Jump to content

The ABCs of Death - 2012


Jeremie
 Share

Recommended Posts

Je pense que ceux qui n'ont pas vu le trailer avant vont déchanter un peu, vu que ça reste (grosso modo) très Z et très WTF dans l'approche. C'est assumé certes, y'a boire et à manger, et pis on tombe parfois de haut ! Perso j'ai passé un bon moment, les segments étant assez courts, et le côté "coq à l'âne" (genre un truc bien friqué qui débouche sur un film d'animation puis un machin filmé au portable) est assez plaisant. Mais ça va en gaver pas mal je pense...

Ce qui est un peu gênant est de voir quand même que tout ce beau monde est resté bloqué au stade anal, ça en devient presque gênant. Et tout les moyens sont bons pour choquer : on touche aux animaux, y'a du pedo, du caca...n'importe quoi

 

 

Mes préférés :

Apocalypse (Vigalondo)

Bigfoot (Boglioano)

Jidai-Geki (Yamaguchi)

Libido (Tjahanto) Putain le gros malaise à tel point que tout le monde croyait que c'était le segment du mec de Serbian FIlm !

Orgasm (Cattet & Forzani)

Vagitus (Andrews) : De la SF ambitieuse, ultra-violente et bien gaulée en moins de cinq minutes ? Si si

Unearthed (Ben Weathley)

Youngbuck (Eisener)

Qack (Wingard) : Sans aucun doute un supplice pour Cyril

Speed (West)

Dogfight (Sarmiento)

WTF (Schnepp) et ça porte bien son nom

Klutz (Morgenthaler)

Nuptials (Pisanthanakun) Le plus drôle

 

???? :

Toilet (Hardcastle) : Rigolo oui, mais super moche quand même !

Ingrown (Grau)

Pressure (Rumley) Un truc qui veut taper dans le social pour faire du sadisme de bas étage. L'idée est là, mais l’exécution est discutable

Removed (Spasojevic) LAPIN COMPRIS LAPIN COMPRIS

XXl (Gens) : Un peu trop abusé (toute la première partie qui en fait des caisses sur le complexe de l'heroïne) mais y'a quelque chose...

Hyrdo-Electric Diffusion (Malling) : Du cartoon live. Fallait tenter...ou pas.

 

Naze de chez naze :

Miscarriage (Ti West) : Vla le truc relou tourné au fond des chiottes, et avec un portable. Du foutage de gueule.

Gravity (Traucki) On attend un bon truc et puis...ah...non...rien

Cycle (Espinoza) : Timecrimes avec deux euros : COUCOU

Exterminate (Bettis) : Angela Bettis est une bonne actrice. Une bonne réalisatrice ? Non, non et non.

Fart (Iguchi) - Zetsumetsu (Nishimura) : Pour ces deux là, je savais que les japonais étaient ravagés du cerveau, mais bon quand même Imbitable

Link to comment
Share on other sites

La bonne surprise du jour.

 

J'ai beaucoup aimé le Nacho Vigalondo, le Ben Wheatley (avec ses deux potes de Kill List), le Noboru Iguchi (ah oui, pour le coup, c'est bien ravagé... Mais c'est tellement drôle !), le Banjong Pisanthanakun et le Xavier Gens, qui signe son meilleur film !

Link to comment
Share on other sites

Bien aimé aussi même si c'est évidemment très inégal. Le truc un peu flippant c'est que les segments les plus faibles se trouvent à mes yeux au début du film, du coup, ça fait un peu peur pour la suite, mais heureusement, le niveau se relève largement par la suite... Ce qui est cool, c'est que le film part dans plein de directions différentes, humour, horreur pure, fantastique barré, gore, cul, etc... ce qui fait qu'on ne sait jamais ce qu'on va prendre dans la gueule. Nos frenchys s'en sortent bien, le Gens est efficace et le Cattet / Forzani est très bon. Bien aimé aussi "Dogfight", le "Quack", "Libido", "Youngbuck", "Speed", et quelques autres mais j'ai une mémoire de merde... A côté de ça, il y en a aussi quelques uns qui sont cataclysmiquement nuls. Mais bon, la courte durée fait qu'on passe sans trop sourciller à la suite. Voilà, le genre de projets toujours sympa à voir, des hauts et des bas, mais un enthousiasme communicatif et un bon moment !

Link to comment
Share on other sites

J'avais très peur au début car sur 26 sketches il y allait y avoir du déchet et finalement non, seuls quelques segments restent faibles et dans l'ensemble une très agréable surprise

Beaucoup aimé les trucs jap (Libido, Fart et le dernier dont j'ai oublié le titre : excellent) ou l'anim' Toilet

Link to comment
Share on other sites

Mes préférés :

Dogfight, Toilet, Libido, Miscarriage, Quack, Speed, Hydromachin, WTF, Unearthed, Vagitus, Young Buck

 

Les pourris :

 

Fart, Gravity, Ingrown, Exterminate

 

Les autres vont de moyen à pas mal, j'en ai oublié quelques uns dans le tas.

