Jump to content

La traque - serge leroy - 1975


Basculo Cui Cui
 Share

Recommended Posts

  • 4 weeks later...

Vu hier soir et...

 

Un film psychologiquement éprouvant avec une fin... Glauque et pathétique. J'étais très mal à l'aise... Même la scène de viol qui pourtant est assez brève et sans force détails m'a remuée.

 

Les personnages sont tous très bien dessinés et les différents acteurs bien choisis. Heureusement que Leroy ne les met pas tous dans le même panier, ç'aurait été de l'exploitation.

 

Les paysages sont magnifiques et sont quasiment un personnage à part entière - resituez le même film en ville et il perdrait toute sa force (enfin, je trouve). Et la musique est superbe !

 

Il faudrait plutôt parler de ce film comme influence principale de CALVAIRE au lieu de lui reprocher les 2 hommages à TCM et CHIENS DE PAILLE.

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait plutôt parler de ce film comme influence principale de CALVAIRE au lieu de lui reprocher les 2 hommages à TCM et CHIENS DE PAILLE.

 

Je sais pas si l'on peut parler de reproche quand il est question d'hommage à ces deux films...

Sinon La Traque a déjà été cité dans les influences de Calvaire.

Link to comment
Share on other sites

A chaque fois que j'en ai entendu parler, ces 2 références étaient mentionnées sur un ton de reproche. LA TRAQUE revient bcp moins souvent dans les commentaires.

C'était juste une constatation.

 

Si La Traque revient moins souvent, c'est aussi parce que le film reste assez méconnu... Leroy n'est ni Peckinpah ni Hooper (mais c'est quand même le réal de Légitime violence avec Brasseur, Genest et Lhermitte, oh yeah !!!! )

Link to comment
Share on other sites

Il me semble que Du Welz lui-meme evoque "La traque" comme source d'inspiration de son "Calvaire" non ? (lu dans je ne sais plus quelle interview)

 

Mais oui, bien sûr, APRES la sortie du film !! Je parlais des commentaires de SPECTATEURS censés s'y connaître un minimum en ciné.

Je sais bien que LA TRAQUE n'est pas un film méga connu, c'est tellement évident que je l'ai pas dit.

 

Link to comment
Share on other sites

vraiment un excellent film

 

un casting aux petits oignons, pas une faute de goût, un bon score, une montée crescendo vers le grand n'importe quoi, mais les personnages sont si bien dessinés que ca passe tout seul malgré l'énormité de la situation et quelques invraisemblances (le retournement du personnage de constantin par exemple)...

 

Côté réalisation, il y a même de bonnes idées et il arrive bien à faire ressortir l'oppression du perso principal

 

bref une bien belle selection de dionnet même si ma préférence va à l'énorme le coeur fou un peu moins barge (quoique?) mais surtout epoustouflant estethiquement - THE CLAQUE

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

J'ai enfin pu le visionner via l'enregistrement que je m'étais fait lors de sa diffusion sur Canal il y a quelques mois.

Je n'ai pas vraiment vu ça comme un rape n’revenge dans le sens où l'on est loin du film d'exploitation pur et dur. Il s'agit plutôt d'un drame, d’un film sur la bêtise et la lâcheté d'un groupe d'hommes pris dans un engrenage qui les mènera jusqu'au bout, lors de la finale tout aussi prévisible que révoltant.

 

Les personnages sont à la fois détestables et pathétiques, mais surtout terriblement humains, c'est ça qui fait la force du film.

Leur psychologie est très bien retranscrite : tous ont leurs propres traits de caractère, leurs secrets inavouables, et de nombreuses tensions existent entre les différents protagonistes.

Mais en définitive, c’est l'esprit de groupe qui prendra le dessus et les rendra tous complices et coupables du pire.

 

Les décors sont magnifiques et parfaitement bien filmés, mettant ainsi en évidence une nature à la fois belle et cruelle, qui observe avec une neutralité glaciale le calvaire enduré par cette femme.

Tous les acteurs sont excellents et très convaincants, la musique du générique de début/fin accentue encore davantage le côté tragique et désespéré de l'histoire.

 

Bref, même si certains pourront trouver le déroulement de l'histoire légèrement ennuyeux et manquant un peu de nervosité, « La traque » reste un superbe film à découvrir de toute urgence et qui mériterait amplement une sortie DVD digne de ce nom.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 2 months later...

Merci mec

 

Vu cet aprés-midi. bordel, la France a su faire de sacrés films avant de sombrer dans la comédie. Un drame froid, perturbant et psychologiquement désagréable. Le film est plongé dans un malaise constant, malaise proche de celui ressenti dans Chiens de paille ou Calvaire, comme précisé plus haut Marielle, Constantin, Bideau, Léotard, etc... Un casting impressionnant pour un film qui manque cruellement d’une édition Z2.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
  • 2 weeks later...
 Share

×
×
  • Create New...