Jump to content

The Conjuring - James Wan (2013)


benjamin c
 Share

Recommended Posts

Ben disons que ça me dérange pas hein, je préfère les intentions d'Insidious que le film lui-même et si Wan est capable de faire mieux, je suis preneur.

Et s'il a deux chances de le faire, ben...

 

Après, on se demande quand même s'il a pas peur de s'enfermer là dedans (à moins qu'un lien soit tissé entre les deux films...why not ?).

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Vu en avant-première ce soir. Salle comble et réactive, très rigolarde alors que le film n'est ni fun, ni drôle. Je sais qu'en général c'est un mécanisme de défense ou un détachement total (genre blasés), mais parfois (et les plus vieux sauront me le dire ) je me demande si les spectacteurs réagissaient autant comme ça dans les 80's ou les 90's sur des films d'horreurs plutôt 1er degré ? Perso, ça a tendance à faire ressortir mon côté associal des salles obscures (sans compter que j'étais en sandwich entre dame tartine et un couple qui mangeait sa pizza tranquilou : une nappe, des couverts et une pipe à la mayo aussi non ?). Bref, ça me saoule un peu...

 

Bon et le film ? C'est vachement bien. J'ai même vu tout ce que Insidious n'était pas : maîtrisé (pratiquement pas de jump-scares et pas de musique orchestrée à la grue : ALLELUIA), old-school et beau (c'est divinement filmé et on perd l'esthétique ikea qui berçait Insidious). C'est aussi un film plus lent, plus long, plus dense, avec des perso très attachants (ce qui n'était pas le cas dans l'autre là) et même si les b.a spoilent la plupart des scènes d'horreurs, ça reste drôlement efficace. On sent que Wan joue moins au petit malin...ou plutôt il le fait vachement mieux. La seule chose que cache la promo c'est la dernière partie qui verse

dans le film de possession, et plutôt bien d'ailleurs, puisqu'on a ENFIN des scènes de possessions qui ne sont plus calquées sur celles de Friedkin !!

, le côté bondieuserie va peut-être en faire chier certains, mais bon...perso je m'en tape le fion ici

Vu le succés du film et quelques éléments intéressants (le côté XFiles du couple Warren), je me demande si Wan va persévérer. On pourrait avoir le vrai remake d'Amityville avec ça...d'ailleurs à y regarder plus près, si Insidious échouait selon moi à être le Poltergeist des années 2000, The Conjuring est sans aucun doute le Amityville de la décénnie. Et tant mieux.

Link to comment
Share on other sites

C'est bien fait, c'est bien joué, mais c'est pas original pour un rond.

La fin, bon, on s'y attend tous, mais cette putain de musique par dessus ça crade totalement le film qui jusque là avait réussi à faire sobre. Classique, mais sobre. Enoooorme faute de goût.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Un bon moment, carré, efficace, flippant, bien emballé. Pas forcément d'une folle originalité ou amené à marquer l'histoire pour autant, mais une très solide péloche horrifique, qui remplit à merveille son contrat, qui m'a bien scotché à mon fauteuil le temps de la projo. Haut du panier des films d'horreur de l'année, sans problème. Très fréquentable !

Link to comment
Share on other sites

Pas vraiment convaincu pour ma part. Comme souvent avec James Wan : Mise en scène béton, direction d'acteur impeccable, mais un scénario archi-classique, sans surprises. Ça manque cruellement d'originalité, y'a aucune prise de risque... Bref...

J'ai même trouvé la première heure carrément chiante. A partir du moment où

la mère se retrouve possédée

ça s'active, et il faut l'avouer c'est plutôt efficace et impressionnant. En gros la dernière demi heure quoi. Et sur un film qui dure quasiment deux heures, ça fait pas grand chose à se mettre sous la dent au final...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 2 months later...

James Wan a été traumatisé par les poupées.

 

Personellement les films qui me font le plus flipper sont ceux dont on ne voit pas le fantôme. Là on voit sa sale gueule assez rapidement, donc c'est foutu.

 

Sinon c'est plutot bien foutu, mais bon, dans le fond, ça pisse pas plus haut qu'un Amityville de série.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 1 month later...

Alors, un peu comme tout le monde : bien fait, bien joué, bien réalisé, bien conçu, James Wan connait (peut-être un peut trop) son taf et emballe l'ensemble proprement mais on a juste l'impression d'avoir vu ça - au moins - cent fois.

 

A commencer par Insidious (la présence de Patrick Wilson n'aidant, certes, pas) qui était plus bordélique mais peut-être un peu plus sincère.

Et on pouvait, déjà, pourtant pas dire que c'était franchement original...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Holala bah moi j'ai vraiment pas accroché.

 

C'est joli et tout, mais principalement, qu'est-ce que je me suis ennuyé! Contrairement à un film comme It Follows où le rythme lent sert le propos et se maintient de manière cohérente, ici, c'est juste qu'il se passe 10 plombes de choses peu passionnantes entre des scènes horrifiques hyper attendues (et qui n'ont donc pas du tout fonctionné sur moi). On peut toutefois saluer le fait de ne pas forcément tomber dans le jumpscare à outrance. Au-delà de ça, tout est vu 30000 fois, ce qui désamorce tout effet de surprise ou de peur, le tout lié à cette désagréable sensation de vouloir mélanger quasiment tous les ingrédients des films d'horreurs produits ces 15 dernières années: maison hantée, esprits frappeurs, enfants effrayants, exorcisme, poupée diabolique... Y'a même du found footage, putain! Ce qui m'a fait repenser à l'excellent "La Cabane dans les bois", mais traité avec le plus grand sérieux. En plus, on dirait que c'est intégré de manière random. La poupée est ultra inutile, et donne davantage l'impression d'être une pub déguisée pour le film Annabelle qui a suivi... On pourrait la retirer, ça ne changerait pas grand chose à l'intrigue. Des éléments sont abandonnés en cours de route ou donnent le sentiment d'être insérés à la truelle dans un cheminement aléatoire.

 

Autre problème, j'ai pas pu m'empêcher de penser tout du long à Poltergeist (l'original) dont j'ai eu l'impression de mater une pâle copie sans inspiration. On retrouve globalement les mêmes éléments, l'inspiration en moins, avec davantage une sensation de remplir un cahier des charges. Poltergeist raconte globalement la même chose, mais avec mille fois plus d'idées à son compteur (visuelles et narratives), et qui fonctionnent encore aujourd'hui. Et c'est pas une question d'être un vieux con ou quoi, j'ai visionné Poltergeist pour la première fois il y a seulement une poignée d'années... Ce Conjuring paraît vraiment fade à côté, et son statut de film d'horreur efficace de ces dernières années me laisse franchement dubitatif.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...