Jump to content

Main dans la main - Valerie Donzelli - 2012


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Bon ben c'est mon ptit coup de coeur de la semaine

Joachim et Hélène n'ont rien en commun : ni leur âge, ni leur profession (l'un est miroitier, l'autre est une professeur de danse), ni leur condition (un provincial et une bourge). Un jour où ils se croisent : voulant la rassurer, Joachim l'embrasse et...voilà qu'il est impossible pour eux de se séparer (physiquement s'entend !).

 

Je ne suis ni très comédie romantique, ni comédie romantique française, sachant que la plupart du temps le choix est porté sur l'americanisation ou un alignement de vedette me faisant bien bailler. Et concernant Donzelli, j'avais sauté la case de La guerre est déclarée. Là bon, la bande-annonce donnait bien le ton : à savoir une fantaisie pop (le film s'ouvre sur Electricity de OMD ) avec un argument "fantastique" assez rigolo. C'est bien vendu, et bien vu surtout car c'est quand même un sacré bon moment à l'arrivée. Très bien rythmé, drôle, touchant, beau : reste le dernier tiers, peut-être un peu trop facile, et des transitions instagramesques nulles à chier. Mais dans un genre aussi balisé, ça fait rudement plaisir.

et pour les pervers, sachez que Valerie Lemercier est drôlement bien gaulée

Link to comment
Share on other sites

J'ai vu le film, et Lemercier envoie du lourd. D'ailleurs en vrai elle est très grande.

 

Post à haute valeur ajoutée.

 

Sinon, j'ai aimé le film un peu comme j'ai aimé les chansons d'amour. J'ai préféré à la guerre est déclarée.

 

Voilà.

Link to comment
Share on other sites

Bon, double post pour développer un peu. Main dans la main, c'est un drôle de film, parce que c'est autant une histoire d'amour qu'une histoire de solitude. Ou comment prendre des relations disfonctionnelles (frère / soeur, amitié fusionnelle), les faire éclater, et créer l'amour. Et l'impact que ça a sur les gens qui vivent ça. Car comme le disait Patrick Sebastien : l'amour c'est comme un paratonnerre, l'éclair le frappe et ça fait fuir les pigeons.

 

Sinon, j'ai écrit un bel article sur ce film ici : http://kevo42.free.fr/spip.php?article85

Link to comment
Share on other sites

Voilà un film qui avait beaucoup de choses pour être détestable, mais qui finit par être attachant ! Bon, déjà, formellement, c'est un vrai film. Hormis deux trois transitions à la con filmés avec un Nokia modèle 2002, ça a plutôt une belle gueule, et on est loin du précédent opus de la Donzelle. Ensuite, les comédiens sont OK. Elkaim arrive presque à être supportable, c'est dire l'exploit. L'histoire, on s'en fout un peu, tout n'est pas super bien branlé, notamment l'argument "fantastique" qui peut disparaitre pendant 20mn, pour revenir sans crier gare. Je sais bien qu'on est pas dans "Retour vers le futur" niveau cohérence, et que le tout est une métaphore plus qu'autre chose, mais bon, ça sent vraiment la flemme de tenir le truc d'un bout à l'autre... Ceci étant, les persos proposent une vraie évolution, on finit par s'attacher à tout ce petit monde. Sauf le mari de Donzelli, totalement translucide, qui forme avec elle le couple le moins crédible de l'histoire du cinéma. A côté, Kad et Zoe Felix dans "Les Chtis", c'est Gabin et Morgan tellement on y croit là ! La BO est chouette, le montage est bien foutu. L'ensemble est vivant, ludique. Il y a des jolies idées de mise en scène, de composition des cadres, de lumière. C'est toujours inoffensif, surement très vite oubliable, mais somme toute assez sympathique, et tout sauf détestable alors que j'y allais un peu à reculons. Les Voix off craignent toujours autant, faut vraiment que quelqu'un lui dise, c'est pas possible. Mais bon, ça se laisse mater avec le sourire !

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...