Jump to content

Haywire - Steven Soderbergh (2012)


Tomfincher
 Share

Recommended Posts

(Un des) nouveaux films de Soderbergh.

Avec un joli casting : Ewan McGregor, Antonio Banderas, Michael Douglas, Michael Fassbender, Bill Paxton, Mathieu Kassovitz...

Et une petite nouvelle qui surfrappe : Gina Carano, championne de MMA.

 

Pitch basique, mais bande annonce qui envoie quand même du bois.

After she is betrayed on a mission in Barcelona, freelancing covert operative Mallory Kane (Carano) is forced to protect her family and go after those who betrayed her.

 

OpffbDjWlog#!

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

bon c'était pas mauvais, juste différent des films d'actions habituels, pas de grosses musiques, pas de caméra dans tout le sens, ça fait bizarre mais pourquoi pas. Après l'histoire on s'en fout un peu, même beaucoup même. Gina fait son job comme il faut.

Ça suffit.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Ah elle vient du MMA la petite là?

Parce que putain, elle cogne comme une bourrine sous amphète, c'est impressionnant.

Sauf que Soderbergh continue à se prendre pour un auteur, à faire le clippeur sur de la musique d'ascenseur, aime faire le malin sans raison et ça rend sa mise en scène agaçante. L'intrigue faussement alambiquée n'est pas bien originale, mais ça se laisse regarder sans trop de mal, ni plaisir.

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

J'aime bien Soderbergh d'habitude mais là c'est vraiment du film de fainéant, qui ne dit rien ne fait rien ne va nulle part. Ca tient à peu près la route jusqu'aux scènes avec Fassbender, assez sympas (une petite tension bien foutue) et les combats assurent bien. Pour le reste c'est totalement vide, pas rythmé, et Gina Carano n'a pas beaucoup de talent en tant qu'actrice. Et la musique ne colle pas DU TOUT au film, et pourtant j'aime beaucoup David Holmes.

 

Un cast grand luxe pour une série B molle au scénario inexistant, dommage.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

En fait, comme presque à chaque fois avec Soderbergh, l'emballage est tellement classe (cast douze étoiles, musique de David Holmes, jolie photo) qu'on s'attend à quelque chose de vraiment ambitieux alors qu'en fait, non.

 

Une fois le postulat admis, l'ensemble se suit sans passion mais sans déplaisir non plus - principalement grâce à Gina qui ne remportera, sauf erreur, jamais d'Oscar mais dont les compétences au combat font plaisir à voir.

Même que c'aurait été un non-sens de ne pas la voir intégrer la fine équipe des Fast and Furious...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...