Jump to content

Twixt - Francis Ford Coppola - 2011


kevo42
 Share

Recommended Posts

Sujet : l'histoire de la lutte de Val Kilmer contre son addiction aux barres chocolatées. Un film d'horreur, donc.

 

 

 

CtLHPKigPc4&feature=player_embedded

 

 

La bande-annonce fait un peu peur, et pas dans le bon sens. On dirait un remake de Twin Peaks par nu image. Francis, je te fais confiance, mais quand même, j'espère que tu sais ce que tu fais.

Link to comment
Share on other sites

Non mais Coppola n'a jamais fait de bon film depuis "Apocalypse Now", je vois pas pourquoi il commencerait maintenant.

 

Oh bah non ! Tous ses films sont pas 100% réussis, mais de là à dire qu'il a rien fait de bon depuis, peut être pas non plus ! M'enfin bon les gouts les couleurs tout ça Il fait des films qui ont tendance à pas mal diviser. Bon moi j'aime bien je dois dire.

 

Sinon je trouve que Val Kilmer ressemble de plus en plus à Steven Seagal, pour ma part.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...

Le film sort début Avril dans l'Hexagone pour information. Et contrairement à la projo de Gerardmer, l'avant-première à Paris comprenait des scènes en 3D !!

 

Perso ça m'avait pas mal laissé perplexe, tentative maladroite de Twin Peaks baroque avec une esthétique qui brasse le sublime et le moche en un tour de main. De la part du réalisateur de Bram Stoker's Dracula ou d'Apocalypse Now, ça fait un peu mal aux yeux parfois, plus proche parfois du rendu d'un Point & Click Sierra que d'un Tetro. Tout ce qui semble un tant soit peu envoutant tombe souvent à plat, à force de rupture de tons et d'humour...Coppola se veut sincère dans son approche, jusque dans la révélation finale et son propos enfonçant les portes ouvertes

les artistes se nourrissent de leurs souffrances : j'étais pas au courant du tout, hum

. Un objet assez bizarre, limite embarrassant...

Link to comment
Share on other sites

C'était quand même un peu n'importe quoi... Je n'ai toujours pas compris s'il s'agit d'une bonne grosse comédie ou non, parce que les scènes les plus réussies sont quand même celles qui se veulent comiques (Kilmer bourré) et que les autres sont tellement Z qu'elles font marrer aussi. C'est pas du niveau des derniers Argento, mais on s'en approche tout de même...

Link to comment
Share on other sites

Quoiqu'on pense du niveau de ses films, j'aime bien l'idée que Coppola fasse vraiment ce qu'il veut depuis qu'il s'est remis à tourner.

On apprécie ou non, mais au moins c'est vraiment SA vision qu'on voit sur l'écran.

 

Que celle-ci soit ou non pertinente est une autre histoire...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Un film qui n'arrive pas à choisir de quoi il veut parler. C'est dense et en même temps c'est vide, ça veut parler de tout mais ça ne parle finalement de rien.

Objet filmique assez curieux, au final !

 

Un film de deuil qui en fait un peu trop. J'ai apprécié que le film soit totalement décomplexé, effectivement parfois limite "embarrassant". Je n'ai pas du tout accroché à l'esthétique, ça oscille entre tentative de créer une vraie atmosphère et en même temps moquerie de son propre film, vu la surenchère.

 

Bref: le seul truc qui m'a tenu en haleine a été de me demander "où veux-tu en venir Francis?"

 

Je suis sortie de la salle étonnée et ennuyée.

Link to comment
Share on other sites

L'interview de Coppola dans les cahiers du cinéma est très intéressante, beaucoup plus que le film semble-t-il. En gros, il explique qu'avec ses trois derniers films, il a essayé d'expérimenter avec très peu d'argent (bon, je trouve que c'est relatif, Twixt est annoncé à un budget de 7 millions de dollars sur IMDB, c'est pas si nul) et sur son prochain film, il va se remettre à faire des films "normaux".

Link to comment
Share on other sites

Un autre truc de l'interview : il expliquait qu'il avait filmé avec sa petite fille, qui est la fille de son fils mort durant le tournage de Outsiders. Comme dans Tetro il mettait déjà en scène un problème de deuil lié à ce drame personnel, donc on peut dire que c'est un thème de ces films.

 

Il explique aussi que c'était cool de tourner dans le jardin, et que le film a été tourné à 90% de jour puis converti en nuit via photoshop. Enfin, il développe tout un concept de mouvements de caméra restreints pour que les vrais grands mouvements deviennent signifiants.

 

Bref, Coppola fait tout pour que certains critiques puissent avoir à manger sur ces films et disent que contrairement à ce qu'on pense, ils ne soient pas si pourris que ça (même s'ils le sont).

Link to comment
Share on other sites

Coppola a toujours été l'un des cinéastes les plus passionnants à écouter (ou lire, en l'occurence), ses propos se révélant effectivement parfois plus intéressants que ses oeuvres.

 

Concernant le présent film, je le trouve dans la lignée des deux précédents : spécial, bancal, par instants à deux doigts de la sortie de route (

sérieux, caster Bruce Dern et tenter de faire croire qu'il peut se révéler autre chose que le salopard de service !

) et en même temps traversé d'idées et passages fulgurants.

Avec une mention spéciale pour l'étrange musique de Dan Deacon.

 

Continue Francis, on est avec toi !

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Un des pires trucs que j'ai vu cette année... Je suis sorti de la salle totalement déprimé, abasourdi par un tel navet... J'attendais pas des sommets, mais quand même pas un truc aussi cheap, mal branlé, sans aucun intérêt d'un bout à l'autre... Triste....

Link to comment
Share on other sites

Je plussune complètement DPG. C'est en effet super triste. L'histoire a pas de logique (même pas celle du rêve : on comprend rien du tout), c'est moche de chez moche de chez moche : DV + éclairages pourris + cadres pourris + trucages photoshop pourris. On dirait une prod pour RTL ou RMC, quand y a plus d'Asylum à diffuser.

 

En cadeau bonus, les gothiques les plus ridicules vus aux cinémas depuis longtemps avec bâtons du diable enflammés, et le mec de Tetro qui lit du Baudelaire avec son gros accent et son maquillage de batcave d'opérette.

 

Infernal.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...