Jump to content

La belle et la bête - Jean Cocteau - 1946


superflo
 Share

Recommended Posts

à l'époque, on savait faire des affiches autre que des fonds "à plats de couleur" moisis et tronches photoshopées...

 

 

 

En France, au temps jadis des contes, un marchand, veuf, dont les affaires n’étaient pas très florissantes, et pour ainsi dire au bord de la faillite, vivaient avec ses trois filles et son fils – ainsi que l’ami de celui-ci à vrai dire. Les deux sœurs aînées Adélaïde et Félicie, d’horribles petites pestes imbues de leur personne, se font servir par leur cadette, Belle, comme par une servante.

Quant aux deux garçons, deux bons à rien. Le fils de la maisonnée ne fait que jouer et se couvrir de dettes et son ami Avenant, qui est amoureux de Belle, n’est pas plus travailleur. Parti à la ville pour tenter d’arranger ces affaires avec le retour d’un de ses bateaux de marchandise que l’on croyait perdu, le père s’égare sur le chemin du retour dans les profondeurs d’une vaste forêt.

 

Il y découvre un vaste palais enchanté et surtout désert… Avant d’en repartir, il voit un rosier et se remémorant la promesse faite à sa fille Belle de lui ramener une rose, il en cueille une. Soudain apparaît le maître de lieu, une bête vêtue en homme, qui furieuse le condamne à mort, sauf si l’une de ses filles consent à prendre sa place. De retour chez lui, le père raconte sa mésaventure à ses enfants. Belle est décidée à prendre sa place et à honorer la promesse faite au monstre. Devant le refus de tout le monde (sauf des sœurs), elle part en cachette sur le Magnifique, l’étalon blanc magique prêté par la Bête. Elle y est à son grand étonnement somptueusement accueillie, par une bête mi-sauvage, mi-civilisée, qui lui témoigne le plus grand respect et aussi le désir ardent de l’épouser.

Chaque soir à 19h, il lui pose la même question, et chaque soir la Belle refuse. Voyant dans le miroir que son père est mourant elle supplie la bête de la laisser aller le retrouver… elle en tombe même malade. La Bête fini par se laisser fléchir. La bête lui laisse une semaine avant de revenir…et en gage de sa confiance, lui dévoile tous ses pouvoirs et ses plus grands secrets : celui du gant magique, qui transporte où l’on veut, et surtout celui de son trésor, caché dans un pavillon dans le parc et qui ne peut s’ouvrir qu’avec une clef d’or qu’il lui donne aussitôt.

 

 

Ce film est Beau. Une bouffée d'onirisme et de romantisme. Chaque plan est conçu, composé, réfléchi. Jeux d'ombres, de lumière, chaque scène est un tableau mouvant. Des statues vivantes, de la magie en veux-tu en voilà, du sortilège, des personnages qui flottent... Que des effets "faciles" et peu couteux, mais qui fonctionnent. En le regardant, je me disais que chaque effet, chaque apparition éthérée des personnages paraîtrait ridicule aux yeux du spectateur lambda de 2013 (jusqu'à la fin qui ferait pouffer de rire nimporte quel kikoo lol de notre époque), et c'est bien dommage, car à une époque, le cinéma, ça vendait vraiment du rêve. C'est con qu'on ait perdu au fil des décennies la naïveté et la candeur qui nous permettait de s'émerveiller devant ce type de spectacle en fait...

VOilà, c'était mon moment culcullapraline du soir, bonsoir!

Link to comment
Share on other sites

Chef d’œuvre absolu. Un des plus grands films du cinéma français. J'ai pas trop le cœur d'en parler plus longuement, mais un vrai conte de fée, au sens noble et "merveilleux" du terme. Magnifique

 

PS : J'ai un pote qui a cette sublime affiche en très grand format et ds un magnifique cadre sur un mur de son bureau !

Link to comment
Share on other sites

Génial en effet, même si ça manque un peu de baffes dans la tête.

 

 

En même temps, c'est pas trop le genre de Cocteau... mais sinon, grosse banalité: oui c'est un très beau film... que je n'ai pas revu depuis des lustres d'ailleurs. Il faudrait que je le montre à mes filles (à qui je tente de montrer autre chose que des dessins animés Barbie et Monster High....).

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Piqure de rappel, ça ressort aujourd'hui dans une version restaurée sur une vingtaine de copies France ! A (re)découvrir absolument pour ceux qui en ont l'occasion !

 

Cerise sur le gateau, les distrib' ont eu le bon gout de garder la sublime affiche d'origine pour la promo !

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

J'adorais regarder ce film quand j'étais petite. Je le revois aujourd'hui encore avec plaisir ... et j'avais jamais vu l'affiche, elle tue!!

 

Je me rappelle bien de la soirée avec Philip Glass, étant donné que celui-ci avait postillonné sur la face de Cyril dans les jardins cossus de Fourvière après la projection du film

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...