Jump to content

Vieillir quand on est réalisateur ?!


DPG
 Share

Recommended Posts

Voilà, une idée de sujet qui m'est venu en relisant la discu sur THE WARD de Carpenter.

 

Et qui me vient aussi par rapport à ma vie perso, de près ou de loin. Je m'explique. Je vieillis, comme tout le monde, c'est la vie. J'ai 30 ans, je suis pas sénile, loin de là, je vous rassure mais rien qu'à ce niveau, on voit que son corps change, qu'on n'a plus 20 ans, etc... et je me doute bien que ça va pas aller en s'arrangeant. Après, pour parler de trucs plus liés à la vraie vieillesse, on voit des gens autour de nous vieillir aussi, nos parents, nos grands parents, et on voit bien tout ce qui peut aller avec. On perd plus ou moins la tête passé un certain âge, le corps lâche, doucement mais surement, etc...

 

Et donc, le corps humain étant ce qu'il est, les réalisateurs n'échappent pas à la règle. Et c'est donc relativement normal que les fins de carrière soient rarement des apothéoses, mais plus souvent des déchéances, plus ou moins spectaculaires. Il y a bien évidemment des tas de cas de figures très différents, on ne va pas tous les évoquer, ce n'est pas le propos de dresser un inventaire. John Huston fait encore un chef d'oeuvre à 80 ans par exemple, OK. Mais combien de génies ont finis par des derniers films quasi irregardables ? Alors quand on évoque un réal qu'on n'a pas connu "de son vivant", c’est plus simple. On passe plus ou moins ces films là sous silence, on les mets de côté, comme la poussière sous le tapis... Alors que quand on voit cette déchéance de nos yeux, bon, forcément, ça fait un peu plus mal... Je vais pas tirer sur l'ambulance, mais quand je vois qu'Argento a 72 ans, finalement, je me dis que c'est normal aussi, surtout la vie qu'il a eu... On voit aussi ça pour les rock stars, où pour beaucoup, finalement, s'ils étaient morts en pleine gloire, ça aurait été sans doute mieux "artistiquement parlant" bien entendu. Voilà, pensée du soir, bordélique parce qu'entre l'apéro et la suite, mais je partage. Je vous aime les vieux. Mais j'aime bien aussi ceux qui acceptent la vie et se mettent de côté avant qu'il soit trop tard, acteurs, chanteurs, reals... Après c'est leur vie, chacun fait ce qu'il veut, et Woermann viendra surement nous expliquer que les derniers Argento sont quand même bourrés de qualités hein !

Link to comment
Share on other sites

Friedkin s'en tire pas trop mal je trouve. Après sa période 90's plutôt chiante et fade il a su rebondir avec deux bonnes grosses séries b bien burnées et surtout Bug qui ne fait pas l'unanimité mais que j'ai trouvé mortel ! J'attends son Kiler Joe avec assez d'impatience.

 

Sinon c'est pas un réal mais y'a quelques jours j'ai écouté un peu l'album de Lou Reed avec Metallica et j'étais gêné pour lui et même pour Metallica dont je n'ai rien à foutre. Au moins son pote Bowie a eu l'intelligence de prendre sa retraite au bon moment.

Link to comment
Share on other sites

Woermann viendra surement nous expliquer que les derniers Argento sont quand même bourrés de qualités hein !

 

nan sur ce point je laisserais plutôt la parole à Jean-Baptiste Thoret dans la réédition de son bouquin...

 

Scorsese s'en tire pas mal aussi malgré des films inégaux. Eastwood aussi bien que ses films m'emmerdentsauf gran torino.

 

ça veut tout dire!

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...