Jump to content

Interstella 5555 - Kazuhisa Takenouchi - 2003


machun
 Share

Recommended Posts

 

Quatre musiciens d'une autre galaxie sont kidnappés par un manager maléfique qui veut en faire le plus grand groupe sur Terre. Quand la musique des Français de Daft Punk rencontre les dessins de Leiji Matsumuto.

 

Mortel! En voila donc une belle collaboration, autant je ne m'y connais bien peu en animation japonaise, les Daft Punk font partie de mon addiction. Juste une histoire classique au service de dessins et de musique, un métrage qui transpire la passion et la nostalgie des artistes > l'animation fait vintage, style de l'époque des dessins animés des années 80 et dessins statiques. Et que dire du son qui n'est quasiment que l'album Discovery ? Je dirais que des fois ça passe, d'autres fois moins mais globalement rien à redire le challenge est quelque peu original et réussi. Petit regret quand même à l'histoire trop linéaire, elle sert plus à enfiler les idées (histoire d'amour, sauvetage, vaisseau, palais du méchant, ...) faisant plus une déclaration d'amour au style qu'autre chose. Loin d'un chef d'oeuvre, un métrage qui m'a bien comblé et pris dans son univers et rien que ça, ça suffit pour passer un bon moment.

Je précise quand même que c'est un grand fan de Daft Punk qui a écrit, c'est drôle les moments que j'ai préféré sont PILE ceux correspondant aux morceaux de l'album que je préfère.

 

 

Maintenant je veux le même avec Kavinsky.

Link to comment
Share on other sites

chiant comme un jour de pluie ce truc

"scénario" simpliste et insipide au possible, sans rapport particulier avec l'accompagnement musical la plupart du temps.

ça n'en reste pas moins l'illustration parfaite du concept daft punk : camoufler la fumisterie artistique par des tonnes de tape-à-l'oeil.

 

maintenant je veux le même avec david guetta

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...