Aller au contenu

Maniac - Franck Khalfoun, 2012


Messages recommandés

Non mais Steph a dû voir un autre film les scènes de violence font vraiment mal, bien plus que celles de l'original. Et les maquillages sont très bons, y'a un vrai bon équilibre en CGI et latex. Quant à la scène ci-dessus, c'est sans doute le clou du film question intensité

 

J'ai acheté le score sur Itunes, j'attendais que ça mais dommage que constater que l'affiche de l'OST défonce très largement celle - assez banale - utilisée pour la sortie cinéma

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien!! Le pari était osé, voire risqué, d'une part parce que prendre Wood risque de fâcher les défenseurs du premier, ensuite parce que les fans de Wood ne vont le voir que 3 minutes à l'écran Pourtant, il est constamment là.

J'ai trouvé que la vue suggestive ne provoquait pas l'immersion attendue... Celle-ci survient finalement bien tard, la faute notamment à quelques scories du scénario un peu grossiers:

 

La panique un peu merdique de Frank Zito dès qu'on fait allusion à sa copine.

Et la discussion qui part en sucette artificielle lorsqu'il discute avec la blonde

 

Mais au final, bien que je préfère le grain crasseux du film de Lustig, c'est plutôt une réussite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...

J'ai trouvé la bo hors sujet, comme tout le film en fait Ce que j'aime dans l'original repose sur l'atmosphère dégueulasse et la sale gueule de Joe Spinell. Ici c'est joli et lisse comme la petite bouille d'Elijah Wood. Du coup les excès de violence m'ont laissé de marbre (surtout le premier meurtre en cgi digne des pires merdes actuelles, choix étonnant pour introduire un hommage au bis de la grande époque). Mais en zappant le fait que c'est un remake, c'est pas si mal en fait.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

J'ai trouvé ça à chier debout : la caméra subjective tout le long ne fonctionne pas (et ce dès la scène d'intro), les meurtres sont tous calqués sur le même modèle (il les suit, il les scalpe, l'ennui), le film est donc raplaplat à souhait, les personnages sont inexistants, et le fait qu'on voit rarement le tueur en contrechamps lui ôte encore plus de vie à l'écran.

 

C'était pourtant évident qu'un film entièrement tourné en caméra subjective ne pouvait pas fonctionner, ces plans créent de l'inquiétude, mais si on offre un contrechamps au spectateur, quelques plans furtifs dans des miroirs ne suffisent pas.

 

Pas mal de scènes dialoguées sont assez cata aussi. Je pense à la scène dans les chiottes avec le black. WTF !!?? Le personnage de Franck n'a aucune répartie, la scène tombe à plat pour cette raison. Weird...

 

La musique est pas mal, mais un peu hors-propos, on dirait la BO de Virgin Suicide, en à peine plus inquiétante.

 

Bref, tout est bien raté, à part deux plans :

- Le premier meurtre (moi je le trouve efficace , brutal et bien fait)

- Le plan de E.W. de sa tête à son entrejambe où l'on se rends compte qu'il a des jambes de mannequin. Une idée vraiment très très forte et plastiquement très réussie.

 

Pour finir, une question par rapport au dernier plan :

 

Vous voyez qui/quoi dans le placard, lors de l'arrivée du SWAT ?

On voit un Franck "enfant" ou Franck "adulte" et écorché ?

Moi j'y vois vois le petit cadavre de Franck "enfant" et décédé. Et vous ?

 

Si le réalisateur avait voulu montrer Franck adulte, le dernier plan de son visage sur son lit suffisait, non ? Dans ce dernier plan, Cale-Foune cherche à nous montrer autre chose.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
Pour finir, une question par rapport au dernier plan :

 

Vous voyez qui/quoi dans le placard, lors de l'arrivée du SWAT ?

On voit un Franck "enfant" ou Franck "adulte" et écorché ?

Moi j'y vois vois le petit cadavre de Franck "enfant" et décédé. Et vous ?

