Jump to content

Prometheus - Ridley Scott, 2012


Kerozene
 Share

Recommended Posts

  • Replies 217
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Michel Caputo, Ridley Scott. N'en jetez plus. Une idée spectrale de la grande famille du cinéma à elle toute seule. Réussir a lier les deux dans une même phrase tient de la gageure stylistique. Un pan entier du cinéma vient de nous tomber sur la gueule.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bon ben je viens de le revoir en Blu-ray et j'adore toujours autant !

Légère déception cependant sur les scènes coupées

qui, bien que rajoutant quelques informations et quelques passages sympathiques, ne répondent pas entièrement aux interrogations et aux incohérences que pose le film.

 

 

Me reste à voir l'autre Blu-ray rempli de bonus jusqu'à la gueule. Ca va être bon aussi

Link to comment
Share on other sites

Je regrette deja mon achat du BluRay. J'avais pas trouve ca genial en salle, mais la perspective de me refaire quelques scenes en 3D m'a pousse a l'achat. Mais bon ca n'a pas la meme gueule que sur ecran IMAX, et bon le film en lui-meme est encore plus desesperant a la deuxieme vision...

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Découvert il y a peu.

 

J’ai trouvé ça moyen.

 

On sent clairement un film tiraillé entre plusieurs aspirations difficilement conciliables :

 

- Faire de la SF métaphysique

 

- Raccorder avec l’univers d’Alien

 

- Divertir l’audience

 

Le résultat est assez curieux.

 

On oscille entre des trucs réussis et d’autres beaucoup moins.

 

Dans les meilleurs moments, c’est franchement bien.

 

Dans les pires, ça ressemble à du sous-Alien de la fin des années quatre-vingt (Leviathan, M.A.L.).

 

J’ai trouvé le scénario plutôt médiocre : plein de questions laissées en suspens (l’appel du pognon sans doute), des incohérences maousses (les deux mecs flippés qui décident de quitter le vaisseau des ingénieurs avant tout le monde, se perdent et, vu qu’ils ont peur, passent la nuit à explorer les coins les plus creepy des lieux), des liens avec Alien presque anecdotiques au final (il aurait presque mieux valu s’en affranchir).

 

Sinon, le film n’est globalement pas vilain et recèle quelques passages marquants (la scène d’opération dans l’unité chirurgicale ! ).

 

Le casting est également bien choisi : Idris Elba est toujours über classe, Fassbender nous fait un cyborg parfaitement ambigu et Charlize Theron est affolante dans sa combi’ moulante

 

A l’arrivée, une série B de luxe.

 

Un titre un peu vain (pas de quoi se branler dessus pendant dix plombes) mais pas désagréable pour autant

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 1 year later...
J’ai trouvé le scénario

 

Pfff t''aurais pu le dire plus tôt.. Alors en fait il était planqué ou ?

 

On t'appelle pas "langue de pute" toi?

 

Revu à l'occasion de la programmation de Noël de la télévision suisse

Ben putain, je revois mon appréciation à la baisse et finis à plussoiyer Meltingman.

Probablement l'effet TV vs Grand écran?

J'en sais rien, toujours est-il que le film est truffé de raccourcis hypocrites (comment nos astronautes comprennent que le liquide noir est "une arme produite par les Ingénieurs afin de détruire l'humanité et qui s'est retournée contre eux" est une question irrésolue parmi d'autres), que les ramifications à "Alien" sont - même si c'est un fait avoué - artificielles, et qu'en plus j'ai vu le film en français et que le doublage est d'une sidérante nullité.

A côté de ça, il y a de belles scènes, des effets ahurissants, mais.... merde. De la poudre aux yeux.

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...