Aller au contenu

The Bling Ring - Sofia Coppola - 2013


Messages recommandés

À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le "Bling Ring".

 

 

Nouvelle variation sur sa théma "Pauvres petites filles riches qui s'ennuient" par Sofia Coppola. Ca sort aujourd'hui. J'ai pas détesté les précédents, j'irai surement y jeter un oeil. Romain le Vern a pas du tout adoré.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un film Facebook: insipide, superficiel, consensuel, mou, lisse, aucun point de vue, de la guimauve.

Ou alors c'est volontaire, pour coller au sujet...?

Après, j'ai pas souffert en le matant, mais en sortant je me suis dit "tiens qu'est-ce que j'ai fait de l'heure et demie qui vient de s'écouler?"

Caca, j'écris ton nom.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que c'est pas bon, et j'ai eu le même sentiment : c'est pas chiant mais c'est vain.

 

Le gros problème du film, c'est qu'il s'agit d'une version bourgeoise et lisse de Spring Breakers (j'ai pas compris l'insistance sur les prises de coke, genre c'est trop la débauche, alors que ça n'a aucune répercution sur les événements...) : on est confronté à des meufs ecervelées dont les préocupations sont de prendre la vie selon leurs règles, sans se soucier de la loi. Et même si j'accorde que les filles de Korine étaient pas spécialement attachantes, Korine se focalisait avant tout sur la recherche de sensations...ici les filles sont vraiment connes et on a envie de les étoucher avec leur sac à mains de la première à la dernière seconde puisque Coppola n'est même plus capable de la jouer esthéte (reste le chouette plan fixe du cambriolage vu de loin à travers les baies vitrées).

 

Le seul rescapé, c'est le perso assez touchant de Marc, qui se retrouve un peu échoué au milieu de ses gourdes et reprend confiance en soit. D'ailleurs Coppola a eu l'intelligence d'offrir un personnage de jeune homo pour une fois dénué de stéréotypes...dommage que tout lui retombe sur la gueule

Emma Watson en mode bitchy a un jeu assez zarb, un peu comme si elle faisait exprés d'imiter une mauvaise actrice...c'est pas toujours très probant.

J'ai pas vu Somewhere, mais ça reste ma première grosse deception de la part de la Sofia

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais je l'ai déjà vu ya genre 2 ans sur TF1 ce film (je crois même qu'ils en sont déjà à 2 diffusions si n'est 3) Ouais bon c'était sous le titre Voleurs de stars et c'était pas réalisé par elle mais bon quand je lis vos critiques, j'ai vraiment l'impression que cette nouvelle variation est assez proche de ce j'ai déjà vu ... Ou alors à voir seulement pour se faire une idée sur l'utilité de faire le film en le comparant au téléfilm...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Je suis jamais rentré dans le film

 

Bien que bien filmé (et même si c'est pas vraiment ce qu'elle a fait de mieux), j'ai franchement eu le sentiment de regarder un long documentaire sur un banal fait de société : Le film est par moments purement informatif et ne propose pas réellement de point de vue subjectif hormis celui de Marc, que je regrette d'être laissé au stade de vague brouillon (il veut s'intégrer... ok). En gros, j'ai eu le sale sentiment de ne plus rien avoir à faire dans la salle de cinéma une fois que les portraits étaient croqués. C'est franchement dommage car quelques plans étaient franchement pas dégueus et le rythme m'a aidé à ne pas abandonner le truc.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...