Jump to content

Sur la piste du Marsupilami - Alain Chabat - 2012


DPG
 Share

Recommended Posts

  • 2 months later...
  • 1 month later...
  • 3 weeks later...

Vu hier soir ! Bon on est plus proche de RRRrrrrrr que de Mission Cléopatre, mais ça se laisse voir, pour peu qu'on attende pas grand-chose du film. Je me suis bien marré deux ou trois fois quand même, ce qui arrive rarement devant une comédie française. Y a du bon (la réanimation du Perroquet, le trip sur Céline Dion, le passage où ils racontent la prophétie), du moins bon (les effets spéciaux, toute l'histoire avec Fred, sa copine biologiste qui sert à rien, le gag du lama pompé sur celui de l'âne dans Mission Cléopatre). Le gros problème du film, c'est que c'est assez bordélique : ça part dans tous les sens et les intrigues sont au mieux expédiées à la va-vite, au pire inachevées.

 

Au final, c'est pas une purge, c'est pas un chef-d'oeuvre, c'est juste une comédie légèrement au dessus de ce qui se fait actuellement dans le paysage français.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

J'ai esquivé la sortie cinéma pour deux raisons : je n'ai jamais aimé les bd de Franquin, et les trailers étaient tout sauf drôles, ce qui était plutôt inquiétant pour du Chabat. Du coup surprise à l'arrivée, puisque ce sont les gags les moins drôles qui ont été utilisés pour la promo du film Je me suis marré comme un bossu, le marsu est choupi (en plus d'être vraiment réussi), avec comme d'hab des gags bien ZAZ dont Chabat a le secret. Perso, rien que le perroquet qui boit du Tropico dans la scène d'ouverture, je me disais que ça commençait bien

Et puis bon, meilleur gag de l'année inside, à savoir le numéro de Wilson en dictacteur fan de Celine Dion. De l'or en barre

 

On va prendre une ptite douche les filles, j'ai du savon au PH neutre !

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

Ah, je vois que je n'avais pas donné mon avis, ça devait être quand mon PC était en rade que ce "truc" est sorti. Et je fais partie de ceux qui ont trouvé ça gentiment nul. Pas détestable ou catastrophique, mais juste raté, un peu vain, un peu creux, un peu mou, un peu à côté de la plaque. On sourit bien deux trois fois, on voit bien que Chabat aime le sujet et fait ce qu'il peut, mais rien n'y fait, ça ne prend pas...

Link to comment
Share on other sites

Moi j'ai trouvé ça vraiment mauvais et surtout encore une adaptation inutile qui ne va pas aider aux "nouvelles générations" a découvrir Franquin. D'ailleurs, le seul gag dont se souviennent les gens c'est un chiouaoua qui baise Jamel par l'oreille. Voila, adapter Franquin pour je sais pas combien de millons de broyzoufs et il en reste ça, un chien qui prend Jamel par l'oreille ... LOL

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Je l'ai vu en pensant que ce serait atroce, donc j'ai plutôt aimé au final. J'ai bien aimé la prophétie, Céline Dion, deux trois trucs comme ça. Le Marsu est un peu choupinet.

 

C'est clairement un film fait pour passer sur TF1 voire France 3 le dimanche soir, mais ça aurait pu être pire.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Qu'est-ce que c'est naze. C'est un des trucs les plus flemards que j'ai jamais vu. Typiquement le genre de canevas de projet auquel on pense quand on lit l'article du mec de Wild Bunch. Ca du couter une blinde en salaire d'acteurs et en royalties pour Celine, car le reste est ultra-cheapos, et ca n'a certainement pas pris plus d'une semaine pour ecrire le scenar de la premiere a la derniere mouture. Le pire, c'est que je n'ai le souvenir d'aucun gag.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

En soi, c'est une adaptation assez fidèle, avec l'histoire sans surprise de ce scientifique d'un pays equatorien imaginaire voulant chopper le Marsu. Le genre de scénario qu'on aurait très bien pu retrouver dans un album de routine.

 

Le problème, c'est plutot que Chabat met des bouts de Chabat dedans et ça s'intercalle mal avec le côté un peu naïf et intemporel des histoires du Marsu. Jamel qui se fait baiser l'oreille, le dictateur en mousse fan de Celine Dion, Chabat himself qui brandit une peluche Marsupilami (!!) à la fin...tout ceci semble sortir d'un autre film.

 

Un film un peu hybride, pas désagréable, parfois attachant, mais qu'on oublie assez vite.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...