Jump to content
Invision Community

L'ordre et la morale - Mathieu Kassovitz - 2011


Recommended Posts

Oui ok mais là vous êtes des cinéphiles.

Je sais pas, perso je ne vois pas Kasso grillé avec la masse. Son film me paraît plus noyé dans le succès d'Intouchable.

 

+1

 

et je rajoute que, au fond, les francais sont peu voir pas informés du problème

donc, ils s'en foutent

et en période de crise, faire un film sur un passé peu glorieux du pays, c'est se tirer une balle dans le pied

 

c'est peut etre très bien, mais tout le monde s'en fout

je le verrais quand il passera sur c+

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Mathieu Kassovitz se lâche sur Twitter

 

C'est carrément fou de rouge que le réalisateur de "La haine" s'est épanché sur Twitter en réaction à l'unique nomination de son film "L'ordre et la morale" aux Césars 2012. Et comme d'habitude, il n'y est pas allé par quatre chemins : "Une seule nomination aux Césars. J'encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde" (sic) a-t-il lâché sur Twitter. Classe.

 

Les réactions de la Twittosphère ne s'est bien entendue pas faite attendre. Du coup, visiblement remis de ses émotions, Mathieu Kassovitz a tenté de calmer le jeu avec un : " Je m'en fous des césars. Je n'y ai jamais mis les pieds. Je suis juste choqué par le manque d intérêt. Je devrais faire des films plus simples." Allusion peut-être au film "Intouchables", véritable succès de l'année 2011 et qui remporte pas moins de six nominations ?

 

Mais visiblement le mal est fait et le réalisteur en rajoute une couche en citant la fameuse phrase de Maurice Pialat : "Vous ne m'aimez pas. Je ne vous aime pas non plus " avant d'enfoncer encore un peu plus le clou : "Narcissique et prétentieux. Je le suis. Je l'affirme. Je vous emmerde. Bonne journée." Il n'y a pas à dire, Mathieu Kassovitz sait se faire des amis.

Link to post
Share on other sites

Ben moi je l'ai vu le film, j'ai bien aimé mais pas de quoi se relever la nuit, certes il dénonce bien mais ça en lisant un peu on pouvait le savoir, et comme film populaire ça ne fonctionne pas vraiment, ça parle beaucoup dans des bureaux (ou dans la jungle), le "héros" est un pauvre type complètement impuissant, et la scène de l'assaut final est frustrante au possible (je vous laisse la découvrir), bref que ça ne plaise ni aux Césars ni au bon peuple ça ne m'étonne pas vraiment, même si c'est un film qui a le mérite d'exister, donc effectivement ce n'était peut-être pas le bon moment pour sortir et on le reverra avec plus d'intérêt dans quelque temps, quand à crier au chef-d'oeuvre incompris c'est un peu excessif selon moi...

Link to post
Share on other sites

Franchement je comprends pas qu'on puisse s’intéresser cette messe de bobos que sont les Césars, cette pathétique imitation cheap des oscars où défilent des pseudo stars françaises interchangeables. A ranger dans le top des non évènements avec les 7 d'or

Link to post
Share on other sites
Mathieu Kassovitz se lâche sur Twitter

 

C'est carrément fou de rouge que le réalisateur de "La haine" s'est épanché sur Twitter en réaction à l'unique nomination de son film "L'ordre et la morale" aux Césars 2012. Et comme d'habitude, il n'y est pas allé par quatre chemins : "Une seule nomination aux Césars. J'encule le cinéma français. Allez vous faire baiser avec vos films de merde" (sic) a-t-il lâché sur Twitter. Classe.

 

Les réactions de la Twittosphère ne s'est bien entendue pas faite attendre. Du coup, visiblement remis de ses émotions, Mathieu Kassovitz a tenté de calmer le jeu avec un : " Je m'en fous des césars. Je n'y ai jamais mis les pieds. Je suis juste choqué par le manque d intérêt. Je devrais faire des films plus simples." Allusion peut-être au film "Intouchables", véritable succès de l'année 2011 et qui remporte pas moins de six nominations ?

 

Mais visiblement le mal est fait et le réalisteur en rajoute une couche en citant la fameuse phrase de Maurice Pialat : "Vous ne m'aimez pas. Je ne vous aime pas non plus " avant d'enfoncer encore un peu plus le clou : "Narcissique et prétentieux. Je le suis. Je l'affirme. Je vous emmerde. Bonne journée." Il n'y a pas à dire, Mathieu Kassovitz sait se faire des amis.

 

Quelle prose ! Quelle modestie ! Quel talent d'orateur subjuguant ! On dirait du Thomas Langmann. O, Mathieu, abreuve-nous encore de tes diatribes philosophiques, de ta pertinence d'analyste de d'outcast, de ton manque de jalousie et de rancoeur !

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 4 years later...
  • 3 years later...

Je ne lancerai pas un PESANCE, mais c'est pas loin.

Ce qui m'a plombé le film c'est le jeu calamiteux des acteurs. Les kanaks je veux bien croire qu'il n'y a pas beaucoup d'acteur là bas, mais les français qui jouent les généraux c'est abominable.

L'assaut à la fin est effectivement bien nerveux et tendu du slip.

Faut qu'il refasse des films Kasso.

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...