Aller au contenu

L'ordre et la morale - Mathieu Kassovitz - 2011


Messages recommandés

 

Bande-annonce :

 

DhKaEOVrhPA

 

Sujet : le même que dans l'assaut avec Vincent Elbaz, en gros. Prise d'otage en Nouvelle-Calédonie, entre deux tours d'élection présidentielle. Mathieu Kassovitz, chef d'unité du GIGN et négociateur, est envoyé pour régler le problème, mais l'obligation de résultats, et la volonté d'affirmer la non-négociation avec les "terroristes" de la part de l'état, va le mettre en conflit avec l'armée sur la gestion du conflit.

 

Mon avis :

 

 

Vu hier dans des conditions pas évidentes : tout dans le coin de l'ugc, résultat, on a l'impression de mater un screener. Malgré tout, le film résiste, parce que c'est nickel chrome. Réalisation, interprétation, et surtout écriture, tout est "parfait". C'est à dire que le film ne prend pas le réalisateur pour un imbécile : même si Kassovitz laisse transparaître sa subjectivité dans l'affaire (le réalisateur de la nuit du risque aurait pas fait le même film), on voit pourquoi chaque camp (militaires, gign, kanaks, hommes politiques) agit comme il agit, de façon très simple et très naturelle. Les infos sont amenées, petit à petit, de manière très compréhensible, mais jamais didactique, car le film est avant tout un petit de film à suspense, rempli de plans iconiques.

 

Le retour de Kassovitz au très haut niveau, peut-être son meilleur film.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas aussi enthousiaste que kevo à cause de pas mal d'acteurs pas mauvais mais pas naturels, le pire revenant à la voix française de Tom Hanks (il joue bien dedans ?). Pas un claquage de beignet, un bon film oui sur lequel on n'a pas envie de dire du mal tant Kasso évite la prise de position et le pathos pour donner une vraie tension pour une histoire dont on connait déjà la fin. Et c'est clair qu'on ne s'ennuie et reste pris jusqu'à la fin par une mise en scène intelligente pour un unique point de vue qui n'arrive pas à se faire entendre et ignore les actions en dehors de chez les kanaks (l'arrivée vers Alphonse ). Techniquement par contre c'est la pesance, couleurs et image magnifiques, excellent cadrage et gros gros coup de coeur pour le plan-séquence à la fin

 

 

qui n'a rien à envier aux fils de l'homme. Filmé au ras des paquerettes et au plus près des gouttes de sueur du personnage > paumé dans une assaut, qu'il a voulu éviter, entendant des tirs sans savoir ce qui se passe.

 

 

 

Que Kasso puisse continuer ainsi (il faut que je vois Assassin(s) moi au fait).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors attention il y a une image assez faussée du GIGN voulant que ce soit tous des armoires à glaces avec des muscles à la rambo. En fait, ce que le gign cherche plutôt, c'est ce qu'ils appellent des "chats maigres", soit des types costauds certes mais pas forcément hyper barraque, pour pouvoir facilement grimper aux corniches, rentrer dans des trous et tout.

 

Le gabarit d'un kasso, quoi. Même si dans le lot on doit bien truover quelques grizzlis aussi.

 

Voila.

 

(merci W9 et France 4)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et même

 

Oh oui, le film est plein de petits défauts, notamment au niveau de la direction d'acteurs, mais que ça fait plaisir de voir un film de cette trempe sortir au ciné.

Basé sur l'enquête de la ligue des Droits de l'homme et sur le récit du capitaine Legorjus, le film présente une réalité historique que beaucoup voudraient faire oublier (et que l'on oublie). Et c'est ce qui en fait un film militant et important. Alors quand en plus c'est bien fait (la scène du flashback, ou l'assaut final sont des gros morceaux de ciné), ça fait bien plaisir.

 

Vu hier soir, suivi d'une rencontre/débat avec l'équipe du film après la projection, très intéressant, très instructif, bien entendu orienté sur la Nouvelle Calédonie.

