Jump to content

Death Race: Inferno - Roel Reiné, 2012


Kerozene
 Share

Recommended Posts

  • 9 months later...
  • 1 month later...

des mecs badass gavés à la testostérone, des bonnasses dont le regard donne envie de leur faire des choses sales sur fond de sueur et huile de moteur, des véhicules improbables, un méchant méchant, pas mal de plans gratuits et raccoleurs pour confirmer que les comédiennes ne sont là que pour faire potiche à fantasme, un cast en totale roue libre, des africains qui dansent pendant qu'ils se révoltent, quelques jolis crash et corps écrasés.... je l'aime bien - vraiment bien - cette franchise Death Race en ce sens qu'elle ne nous ment pas et propose un spectacle décérébré qui excite notre cerveau primaire tout en restant cinématographiqument potable. Parce que le "futur" décrit dans les films il est classe. Des villes au relents de WASP proprets et des prisons où les gens traités pire que des chiens (adoré, les mecs dans des roues à hamster géantes). Ce troisieme opus est presque politiquement incorrect, et continue de forger la légende de Frankenstein. Quitte à peu faire n'importe quoi niveau scénario, j'admets. Là c'est du deus ex machina par paquet de 12 à la fin pour boucher les trous (enfin non, pour expliquer le plan trop génial qu'on s'évertue à ne pas nous expliquer depuis le début et qui engendre un paquet de WTF tout le long).

 

Enfin bon, n'empeche, j'ai passé un bon moment. C'est du dtv de luxe qui ne cherche pas à te vendre autre chose que son pitch. Dommage que les courses manquent un peu de punch, mais c'est du au changement de cadre, d'une piste en boucle à une course style Paris Dakar. (ah, et Reiné ne sait pas filmer un combat de façon convenable. J'ai saigné des yeux à chaque fois). A part ça, tout bon, comme les deux autres.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

J'aurais aimé pouvoir en dire autant de bien que toi, mais là pfffffffffffff........ Le concept me botte: la course de bolides post-nuke, la violence gratuite, les bonnasses pour le décors, le cadre douteux, le méchant dégueulasse... Mais j'ai quand même du mal à tenir un film de fiction dont pas un plan ne dépasse pas la demi-seconde! Le montage des courses est quasi stroboscopique, c'est tellement poussif que ça devient vite fatiguant. Donc déçu je suis et même trahi je me sens

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Je suis d'accord c'est pas folichon et assez raté.

Déjà on nous parle de courses à travers tout le globe et finalement on se retrouve uniquement en Afrique du Sud, et les bougres ne changent jamais le parcours. Du coup me taper 1h30 de sable mal filmé ça m'a un peu gonflé.

Bon après y a des gens qui meurent très brutalement et ça c'est bien, y'a une black vénère jolie aussi qui pimente un peu la sauce.

Mais non c'est quand même plat, les enjeux on s'en fout, Luke Goss je l'aime bien mais il n'a pas un charisme de la mort.

Il y aurait pu y avoir des séquences mortelles (les rebelles) mais non c'est un peu sec.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...