Jump to content

Prometheus - Ridley Scott, 2012


Kerozene
 Share

Recommended Posts

  • Replies 217
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Je vais peut-être pas dire que c'est une déception du niveau de La menace fantôme ou Land of the dead en leur temps mais on en est quand même pas loin en ce qui me concerne.

(même s'il est certain qu'en tant que fan de l'original, j'en attendais forcément trop)

 

Parmi les points positifs : un design bien sûr soigné, un visuel qui en met plein les yeux et

quelques monstres rares mais bien dégueux

.

Mais à côté, bonjour ! Un rythme à la fois hâché et curieusement lent, des persos en trop grand nombre et sans charisme aucun, des clichés en pagaille et surtout, surtout, des trous et incohérences de toutes parts qui torpillent un script déjà fort nébuleux...

 

Que Scott ne désire pas effectuer le prequel attendu (tout en le faisant un peu quand même), c'est son droit.

Mais qu'il saborde l'entreprise à coups de réguliers WTF qui font sortir du film, que ce soit au niveau des rebondissement ou du comportement des protagonnistes, c'est autre chose...

 

C'est curieux et dommage, d'autant qu'on sent un potentiel, présent mais inexploité - notamment au niveau de l'ambiance étonnement dark, poisseuse et qui vire par instants même vers le pourri. Un ton funèbre qui, malgré le côté bancal (euphémisme) de l'ensemble, reste en tête après la projo.

 

Un résultat un peu à l'image de quelques-uns des derniers titres de son auteur (American Gangster, Robin des Bois) : formellement impeccable mais un peu/beaucoup vide, qui semble ne jamais vraiment démarrer et laisse l'impression frustrante d'avoir assisté une bande-annonce de deux heures...

Link to comment
Share on other sites

J'en sort et j'ai adoré.

Alors oui ok, plein de trucs qui semble un peu nawak, certains persos en mousse et bien évidemment en deçà des chef d’œuvres Alien ou Blade Runner mais pinaize, quand même Rahhhh

 

 

Le principal problème pour moi, ce sont les personnages dont on a strictement rien a faire :

l’équipage qui se sacrifie en trois secondes, la Théron que je pensais être une cyborg qui s'ignore (ben en fait on sais pas et puis surtout on s'en fout), le vieux qui apparait et qui sert a rien, la mort au lance flamme qui n'a pas l'air de choquer grand monde ... bref, le seul personnage important et travaillé, c'est David le cyborg

 

 

Pour ce qui est des soit disantes incohérences, je n'en trouve pas tant que ça, juste quelques événements que je ne m'explique pas :

 

Le retour du géologue punkachien qui défonce tout le monde, pourquoi un calamar, que sont les images rémanentes des ingénieurs, pourquoi detruire les humains ...

 

pour le reste, le mystère ne me gène pas et je ferme les yeux sur certains points

 

Un des point fort du film, c'est la beauté des images, il est même dommage que l'on ait pas droit a plus d'images de la tempête approchant ou de vision de l'espace. Pas trop d'avis sur la 3D si ce n'est qu'elle sublime certains plans et que c'est la première fois que je n'ai pas envie de les balancer sur l’écran au bout de deux minutes.

J’espère une version longue qui comblera certains trous et redonnera de l’épaisseur a certains personnages.

Ah et puis que Ridley Scott refasse de la SF parce qu'il la fait fichtrement bien !

Link to comment
Share on other sites

bon bah tout a dejà été dit et en particulier :

 

:D

D'ailleurs, dans la mesure où on le voit jamais "jeune", je comprend pas trop pourquoi ils ont pas pris un vrai vieux.

 

qui semble ne jamais vraiment démarrer et laisse l'impression frustrante d'avoir assisté une bande-annonce de deux heures...

 

les séquences cracra sont plutôt pas mal et les reste est quand même super beau.

Link to comment
Share on other sites

:D

D'ailleurs, dans la mesure où on le voit jamais "jeune", je comprend pas trop pourquoi ils ont pas pris un vrai vieux.

