Jump to content

Zombi - Joyce Carol Oates


ZombiGirl
 Share

Recommended Posts

 

(Je poste ici ma critique d'Insania. On attend encore la mise en ligne de la V3 donc mes critiques littéraires sont inaccessibles pour le moment...)

 

Résumé :

Quentin P_ est un tueur en série que personne ne soupçonne. Il a été condamné pour agression sexuelle sur mineur, mais ses médicaments et rdv avec son thérapeute le rendent capable de berner tout le monde, ses parents et sa grand-mère y compris. Le plus grand rêve de Quentin est de se fabriquer un zombi, c’est à dire un être humain lobotomisé afin d’en faire son esclave sexuel dévoué. Bienvenue dans l’univers de Quentin…

 

Avis :

L’histoire de ce livre s’inspire de la vie du tueur en série Jeffrey Dahmer, qui agressait des jeunes hommes et tentait justement d’en faire des esclaves sexuels en les trépanant. Ici, il s’agit d’un jeune homme qui est concierge dans un immeuble appartenant à ses parents, où logent des étudiants étrangers. Quentin ne se risque pas à s’en prendre à eux, étant donné son passé. Le texte est écrit à la première personne, à la façon d’un journal et agrémenté de petits dessins et de réflexions personnelles de Quentin plutôt amusantes. On y trouve notamment un schéma d’une lobotomie aux dessins et au texte très détaillé, et ce sera cette technique que reproduira Quentin sur ses victimes. Il nous raconte trois essais ratés, et on a vraiment très mal pour les cobayes…

 

Ce livre est une promenade dans l’esprit d’un tueur et le fait qu’on ne s’attarde pas sur les choses sanglantes et sauvages en fait justement sa force. On se rend compte à quel point sont anodines les petites choses qui vont déclencher ses pulsions meurtrières.

 

Dans le dernier tiers du livre, Quentin devient obsédé par un jeune homme qu’il surnomme Ecureuil et qui lui rappelle Barry, un copain d’enfance accidentellement décédé à la piscine en sa compagnie. Il va échafauder un plan pour l’enlever et en faire le zombi parfait, mais son rêve ne se réalisera pas comme prévu.

 

Joyce Carol Oates est l’un des auteurs américains les plus prolifiques et couronnés, et elle nous livre ici un récit froid et détaché, en même temps qu’elle dépeint Quentin comme un grand enfant, déjà par sa façon de s’exprimer, mais surtout par sa franche curiosité pour certaines choses, même si elles sont des plus morbides.

 

19/20

Un récit excellent, captivant de par son horreur et touchant de par une certaine humanité mal évoluée.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...