premier degres,monter au godemiché "rafale maximum" (putain meme quand le heros telephone, ya 20 plans en 30 secondes) on se fait chieeerrrrr

bref:

Link to comment
Share on other sites

Une bonne petite merde. Je ne me suis pas ennuyé, ça bastonne toutes les 30s, j'ai bandé 2/3 fois sur le cul des actrices, les décors sont top, les sfx aussi ... me suis pas emmerdé, j'ai totalement oublié le film en allant faire pipi après et je compte le revoir bientôt;

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...