C'est clair, je me suis fait la même réflexion. On franchit un pas dans le marketing puisque là on engage un acteur et on crée un personnage, à qui on écrit une scène, juste pour faire le teasing du film

Dingue ça.

C'est pas forcément un mal ceci dit, ça fait une sorte d'expérience globale autour du film, why not. Mais j'ai vraiment trouvé que les maquillage de Guy Pearce, ainsi que son interprétation d'un ptit vieux, étaient pourris. Déja que ce personnage de ptit vieux est pourri...

Link to comment
Share on other sites

Vu hier soir en 3D.

 

J'ai adoré les 10 premières minutes et les 10 dernières minutes.

Entre les deux c'est un très correct film de SF classique.

D'où l'impression de vraiment rester sur une frustration.

 

Les dix premières minutes sont absolument prodigieuses.

Métaphysiques, décalées, grandioses, ténébreuses... du Keneth Anger qui se retrouve au beau milieu des montagnes du Valhalla Rising.On se dit que si le film continue sur ce filon, on va se retrouver avec LE film ultime. Puis, finalement c'est un film d'action et de Sf très classique qui se poursuit avec des emprunts un peu partout (Rapace, moche comme un pou, a la même tenue que dans le 5ème élément; mission to mars, 2001 et cie, les alien etc...). Le final pose enfin les questions que l'on aurait attendu pendant tout le film...

Link to comment
Share on other sites

quand je repense au quasi insupportable "mission to mars", question scenar et le "tout ca pour ca" on en est pas loin. heureusement que le film ne s'arrete pas à son histoire.

 

 

Non mais c'est super bien "Mission to Mars"...

Toi tu vas te faire remonter les bretelles.

 

Ceci dit, si j'ai bien aimé "Prometheus", j'ai quand même trouvé les ramifications avec "Alien" un poil superficielles. Ca ne m'a pas empêché de m'amuser

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Et j'en profite moi aussi pour demander quelques explications, ayant mis un moment à capter que ce qu'on voit au début, c'est la création de l'homme.

Mais qu'est-ce qu'il fout sur Terre, le space jockey? C'est quoi le vaisseau au dessus de lui? Et surtout, si la substance noire est censée être une arme de destruction massive, pourquoi il s'en fait un ptit shoot? Et pourquoi comme ça dehors en haut d'une cascade façon rituel? Il se sacrifie pour créer l'humanité? Mais pourquoi!? POURQUOI!? POURQUOI!?

 

Soit c'est moi, soit c'est le film, mais ya l'un de nous deux qui est un peu con!

Link to comment
Share on other sites

intéressant ce graphique mais je n'ai pas compris la première conversion.. Quelqu'un peut il m'éclairer?

 

Bah c'est la fin si je me souviens bien: le space jockey attaqué par la merdouille qui sort du professeur Rapace = l'alien qu'on connait.

(idée de ouf)

 

Il parlait de la première conversion, donc celle auquel on assiste au début du film

la création de l'homme

.

Maintenant pourquoi ben euh...va demander aux ingénieurs

Link to comment
Share on other sites

Et j'en profite moi aussi pour demander quelques explications, ayant mis un moment à capter que ce qu'on voit au début, c'est la création de l'homme.

Mais qu'est-ce qu'il fout sur Terre, le space jockey? C'est quoi le vaisseau au dessus de lui? Et surtout, si la substance noire est censée être une arme de destruction massive, pourquoi il s'en fait un ptit shoot? Et pourquoi comme ça dehors en haut d'une cascade façon rituel? Il se sacrifie pour créer l'humanité? Mais pourquoi!? POURQUOI!? POURQUOI!?

 

Soit c'est moi, soit c'est le film, mais ya l'un de nous deux qui est un peu con!

 

Effectivement pour le début, j'ai le nez qui saigne un peu par toutes ces incompréhensions scénaristiques..

 

j'ai une hypothèse malgré tout :

- Le vaisseau au dessus est tout simplement le prometheus en "orbite"

- Le space discjockey se suicide car il est en désaccord avec ses confrères pour ce qui est de l'extinction

de l'homme..

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...