Jump to content

Laurence Anyways - Xavier Dolan - 2012


Jeremie
 Share

Recommended Posts

  • 2 months later...

 

Le film esquissa (malheureusement) la compet' et a raflé quand même la queer palm et un prix d’interprétation féminine (ultra mérité pour l'incroyable Suzanne Clement). C'est mieux que rien

 

Sinon ben, bibi il l'a vu à l'occasion de la sélection cannoise faites par le MK2 Bibliothèque : anecdote amère au passage, l'AV avait lieu samedi dernier (séance ultra LGBT, cela va sans dire ) et au bout d'une heure de test catastrophique, de lumière allumée et éteinte, et de gueulante, le film a été annulé un peu surprenant pour un grand cinéma ayant l'habitude projeter des films...à croire que dès qu'on repasse au 35 Mm, c'est le bordel à tous les étages ! Gros scandale quand même pour ceux qui s'étaient déplacés pour l'occasion : billets remboursés pour ceux désireux de récupérer leur fric, et séance reportée pour les autres. Celle-ci a eu lieu hier soir, et sans aucun soucis...cette fois

 

Sinon ben je suis pas étonné, de voir qu'on frôle encore le chef d'oeuvre, si ce n'est qu'on est en plein dedans plus j'y pense : oui le film fait 2h40 mais il traite de la vie d'un couple durant 10 ans (et de 89 à 90, ce qui nous vaut un voyage dans le temps musical/vestimentaire dès plus ) et jamais j'ai eu l'impression de voir des longueurs ou des passages inutiles. Tout est à sa place, c'est jamais gratuit, toujours juste et beau, voire drôle (formidable Monia Chokri en belle soeur lesbienne). Beaucoup ont reproché à nouveau les coquetteries visuelles de Dolan : ben moi je kiffe le côté clip, très accentué une fois de plus, avec à la clef, une utilisation de Fade to Grey et de The funeral party qui m'a fait quitter la terre pendant quelques minutes.

 

Dolan pouvait paraître pretentieux de nous causer des problèmes de coeur, ici il va plus loin encore : une époque qu'il n'a pas connu, au service d'une situation qui ne peut lui être qu'étrangère : la vie d'un couple adulte, au coeur d'un lourd problème de genre et de sexe. Maintenant, la question est "a t-on besoin d'avoir connu certaines choses pour les filmer ?" Pas sûr...surtout que Dolan prouve qu'il a définitivement tout compris. Qui plus est, c'est encore plus fou et ambitieux que Les amours imaginaires, qui fait bien timoré à côté du coup.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 7 months later...
  • 2 months later...

Spotify vient de me proposer de m'abonner à la playlist : "Laurence Anyways B.O" : est-ce que c'est parce que j'ai regardé en entier le discours de Lana Wachowski pour la remise du prix de la personne qui a le mieux représenté la communauté LBGT au prix de la surveillance des droits de l'homme ?

 

crHHycz7T_c

 

Vidéo extraordinaire par ailleurs.

 

Enorme respect.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Magnifique.

La claque dvd du mois.

Un mélo incroyable.

Une photo splendide.

Une réalisation impressionnante.

Une bande originale magique.

 

J'avais peur de la durée et rien à jeter au contraire j'aurais voulu que ça continue encore et encore.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...