Jump to content

Les Valseuses -Bertrand Blier- 1974


Binky
 Share

Recommended Posts

Y'a pas de topic sur ce fleuron du cinéma français, mais y'en a un sur Camping

 

Bon, l'histoire, tout le monde la connaît: deux branleurs fous de la bite et adeptes des mauvais coups se font un road-movie, s'entichent d'une greluche qui n'a jamais joui, l'un est touché aux valseuses et ne bande plus, ils font des conneries à travers toute la France, tètent le sein d'une mère, volent toutes les bagnoles de Navarre, s'envoient en l'air, etc. A travers ce joyeux voyage c'est la chère patrie qui est épinglée et violentée, salie et insultée: la seule putain et traînée, c'est la France, la morne France qui pue du bec, paralysée dans ses conventions bidons, tiédasse et vomissante au possible.

 

Pas le meilleur Blier mais un film qui se détache de sa filmo, par le vent d'audace qu'il a su apporter, par ses deux persos principaux, par sa férocité. Les quinze premières minutes de Tenue de Soirée tuent ce film en terme de dialogues, mais à côté de ca, on a une oeuvre certes inégale (des fulgurances, des instants de vide, comme pas mal de Blier en fait) mais vacharde et osée, qui se transforme finalement en ode au cul, à l'évasion, à l'anticonformisme, au doigt d'honneur, au coup de pied au cul, bref, à la liberté totale, à l'insouciance.

 

Certains trucs me font pas vraiment marrer (deux pervers qui reniflent le cul d'une femme en pleine rue je trouve pas ca hilarant, mais bon) mais le tout mérite d'être vu. Et puis, c'est un peu de ces classiques qui font crier les bourgeois...

Link to comment
Share on other sites

J'adore ce film : le meilleur Blier selon moi avec Buffet Froid.

 

"On est pas bien là, à la fraîche, décontracté du gland, et on banderra quand on aura envie de bander

 

La scène de de Miou Miou est longtemps restée ma scène de cul préférée. On a du la voir 20 fois d'affilée avec un pote, on était écroulé de rire par terre à chaque fois. C'est aussi mon premier film érotique

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Y'a pas d'erreur possible, on est bien en France...

 

Revu hier sur le dvd d'Opening (un peu fatigué mais pas non plus si affreux que je l'imaginais) et c'est toujours un très grand moment de cinéma vachard, baignant dans un espère d'hédonisme crasseux aujourd'hui complètement perdu. Comme d'hab chez Blier le rythme est souvent en dent de scie (le passage avec Moreau, très touchant, mais pas mal en retrait) mais tout le reste resplendit avec une telle immoralité (bien qu'à la base, le trio finissait dans le ravin), qu'on finit par se laisser porter. J'adore tout le passage avec Huppert (un peu trop court), limite on se dit que Blier aurait continuer longtemps avec ses perso. Bunuel adorait la scène du train

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...