Aller au contenu

La dernière Femme Marco Ferreri 1976


Messages recommandés

Une fois n'est pas coutume, je me lance dans un post sur ce film scandale de Ferreri.

 

Gérard perd son emploi et sa femme le quitte. Il se retrouve seul pour élever son petit garçon. La rencontre avec une puérilcultrice va beaucoup l'aider dans ses démarches domestiques et dans ses relations sentimentales...

 

Ce film possède toutes les tares du film d'auteur destinées à repousser le spectateur: filmé à Créteil dans les années 70 avec une photo déprimante et Depardieu à poil dans 40% du film.

Seulement voila le film est parsemé de scènes qui vont crescendo dans la provoc ce qui font que l'on suit chaque scènette en se demandant si Marco va pousser le bouchon plus loin et l'on est pas déçu , oubliant au passage le sous texte et la thématique du film.

depardieu n'est jamais allé aussi loin dans la gauloiserie.

IL faut voir Gérard engueuler Ornella Muti parce qu'elle le déconcentre pendant qu'il se branle ou sursauter en se passant de la vaseline sur son prepus enflammé après un va et vient trop insistant. Ou alors à poil dans son appartement se coincer un gros saucisson entre les jambes et s'adressant à une feministe en lui disant que c'est ça qu'il faut pour la combler.

Plusieurs scènes entre Gérard et son fils de 2 ou 3 ans ont causé à mon avis l'interdiction partout dans le monde sauf en Europe: Depardieu qui joue avec la quequette du gosse en disant il a belle petite bite comme son père.

Pour finir, un magnifique plan gore de Gérard dépressif qui se tranche son sexe avec le couteau électrique avec à côté l'enfant qui hurle de peur.

 

Ornella Muti nous offre du full frontal sans complexe et des scènes de sexe bien corsées avec Gérard.

 

Bref un curieux paradoxe que ce film: chiant et repoussant et pourtant terriblement drôle par sa provoc et son jusqu'au-boutisme.

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 years later...

Depardieu en full frontal, the movie

Le film est repassé en HD sur Arte. Photo de Luciano "Suspiria" Tovoli quand même

 

Je sais pas trop quoi en penser...

J'aime bien le fait que le film peut encore fonctionner aujourd'hui tout en restant très (trop ?) ancré dans son époque, puisqu'on y cause de la décomposition du couple et la dégringolade de la virilité. Le soucis c'est que je ne sais pas où se situe Ferreri là-dedans : est-ce qu'il aime le personnage de Depardieu (qui est un gros connard égocentrique et jaloux qui bat sa femme et la baise deux secondes) ou est-ce qu'il le dénonce ? Face à lui, le perso de Muti reste très effacé, très évasif ; presque abstrait...c'est cool de voir Nathalie Baye ou Zouzou, même quelques minutes. Piccoli fait du Piccoli.

Trois quarts des scènes seraient impossibles à filmer aujourd'hui, en particulier tout ce qui tourne autour du bébé. Je me demande à qui le gosse appartenait d'ailleurs

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...