 

Mais l'ensemble est plutôt de bon niveau et les sketches sont vraiment variés dans le fond et la forme, allant du gentiment débile au carrément malsain, proposant une mise en scène ultra léchée ou un filmage à l'arrache. Y'a à bouffer pour tout le monde, et passer de Klutz à Libido par exemple c'est assez savoureux, ça calme bien !

 

Au final j'ai été agréablement surpris, je m'attendais à ce que la qualité moyenne soit un ton en dessous et en fait non, à quelques exceptions ça tient vraiment la route.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
C'est possible d'aimer Miscarriage ? (que je suis pas sûr d'avoir compris d'ailleurs )

 

Miscarriage = fausse-couche.... la chute a lieu au moment de la révélation du titre.

De mauvais goût, mais pourquoi pas.

 

Perso, le concept me paraissait casse-gueule, et il l'est effectivement.

Ca a un côté rigolo, voire même un côté ludique (on parie sur le titre du sketch, voire sur l'identité du réal), mais à force de mélanger les torchons et les serviettes, ça aboutit à un ensemble bancale, où le meilleur côtoie le pire. Peut-être que ça marche bien en séance de festival où le public est participatif, mais seul chez soi ça se regarde de manière épisodique, ce qui dénonce une certaine faiblesse de l'ensemble.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

J'ai la flemme d'écrire un véritable avis mais je suis d'accord avec la plupart d'entre vous Les meilleurs segments sont dans la deuxième heure. La première, ça oscille entre le moyen et le carrément moisi.

 

Le truc en pâte à modeler dans les chiottes est quand même mortel. Si il me fallait n'en choisir qu'un ce serait celui-là !

Link to comment
Share on other sites

Le truc qui me saute aux yeux en regardant ce petit panorama du cinéma horrifique mondial, c'est qu'une très très grande majorité des réalisateurs n'ont rien d'intéressant à dire sur la société dans laquelle ils vivent.

 

La preuve, le seul film qui a, un tant soit peu un discours "social", est le film de Xavier Gens (un comble !)

 

A quelques exceptions près, on a surtout des films qui parle de pipi, caca, de prouts et de sperme.

Voir le nombre de segments qui se passent dans des chiottes...

Si bien qu'on aurait pu retitrer le film "ABC's of Merde".

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

J'ai bien aimé. C'est certes très inégal, mais le fait que les courts ne durent que quelques minutes fait qu'on a pas le temps de s'ennuyer. Les mauvais films passent très vite, les bons restent bons. Finalement, il n'y a pas besoin de trop s'étaler. Les meilleurs réals sont ceux qui arrivent à raconter une histoire en un rien de temps. Du coup, mes préférés sont :

Jidai-Geki (Yamaguchi), vraiment drôle. C'est du cartoon live, bien meilleur que le segment Hydro-Electric Diffusion

Libido (Tjahanto), hyper malsaint mais vraiment bien fait. Un peu limite quand même.

Bigfoot (Boglioano), pas très original mais bien foutu.

Vagitus (Andrews), impressionnant dans sa réalisation et réussissant à poser un univers en 4'. Kaare Andrews a du mettre la main à la poche...

Youngbuck (Eisener), pour le côté clip 80's (cette musique ).

Dogfight (Sarmiento) : mon préféré du lot je pense. En 4' en slow-mo, Sarmiento raconte une belle histoire et la réalise de façon coup de poing (sans jeu de mot).

XXl (Gens), qui m'a foutu assez mal à l'aise également.

et Fart (Iguchi) pour le délire que seul Iguchi pouvait oser.

 

Pour le reste, ça oscille entre le plutôt correct (Orgasm et son trip visuel, Speed et Unearthed pas mal faits, Nuptials, Qack, Toilet et Klutz rigolos, Hyrdo-Electric Diffusion couillu) et le ça m'en touche une sans faire bouger l'autre (Ingrown, Pressure, Cycle, Removed, Zetsumetsu) voire le foutage de gueule plus ou moins assumé (WTF, Miscarriage, Gravity).

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Revu hier soir et j'ai trouvé ça, sans trop de surprises, beaucoup plus lourd que la première vision. C'est marrant (ou pas trop en fait) de voir arriver un segment complétement pourri et de se dire "oh putain pas celui là". Et ça arrive un peu trop souvent

A la revoyure, Libido (toujours aussi hallucinant), Orgasm, Unearthead, WTF, Youngbuck, Bigfoot et Klutz sont ceux que j'ai revu avec le plus de plaisir. J'ai aussi un peu rehaussé Toilet (qui est quand même très méchant) et Pressure, qui n'a rien à foutre là certes, mais qui le mérite de bien raconter une histoire sans aucun dialogues. J'aime pas la chute pour des raisons personnelles mais ça marque.

 

XXL de Gens parle de quelque chose de fort, mais qu'est ce que c'est lourd (sans mauvais jeu de mots...) bonjour la finesse française...

J'avais totalement oublié Grown, dont le sens est en fait souligné dans le générique de fin ! Fallait le savoir...

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...