 

Si le réalisateur avait voulu montrer Franck adulte, le dernier plan de son visage sur son lit suffisait, non ? Dans ce dernier plan, Cale-Foune cherche à nous montrer autre chose.

Non ? Personne ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mmmhbeuh.,..... là j'avoue qu'il me faudrait revoir le film pour pouvoir débattre... je m'enquille tellement de cochonneries que les films du début de l'année ne sont déjà plus très distincts dans mon esprit.

Mais....

pour ce dont je peux me souvenir, il me semblait voir une rétroprojection de Frank, une sorte de retour vers le trauma à la base de tous ses maux. Je ne crois pas qu'il s'agisse du cadavre de l'enfant, mais plutôt du cadavre de son âme d'enfant.... Pas sûr qu'il y est franchement matière à débat, mais là encore, il faudrait que je le revois.
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Mitigé. Pas de soucis pour moi avec la caméra subjective, je trouve le procédé assez réussi ici.

 

Elijah Wood est excellent, très différent de Spinell. Ce dernier était un maniaque sacrément flippant avec un physique de boeuf. Le Franck version 2012 est dans un tout autre style : un ptit gars mignon et attendrissant, qui n'a aucune confiance en lui. Le gars est assez pathétique au final.

 

Non en fait ce qui ma le plus dérangé c'est la mise en scène, la direction artistique tout ça... Oui ça a de la gueule mais bordel où est passée l'ambiance glauque, dégueu et poisseuse du Lustig ?! C'est beaucoup trop propres, même les scènes gore sont propres !

 

A aucun moment ou presque, Khalfoun ne parvient à instaurer ne serait-ce qu'un début de malaise. C'est con, parce-que c'est un peu tout ce qui faisait la force de l'original.

 

La bande originale est pas mal certes mais complètement HS en ce qui me concerne. Il y a quelques scènes un peu foirées aussi : la poursuite dans le métro, la fin avec les mannequins qui prennent vie...

 

Bref, Khalfoun emballe tout ça correctement. Mais le mec est encore loin d'avoir le talent d'un Lustig.

 

Mais bon, ça reste une petite série B horrifique sympa, si on oublie que c'est un remake.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

C'est pas mal du tout. Comme ça s'affranchit bien du Lustig, c'est juste un autre film, avec le même sujet. Eijah Wood est excellent et la conclusion bien gorasse. Le choix de la vue subjective est parfois casse-gueule mais reste intéressant et efficace.

 

Je préfère l'original, mais là d'emblée je ne vois pas quoi reprocher à ce film, à part peut être une BO bizarre (on dirait les instrus de Coeur de Pirate ) et un doublage Jaguar Force style quand Frank pleure.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 5 years later...

Ayant revu pas mal de doc et d'interviews de Stéphane Bourgoin, le spécialiste des serial killers et ma fascination pour le sujet m'inquiète d'ailleurs un poil sur ma santé mental... , je me suis dit je vais revoir le remake de Maniac et je trouve toujours la première heure fort réussie, l'atmosphère est inquiétante, Elijah Wood est tout à fait crédible et le film tient son apothéose dans le meurtre de la MILF, d'une sauvagerie incroyable...puis le film se délite et la dernière demi-heure est clairement pas à la hauteur du reste ! D'ailleurs si je dois revoir le film un jour, je zapperais carrément cette portion qui me fait laisser Maniac sur une note plus négative...

 

En l'état c'est genre 7/10 quand même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Je n'ai jamais vu le Lustig. Voilà, c'est dit.

Mais j'ai bien aimé celui-ci. Elijah Wood est très bien, la musique est classe, et le film n'est pas trop long. Par contre, je ne suis pas convaincu par le côté POV. On sort tellement de fois de ce procédé au cours du film que finalement, on a l'impression que la caméra n'est qu'à côté de Franck, et pas à sa place. Au pire, elle semble visiblement gêner l'acteur pour se servir de ses mains. A plusieurs reprises, on dirait qu'il tient la caméra d'une pour ne se servir que d'une main alors qu'il lui faudrait les deux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...