Aller au contenu

Snowpiercer - Bong Joon-Ho (2013)


Messages recommandés

Set in an post-apocalyptic world, a world war has ravaged the world which is now covered completely in snow. The only means for survival is to board the Transperceneige (Snow Piercer), but the train only has 1001 coaches. On the train, the poor wallow in misery in the lower decks, while the rich lives in decadence in the upper decks. Then their two worlds start to collide ...

 

C'est adapté d'une BD française, et c'est en tournage à Prague dans les semaines à venir. Co-production sud-coréenne / américaine / francaise (c'est même Park Chan-Wook qui produit). En langue anglaise avec au casting Jamie Bell, Chris Evans, Tilda Swinton, Ewen Bremner et John Hurt. Ce sera entièrement filmé en studio sur fond vert d'après mes sources.

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...
  • 4 months later...

Ce qui est bien quand sort un méga-blockbuster comme Thor 2, c'est qu'il rameute tellement de monde que ça laisse des salles à moitié vides pour profiter tranquille des autres films.

 

Ainsi ce Snowpiercer, adaptation fort attendue d'une bédé frenchie (moins géniale qu'on veut bien le dire) qui se trouve surtout être le nouveau film du réalisateur du mythique (pour ma pomme) Memories of Murder et du moins mythique (mais très bien quand même) The Host.

 

Autant tout de suite l'annoncer : même si on navigue dans du bon, l'ensemble est loin du niveau des deux titres pré-cités.

Car on sent que pour son premier long-métrage tourné hors de ses bases (et qui plus est dans la langue de Shakespeare), Bong Joon-Ho a du composer avec une lourde machinerie et du coup s'imposer quelques concessions - à l'image de cette caricature de sidekick surjouée par Jamie Bell, pour le coup presque aussi inutile que Shia Laboeuf dans Constantine.

Ou la présence de Chris Evans, pas mauvais acteur mais un poil trop propre pour le perso qu'il est censé incarner.

Quant à la linéarité du scénar du scénar, elle donne la sale impression d'un peu rester à la surface des choses et nous faire passer à côté de la claque qu'on aurait aimé prendre...

 

Dommage car le cinéaste confirme malgré tout (si besoin était) sa capacité à accoucher d'idées, d'images, de scènes, de plans tout à fait stupéfiants.

Des tableaux barbares qui arrivent à foutre mal à l'aise et, mieux qu'un long discours, rendre compte de la déliquescence de l'univers qu'il montre.

 

Et même si le tout ne s'enfonce pas dans la sauvagerie comme on le souhaiterait, sa violence par instants hyper-graphique rappelle qu'on n'est pas non plus dans un produit U.S. de base.

En somme, plus que jamais, s'impose le smiley

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le film semble pas mal diviser en tout cas...

Moi perso j'ai adoré, ça fait même plaisir que ça arrive que le même mois que Gravity : un beau moment pour la SF

Le film n'exclut pas des maladresses (des incohérences/interrogations curieuses, et un couple de bad guy pédés. En 2013 ? REALLY ?) mais il y une allégorie si noire de l'humanité et une radicalité parfois si hallucinante

Evans qui laisse crever son pote ou dézingue la vieille peau de sang froid, putain j'y croyais pas

qu'on finit par laisser les quelques points noirs de côté. Perso j'ai trouvé Evans impecc, Ed Harris super cool et Tilda Swinton qui a soudainement appris à cabotiner on ne sait trop pourquoi

J'aime beaucoup le sens du décalage grotesque (putain la scène de l'école ), les morceaux de bravoure qu'on voit pas venir (le gunfight au virage le combat du tunnel ), les extérieurs très impressionnants (hormis quelques plans vilains à la fin).

Bon et puis perso je pense pas être le seul, mais j'y ai vu clairement une transposition de Bioshock dans un train : l'alliance de la technologie et du délabrement, la société à la dérive, le côté un peu steam-punk, la progression...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(...)Bon et puis perso je pense pas être le seul, mais j'y ai vu clairement une transposition de Bioshock dans un train : l'alliance de la technologie et du délabrement, la société à la dérive, le côté un peu steam-punk, la progression...

 

Ah excellent, j'ai pensé EXACTEMENT à la même chose, on est clairement à Rapture par moment !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plutôt bien aimé pour ma part. Je trouve le délire intéressant, à peu près bien tenu d'un bout à l'autre, avec certes une progression assez classique, mais aussi des vraies ruptures, de ton, visuelles, narratives, des choix intéressants qui parsèment le film, qui lui donnent une vraie personnalité et pas juste un produit sans saveur où on voit tout venir à des kilomètres. Le cast m'a paru convaincant, c'est plutôt bien foutu visuellement, notamment les "extérieurs" que je trouve globalement réussis alors que ça pourrait vite tomber dans un côté too much de synthèse. Voilà, un bon petit film, intrigant, avec un vrai univers et des trucs pas trop cons et pas trop déjà vus 2000 fois à raconter. Efficace, distrayant, ambitieux et assez prenant. Une sympathique réussite !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fais parti des conquis, les quelques moments assez cruels en début de film créent une empathie pour la suite tout a fait réussie. Il n'y a que le méchant (genre méchant russe ou allemand d'un Die hard) increvable qui m'a parut exagéré. Le reste est très immersif. Petite déception (sur la durée du film c'est sûrement compréhensible) la "grandeur" du train est assez réduite en fait.