EDIT : Désolé j'avais pas vu que les gendarmes étaient des victimes dans ce film

 

Je comprend mieux maintenant

Faut pas hésiter à voir le film AVANT d'en parler, c'est généralement mieux hein...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

 

Grosse baffe pour ma part, c'est splendide et bout en bout, je sais pas qu'elle est la part de vérité dans le film mais si on prends ça comme une fiction c'est déjà juste supra fort et émouvant (si en plus tout est vrai ça rajoute des frissons tout partout)

 

Tout le long on sait que ça va partir en vrille, on sait que va va arriver, on attends l'élément déclencheur et en fait c'est beaucoup plus vicieux, ça merde par pas mal d'endroits et c'est la résultante de pas mal de facteur qui fait qu'on est arrivé à ce massacre.

 

Visuellement ça tabasse et c'est surtout la musique de Klaus Badelt qui m'a subjugué (déjà dans le trailer on ressentait la force de cette dernière)

 

Un des plus grand moment de cinoche de l'année en ce qui me concerne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le film est un énorme bide. J'ai beau penser que Kassovitz récolte la tempête semée par Babylon A.D., mais c'est vraiment très triste à beaucoup de points de vue.

 

Je comprends ton / vos points de vue.

 

D'un autre côté, des bons films qui passent totalement au travers, ça arrive à peu près TOUTES les semaines. Là, on parle quand même d'un film sorti sur plus de 200 copies, qui a eu de la promo, donc bon, il a lutté à armes égales, ou du moins avec des armes raisonnables. C'est juste que PERSONNE n'avait envie de le voir. C'est triste, mais c'est la vie, c'est l'histoire du cinéma. Et bon, pour le coup, le film existe, il sera peut être réévalué plus tard, Kassovitz on sait qu'il pourra en refaire d'autres, etc... ça va quoi.. Il y a tellement de films "morts nés" pour des raisons beaucoup plus injustes que je vais pas non plus chialer sur Kasso pendant des siècles.

 

PS : Je précise que je voulais voir le film, mais j'ai pas eu le tps en deux semaines (le PIFFF notamment était en même temps) et il n'était plus nulle part au bout de 15 jours...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en quoi le bide spectateur de Babylon AD impacte sur les entrées de ce film ?

bon je ne suis pas un fin spécialiste mais je ne suis pas sur que le spectateur lambda qui a vu Babylon AD au cinoche sache que c'est Kasso qui a réalisé celui là.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah à force d'enchaîner les Gothika et Babylon A.D., Kassovitz est passé du réalisateur hot qui fait la haine, et bon aussi Assassin(s) qui s'est fait dézinguer, mais pourquoi pas, à un réalisateur dont tout le monde se fout. Donc, même avec des retours positifs, les gens qui ont une carte illimitée hésitent, les gens qui de toute façon vont pas au cinéma vont pas voir un film qui dit du mal de la France alors que d'abord c'est la crise, et les critiques osent pas trop dire du bien du film parce que si ça se trouve en fait c'est pas si bien, et d'abord c'est peut-être de gauche. Résultat : bide.

 

Je sais pas si c'est français ce que j'ai écrit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, ce que je veux dire, c'est que les gens qui auraient pu être curieux à la base et qui vont d'habitude au cinéma n'y sont pas allés à cause des cadavres dans le coffre de Kassovitz. Et du coup on passe d'un film qui peut faire 500 000 entrées à un film qui en fait 134 000.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, ses "cadavres" comme tu dis, c'est ses films, il avait qu'à en faire des mieux, non ?

 

Je veux dire, si un mec a trouvé "La haine" et "Assassins" sympa, mais que derrière, il se tape "Les rivières pourpres", "Gothika", "Babylon AD", et trouve les 3 pourris, je peux comprendre qu'il ait pas envie de tenter le 4e pour avoir confirmation !

 

Moi ya des réals que j'ai aimé. Puis de films en films je trouvais ça de moins en moins bien. Au bout d'un moment des fois, j'ai plus la curiosité de leur donner leur chance à tous...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah mais voilà, c'est exactement ce que je voulais dire. A force de faire le pleurnichard "mouin mouin d'abord on m'a pas laissé faire le film que je voulais, et puis Serrault et Baboulinet c'est rien que des méchants", il s'est foutu tout le monde à dos. Sauf que l'ordre et la morale est un très bon, voire un grand film, et du coup personne l'a vu, et c'est quand même dommage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...