Jump to content

Femme Fatale - Brian DIO Palma- 2001


Binky
 Share

Recommended Posts

 

De Palma in France...

 

Ca commence par de putains de plans-séquences entrecoupés d'une scène lesbienne entrecoupée du festival de Cannes entrecoupé de putains de plans de malade de fou depalmesques à fond qui suintent le talent auto-satisfait.

 

Du genre: yé souis Dé Palma hijo de puta, yé té nique avé ma mise en scène dé fou, yé té baise, yé té baise, yé vé joué à la vache !

 

Et ca marche du tonnerre.

 

Puis, après...on vrille à mort sur le symbole de la femme fatale à multiples visages, complexe, poursuivie, manipulatrice...(et y'a Jo Prestia !)

 

Entre temps, hormis le fait de voir un acteur de PJ (ce qui est assez troublant dans un film de De Palma), ce qu'il y a d'amusant, c'est que le cinéphage déviant peut toujours se marrer face à de curieux instants what da fuck qui semblent rejoindre le grotesque du Bûcher des Vanités: le vol de bijoux pendant que l'aut' fille jouit (on dirait du Nous c nous dans l'idée sérieux ), Banderas qui joue au pédé pour ne pas paraitre louche, le chat qui s'amuse avec la caméra-espion au début, la femme fatale qui prend un accent italien débile,

 

En fait, c'est plutôt un film expérimental et purement formel, comme le maître en faisait avec Pulsions ou Snake Eyes (même si ce dernier est plus intéressant et bien plus captivant), donc ceux qui s'attendent à une super histoire, passez votre chemin.

 

Et il y a...mais oui, mais oui...MAIS OUI ! UNE SCENE DE STRIP BIEN VULGOS COMME IL FAUT AVEC SAEZ EN FOND !!!

Link to comment
Share on other sites

Une belle coquille vide. On passe pas un mauvais moment devant, mais une fois le film fini, on reste quand même bien sur sa faim. Pas tellement envie de le revoir d'ailleurs. Mais bon, ça reste son dernier film "regardable" donc aujourd'hui, on s'en contenterait....

Link to comment
Share on other sites

Quand j'y pense malgré le plan final qui se la pète, c'est pas folichon en terme de rongage de cervelet.

Bon, si j'ai envie de me mater un super trop top masterpiece De Palma un jour, vous me conseillez lequel parmi ceux qui me restent à mater ?

 

Sisters

Redacted

Le Dahlia Noir

Greetings

The Wedding Party

Hi, Mom !

Home Movies

Outrages

L'esprit de Caïn

Mission to Mars

ou Mafia Salad ? ( )

 

merci !

Link to comment
Share on other sites

L'un des pires De Palma...mais il y a Rebecca

 

Bon, si j'ai envie de me mater un super trop top masterpiece De Palma un jour, vous me conseillez lequel parmi ceux qui me restent à mater ?

 

Redacted

Le Dahlia Noir

L'esprit de Caïn

Mission to Mars

 

ces 4 là sont très bons!

Link to comment
Share on other sites

Alors moi qui aime bien les films intello-chiants et arty, ce que j'assume totalement, je te conseille

 

The Wedding Party : son premier film qui contient techniquement tous les effets de style que Brian va utiliser dans le futur.

 

Hi, Mom ! : cinéma politique contestataire assez inégal mais attachant. En fait, c'est une fausse suite de Greetings. Entre comédie sociale et drame psychologique, le film comporte une excellente séquence de théâtre réalitée en son milieu...

 

Home Movies : une fascinante expérience réalisée en collaboration avec des étudiants. Quelques scènes très délirantes mais aussi pas mal de longueurs. Pas un ratage complet, mais pas un bon film non plus...

Link to comment
Share on other sites

Quand j'y pense malgré le plan final qui se la pète, c'est pas folichon en terme de rongage de cervelet.

Bon, si j'ai envie de me mater un super trop top masterpiece De Palma un jour, vous me conseillez lequel parmi ceux qui me restent à mater ?

 

Sisters

Redacted

Le Dahlia Noir

Greetings

The Wedding Party

Hi, Mom !

Home Movies

Outrages

L'esprit de Caïn

Mission to Mars

ou Mafia Salad ? ( )

 

merci !

Sans hésiter Outrages: La réalisation de De Palma est au top. La cruauté et le lyrisme de l'histoire sont renforcés par la musique de Morricone.

Sisters avec son histoire hitchcockienne et sa pellicule granuleuse et ses splits screens est sympathique à regarder.

Home movies avec kirk douglas est autobiographique mais je n’ai pas tenu 10 minutes. Greetings pas tenu plus de 15 minutes. L'esprit de caïn, un vague et mauvais souvenir. Le reste pas vu ni envie de le voir!

Link to comment
Share on other sites

Mission to Mars, j'ai bien aimé. Mais je suis probablement le seul sur ce forum (Woermann est hors concours, et n'a aucune crédibilité ).

 

mais non voyons, j'adore le film!...surtout la scène où l'extra-terreste verse sa larmichette à la fin.

un grand moment d'émotion dans la salle! (Superwonderscope pourra témoigner)

Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...

sur ma lancée depalmesque (hier snake eyes, toujours cool, et redacted, mieux que sa reput), je me suis refais ce Hollywood night Bis.

je l'avais deja pas trop aimé en salles (histoire a chier, banderas cabotine,..) mais la, avec 10 ans dans la tronche, le reste parait encore plus craignos: la photo "made in france" (derrick mon ami), l'interpretation et les dialogues (le black : "putain, elle nout refais le coup cette pute"), et vraiment l'histoire, on s'en branleeeeeeeeeeeee .

 

Brian, rentre aux states!!!!

 

ps: par contre, ya l'ex copine du gros brian: elie meideros dans le role de la lesbos

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

Jamais vu. Et hop "check".

Et puis ben finalement, j'avais rien raté

L'idée d'un copro avec la France donne une bien vilaine gueule au film : on a juste l'impression de voir du sous De Palma en mode prod Besson, impression largement amplifiée par la photo d'Arbogast et la présence de Edouard Montouté. Et on va de surprises en surprises si je puis dire : oh Sandrinne Bonnaire ! Oh un film de Regis de Warnier (dans un film de De Palma : vertige) ! Oh Eva Darlant ! Oh un chat ! Oh Joe Prestia (dans un rôle de violeur : étonnant !) ! Oh Damien Saez !

Alors le film a beau être

le délire de l'heroïne

c'est n'imp. Aucun effort pour nous faire croire quoique ce soit. Le plan à Cannes Banderas toujours au même balcon sept ans plus tard et Ebouaney qui a toujours le même costard en sang Le coup du sosie, la scène au ralenti qui ressemble à un sketch des Nuls (et je parle même pas de sa variante finale)...

C'est vraiment très embarrassant, jusqu'au numéro de Banderas qui s'introduit en folle dans une scène appartenant visiblement à un autre film. J'ai envie de dire que Passion fera pire, mais franchement d'un chouïa

 

Big up au trailer qui résume (littéralement) le film en accéléré. Génie (ou flemme apocalyptique)

LGttEqkwGBo

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...