Jump to content

BASEketball - David Zucker (1998)


TortueRocket
 Share

Recommended Posts

 

Joe et Doug invente un sport a la con dans une voie de garage, mixant baseball et basket. Les coups se jouent en deconcentrant l'adversaire par n'importe quel moyen .

 

 

Tout cela deviens rapidement professionel et ils forment l'equipe des "Beers" Avec son propre stade...

 

Des terrains de jeu dédiés (oui oui c'est bien une allée de garage )

 

Ses cheerleaders... (et il y en a partout, pendant tout le film )

 

Son president qui s'etouffe en bouffant un hot dog (Ernest Borgnine : quelle fin de carriere entre ca, Spongebob et Blueberry!)

 

Et pas mal de fric, du coup les relations s'enveniment entre Doug et Joe, mais ca finira bien

 

Je passe sur les trucs concernant les nains et Little Bitch

 

C'est donc monumentalement con et ca passe le cerveau au Karcher On sent la patte Zucker: l'ensemble est moins barré que ce a quoi Stone et Parker nous ont habitué. Jasmine Bleeth y est belle comme un coeur (et elle n'est pas la seule), ya des trucs sur les enfants handicapés, une émission de télé sur les animaux écrasés et j'en passe

 

Je mets ca entre Capitaine Orgazmo et un bon Sandler bien branque genre Little Nicky Par contre c'est un bon cran en dessous de Dodgeball

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Parker et Stone ont fait des réécritures avec Zucker notamment pour ajouter le personnage de Squeak.

 

Mais le concept du baseketball et le traitement revient aux scénaristes de départ.

 

Leur apport n'a pas été jugé aussi important pour mériter d'être crédité, c'est très courant.

 

Ils ont aussi improvisé sur le tournage.

 

Je pense que leur travail est équivalent aux réécritures de courte durée (2/3 semaines) où les scénaristes proposent surtout des variations autour de certaines scènes en changeant quelques dialogues, rarement une réécriture complète de la structure ou des personnages.

 

Je ne connais pas la nature de leur contrat mais je pense que comme la plupart de ces scénaristes, ils reçoivent un revenu fixe, sans avoir droit aux royalties ou au crédit.

 

Les Pierrafeu : le film a fait travaillé une vingtaine de scénaristes en tout, un record.

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
  • 1 year later...

Vu cet après midi et j'ai beaucoup aimé. C'est un mélange entre de l'absurde propre à Zucker, et de l'humour gras plus "traditionnel", mais ça marche bien. En plus quasiment tout marche de manière efficace, les gags sont diffusés à un bon rythme, pas trop effréné pour donner un faux rythme, et pas trop lent non plus, et Stone & Parker sont vraiment excellents.

 

Bref un vrai coup de coeur.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...