Jump to content

A good day to die hard - John moore - 2013


Yatta-Man
 Share

Recommended Posts

oui bon ok c'est un peu voire beaucoup abusé sur le scénario (en même temps c'était pas dur à imaginer), McClane sort de nulle part et est enrôlé dans l'action pour aucune raison valable (en même temps on s'en fout).

Mais bon ça blaste bien, y a plein de camions qui y passe de manière brutale, des déflagrations qui tachent, y'a un russe immense aussi mais il n'est pas exploité comme quelqu'un de son acabit devrait l’être.

Je crois que c'est le premier John Moore que j'arrive à ne pas détester à mort (même si le style décoloré-grainé-shakingcamàdonf c'est has been).

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • Replies 105
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Le résumé de Desperado est plus mieux que le film et quelque part, je ne sais pas si'il faut féliciter Desperado ou envoyer des cailloux à John Moore. Les deux peut-être.

 

Efectivement, c'est n"importe quoi, c'est torché (pas d'autres mots) en 1h30, y'a des camions et des voitures qui volent dans tous les sens (dont une scène Blues Brothers style sur le perif de Moscou ) mais y'a un côté tout baclé qui enfonce le tout. Bruce Willis n'est jamais iconisé, que ce soit dans l'heroisme ou dans la lose (en plus sa première scène fait très peur, on dirait qu'il a 90 ans), c'est très con mais c'est pas très fun, ça manque d'ampleur tout ça aussi. Tchernobyl est reduit à un entrepot, Moscou a un embouteillage, le méchant de service qu'on nous présente est un type en costard qui danse (!), et du fond du scenario surgit soudain un gros russkoff torse poil qui...ne sert à rien en fait.

 

Bon je dis pas, y'a deux-trois scènes qui font plaisir -McLane qui bourrine des snipers, McLane en 4x4...-mais bon, c'est pas ça.

 

Une fille dan le 4, un fils dans le 5, vivement le 6 qu'il sauve son cousin.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 5 months later...

Je pensais qu'on ne pouvait pas faire pire que le 4 mais Moore a réussi à se surpasser.

 

Enfin, disons que les deux films se valent dans la connerie et le néant artistique, bien qu'opposés dans la manière : le côté soigné mais ultra-chiant du précédent se voyant opposer une telle plongée dans le foutage de gueule qu'on doute parfois des facultés mentales des concepteurs.

 

Les dialogues entre McClane et son fils m'ont foutu la honte pour les scénaristes. La scène du périph', certainement jouissive sur le papier, est l'une des plus incompréhensibles vues ces dernières années (le monteur doit se droguer). Et le finale à Tchernobyl atteint un niveau de n'importe quoi digne de Turkish Star Wars.

 

Et on arrive quand même à trouver le temps un peu long, bien que ça ne dure qu'une heure et demie...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Pareil que Benj. Je n'ai pas reussi a completement deteste (ca blaste, y'a un ou deux morceaux de dialogues qui correspondent a l'univers Die Hard et Willis est un poil meilleur que dans Expendables, GI Joe, et cie), meme si c'est une horreur visuelle auquelle je rajouterai les infames lens flares et la grosse proportion d'effets numeriques hideux et contre productifs.

Link to comment
Share on other sites

 Share


×
×
  • Create New...