Aller au contenu

The Telephone Book - Nelson Lyon - 1971


Messages recommandés

Alice (Sarah Kennedy) a l'air de s'ennuyer dans sa chambre décorée d'un papier peint au motifs sexuels et au un sol jonché de page de magazines coquins. Elle passe le temps, téléphone à Dial-A-Prayer, attend on ne sait quoi... Un jour elle reçoit le coup de fil d'un inconnu qui va la bouleverser. Le plus obscène et par la même occasion, le plus orgasmique et des coups de téléphone qu'elle n'ait jamais reçu. Pour le plus grand plaisir d'Alice, cet anonyme va recomponser son numéro. Elle va en profiter pour lui dire qu'elle veut le rencontrer, il essaye de la dissuader, elle insiste, il lui dit que son nom est John Smith et qu'il est... dans l'annuaire. C'est là que, trouvant à nouveau un but à ses journées, débute son étrange aventure...

 

Même si le côté 'expérimental' du film me rebutait un peu je me suis laissé tenter par cette variation un brin déjantée d'Alice au pays des merveilles. Et finalement, j'ai bien fait . Même si, en ce qui me concerne, ce n'est pas un chef-d'oeuvre, c'est un film sympathique et atypique. J'aurai espérer un traitement plus poussé dans sa quête de John Smith, mais ce qu'on nous propose n'est pas mal non plus: l'ancien acteur de stag movies (ancien nom des films X) nommé Har Poon, le psy exhib, la nympho... Le tout entrecoupé de portions sur un ton documentaire qui mettent en scène, de curieux personnages dont des repentis de ces coups de fils obscènes qui nous expliquent à quel point ça va mieux... ou presque ...

 

Plus que très marrant, j'ai trouvé le film visuellement incroyable. Alors oui, c'est marrant, mais on sourit plus qu'autre chose. En revanche, on ne compte pas le nombre de plans qui feraient de sublimes photographies. Ce film a quelque chose de sensuel. Son actrice principale et sa scène avec ses énormes lunettes rondes 70's donne le ton car, avec nos standards actuels, elle pourrait être ridicule et pourtant elle est incroyablement sexy. Le noir et blanc donnant une certaine profondeur à cette ambiance...

 

Ce n'est pas pour autant qu'on s'ennuie devant de belles images, mais il ne faut pas s'attendre à un film conventionel. On est dans une expérience, qui même si scénarisée est parfois déroutante dans son traitement. En tout cas, c'est comme ça que je l'ai ressenti...

 

Le film est sortie chez Vinegar Syndrome dans un combo DVD/Blu-ray. Pas de sous-titres donc un petit niveau en anglais est tout de même nécessaire. Niveau bonus: un commentaire audio du producteur, une galerie photos bien fournie, bande-annonces et spot radio.

 

La bande annonce:

9lCU2fZYM6o

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...