Les cgi sont un poil cheap, mais ce n'est pas du tout le problème comme ce n'est pas le cœur des séquences. La violence globale est surprenante, je m'y attendais pas vu la bande annonce même si ça se calme un peu sur le tiers fin. Très tendu du slip en tout cas.

Très bonne surprise aussi au script qui tient bien la route.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Comme dit Nice Panda, c'est très inférieur à Memories of Murder, ou même The Host. C'est correct pour une séance divertissement pas trop stupide mais ça va pas chercher bien loin. Le côté allégorique est plaisant mais pas renversant non plus, les scènes d'action sont OK-bof, le monologue de Curtis sur son trauma originel est lourd et mal placé, le dialogue avec Wilford convenu malgré un Ed Harris au niveau... pas totalement convaincu pour ma part même si j'ai pas souffert pendant la séance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mitigé ... déjà le point positif est le jeu des acteurs qui sont tous parfaits. Tilda Swinton qui cabotine à un point jamais atteint est excellente. Mais surtout Chris Evans que je n'avais pas reconnu au début. Il m'a fallu 1h pour me rendre compte que c'était lui. Je le trouve très très bon.

 

J'adore le début, l'attaque à coup de hache etc ... mais je trouve qu'après leur séparation ça roule un peu dans le vide. C'est plus lent, moins violent (quoique le terminator qui ne meurt jamais est excellent) et ça fini sur une copie de Matrix avec le vieux sage dans son antre et qui explique la vie. Mouais. Surtout pour ce qu'il raconte ... et la fin est bizarre. Enfin si le futur c'est une asiat et un petit noir on est mal barré ...

 

Mais malgré tout on se laisse entraîné grâce à des scènes un peu barrées (la classe) des acteurs en roues libres, de la violence et ma foi une belle histoire ...

 

C'est pas extraordinaire mais c'est déjà pas mal ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 months later...

j'avoue avoir ete decu.

d'abord le scenar est si lineaire qu'il en devient vite chiant, ensuite les persos auxquelles on s'attache pas et que l'on dirait sorti d'une prod Irvin Allen 70', et enfin (et surtout) une photo plate comme Jane Birkin. S'il yavait pas eu les acteurs et quelques cadrages sympas, j'aurais cru voir un vieux Millenium/nu image (cgi pourrave inclus).

bref, j'attends que Bong revienne en Corée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
bref, j'attends que Bong revienne en Corée.

 

Je me demande si Bong Joon-Ho n'est pas l'homme d'un seul film (j'ai pas encore vu Barking Dog Never Bite, mais bon personne n'en parle comme d'un chef d'oeuvre) car Mother et The Host c'était sympa mais loin d'être transcendantale. Et puis bon Snowpiercer c'est juste une catastrophe industrielle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Catastrophe industrielle ???

 

Déjà on parle de ça généralement sur un plan économique. Et si j'en crois les chiffres IMDB, c'est tout sauf le cas (ils parlent de + 60M$ rien qu'au box office sud coréen pour un budget annoncé à 40M$)

 

Et sur un plan artistique, le film divise, mais a été plutôt bien accueilli, par la presse, par le public. Même ici, c'est partagé, mais personne trouve ça pourri, et plusieurs aiment franchement !

 

Donc, je dirais non !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 years later...

un film de sf qui fait le boulot en créant un univers imaginaire cohérent.

la point positif c'est que le réal arrive à insérer quelques pointes de poésie, de violence et de bizarreries dans ce qui aurait pu être un petit film d'action formaté vu mille fois.

un peu comme alien 4 mais en moins raté

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
un film de sf qui fait le boulot en créant un univers imaginaire cohérent.

la point positif c'est que le réal arrive à insérer quelques pointes de poésie, de violence et de bizarreries dans ce qui aurait pu être un petit film d'action formaté vu mille fois.

un peu comme alien 4 mais en moins raté

 

C'est tout à fait juste.

J'ai eu un peu peur au début, que tout le film se passe dans le noir et la crasse. Et puis en fait non, y'a des passages sublimes (l'aquarium dans le train ). J'ai beaucoup aimé aussi le fait que plus on avance dans le train, et donc dans la hiérarchie, et plus les voyageurs deviennent déviants... (Comme dans la vie réelle finalement. )

Et puis Chris Evans est vachement bien.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...