Jump to content

De force - Frank Henry - 2011


DPG
 Share

Recommended Posts

Un gang surnommé les "All Blacks" fout la misère aux flics en braquant impunément trois tonnes de fourgons. Un jour, lors d'un de leur coup, un fils de ministre prend une balle. Du coup, il FAUT stopper ces gars, ça devient la priorité. Pour ça, le procureur et la chef des flics (Adjani) ont carte blanche. Ils décident alors de faire évader un malfrat de taule (Canto) contre son gré, afin de l'infiltrer dans ce gang et les faire tomber.

 

"De force" est l'exemple même du film rageant, agaçant. Parce que tout le long du film, on se dit que "ça aurait pu...". Mais finalement, ça n'est jamais. La faute à tout un ensemble de petits trucs, qui mis bout à bout, font que le film penche quand même plus vers l'échec que la réussite...

 

Le film est écrit, dialogué, et réalisé, par un homme, Frank Henry. Ancien braqueur, il en a vu pas mal dans sa vie, et s'est depuis reconverti dans l’écriture policière. Il a notamment collaboré à "Ni pour ni contre", "Braquo saison 1" et quelques autres trucs. Mais soyons francs, à l'heure actuelle, clairement, ce n'est pas un bon réalisateur. Et toutes les tares du film découlent de là. On a une multitude de mauvais choix qui finissent par plomber le tout. Des petites séquences anodines, des mauvais choix, de casting, de mise en scène, de montage... Au final, tout ce qui devrait être le cœur du film, le climax, les moments forts, et bien tout ça tombe plus ou moins à plat. Les personnages n'ont pas vraiment d'épaisseur, on reste vraiment dans les clichés habituels, sans nuances, sans intérêt, aussi bien chez les flics que chez les gangsters... On sent qu'il y avait de la matière à faire un truc cool derrière tout ça, mais tout ça a été noyé, dilué, aseptisé, mal foutu, et au final, il n'en ressort plus grand chose. Formellement, ça a la facture d'un téléfilm de luxe, et encore... Niveau du casting, à boire et à manger. Les truands sont plutôt pas mal. Cantona y met de la bonne volonté, impose son physique, mais ça n'est pas non plus un acteur avec une immense palette de jeu, soyons francs. Adjani est correcte, vraiment sans plus. Fremont déçoit, les seconds rôles sont à peu près inexistants, ou assez ratés (Riaboukine semble plus nul à chaque film !)...

 

En fait, on n'a même pas un truc nul ou risible à la "Truands". Le film se regarde, sans trop tirer la gueule. Mais tout ça ne décolle jamais. Pour une bonne idée, on en a une mauvaise dans la scène qui suit. Pour un passage enfin réussi, on se tape un truc ultra Z dans la foulée. Et tout le film avance comme ça, en boitant, alternant le médiocre et le quelconque... Et le final, qui devrait être l'apothéose, la rencontre des différentes sous intrigues, le bouquet final, et bien on a juste le passage le plus chiant du film, avec d'interminables blabla, des raccourcis scénaristiques à pleurer, et des moments clés desquels il ne ressort aucune tension, aucune émotion. Bref, décevant, pas détestable, mais juste inutile, vain, raté...

 

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...