Aller au contenu

Spectre - Sam Mendes - 2015


Messages recommandés

Alors aussi incroyable que ça puisse paraître, Léa Seydoux fait des films chiants chez nous mais a depuis quelques temps une petite place dans des blockbuster US : on l'a vu ainsi dans Inglorious Basterds, Robin des Bois (Ridley Scott) et dans MI4, dans des seconds rôles plus ou moins importants. (et puis y'a eu la Vie d'Adèle, depuis)

 

(dans le même genre ou presque, j'ai eu la surprise de revoir l'autre jour Chevalier et d'y trouver...Bérénice Bejo).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé ça :

"Mon grand-père, le président de Pathé, n'a jamais manifesté le moindre intérêt ni levé le petit doigt pour ma carrière. Et jamais je ne lui ai demandé quoi que ce soit."

 

Léa Seydoux pour Le Monde.

 

http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/10/25/les-freres-seydoux-histoire-d-un-clan_3502711_3246.html

 

J'ai donc tort...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans un métier aussi hermétique que le cinéma, nier le piston d'une famille qui a les 2 pieds dedans c’est aussi naïf que croire que Jean Sarkozy n'a jamais été pistonné par son père.

Après je n’ai rien contre Lea Seydoux , je la trouve jolie et je n'ai rien contre son jeu vu que je ne l'ai jamais remarqué dans ses films ricains et je n'ai pas vu la vie d'Adèle.

Quant à son choix pour Bond, j'ai remarqué que les françaises ont toujours eu la côte. La réputation de l'élégance française.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans un métier aussi hermétique que le cinéma, nier le piston d'une famille qui a les 2 pieds dedans c’est aussi naïf que croire que Jean Sarkozy n'a jamais été pistonné par son père.

 

Et on s'en fout, non ?

 

Je reviens toujours sur le sujet mais pourquoi c'est normal & accepté qu'un boulanger un pharmacien ou un PDG de PME refile sa boite à sa descendance, mais dans le cinéma ou la musique oulala le scandale ?

 

Dans la politique je dis pas vu la présence de pouvoir & les conséquences, mais dans un film ou pour sortir un CD miteux...

 

On devrait la juger sur son talent ou absence de. Je précise que je ne te vise pas toi c'est un "débat public" qui m'agace un peu

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dans un métier aussi hermétique que le cinéma, nier le piston d'une famille qui a les 2 pieds dedans c’est aussi naïf que croire que Jean Sarkozy n'a jamais été pistonné par son père.

 

Et on s'en fout, non ?

 

Je reviens toujours sur le sujet mais pourquoi c'est normal & accepté qu'un boulanger un pharmacien ou un PDG de PME refile sa boite à sa descendance, mais dans le cinéma ou la musique oulala le scandale ?

 

Dans la politique je dis pas vu la présence de pouvoir & les conséquences, mais dans un film ou pour sortir un CD miteux...

 

On devrait la juger sur son talent ou absence de. Je précise que je ne te vise pas toi c'est un "débat public" qui m'agace un peu

à la base, c'était juste une parenthèse de ma part. Elle m'agace un peu car elle dégage pas grand chose, mais ça, c'est purement subjectif (et on s'en branle un peu...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 11 months later...

C'était pas mal, un peu moins bien que le précédent. Quoique je ne me souviens uniquement de la fin en Ecosse qui pesait.

Je pense que je vais l'oublier dès 10h demain matin, y a pas de grands moments ni de paysages marquants, c'est assez banal en fait. Il est peut être temps de passer à autre chose parce que ça sent le manque d'ambition sur les bords. Je ne demande pas un Mission Impossible, mais y'a des bâtiments qui sautent et on ressent rien.

 

Mais bon il reste une belle baston dans un train avec Bautista, un passage qui sent bon le chalet en Autriche, Lea Seydoux elle sent le sexe comme d'hab, Craig fait le taff mais peut être qu'il n'y croit plus, Waltz un peu plus sage que d'habitude c'est bien.

 

Et puis j'aime le coté un peu plus sérieux que les merdes avec Brosnan, limite les films d'avant Brosnan, n'étant pas un fan de la première heure des anciens, Bond qui pleure sa meuf moi ça me plait plus qu'un mec qui à un couteau-lance flamme (même si dans le concept j'aime bien).

Rien que pour ça et parce que j'ai relu le topic Skyfall, je soutiens le film contre les rageux

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est carrément mieux que Skyfall.

 

Fini les problèmes psychologiques : 007 fait tout péter avec ses gadgets, sa voiture lance-flamme et se tape toutes les gonzesses. Tous les fondamentaux reviennent, y compris le gunbarrel. Perso, je préfère ça aux pseudo-tourments psychologiques des deux précédents volets.

A l'image de son ouverture au carnaval : du grand guignol . Il ne manquait plus que Roger Moore

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Bien parti pour être un JB hyper sous estimé...à croire que tout le monde s'attendait à Skyfall bis alors que les trailers soulignaient clairement le retour de quelque chose plus classique...

 

Pas de contrepied au mythe, pas d'orgie visuelle à la Skyfall. À ce propos, on perd Deakins à la photo mais le choix du chef op' de Morse a une vraie cohérence, jusque dans les cadres du film : la fête des morts à Mexico, les montagnes Autrichiennes, les rues vides de Rome, les ruines du MI6...on est dans l'épure, presque mortuaire, jusque dans le thème funèbre et romantique du générique. Bon moi perso j'adore, et si vous avez trouvez celui de Skyfall à tomber, vous allez encore prendre un pied pas possible. Plus beau générique de l'année, haut la main (et encore plus à une époque où les génériques n'existent presque plus).

 

J'ai beaucoup entendu dire que c'était chiant comme la mort : Skyfall était sublime mais vraiment trop long, là c'est bien mené comme il faut, faut pas déconner. Quant à l'action, rien d'ultra neuf mais c'est bien emballé, lisible et beau (le plan séquence pendant le Dia de Muertos , l'explosion la bagarre dans le train ).

J'ai eu très peur du choix de Waltz, toujours à la limite du grand-guignol (scène de torture inside), mais sans jamais y tomber. C'est pas ce que ce qu'on a vu de mieux, ni de pire : quand à la grosse idée revival

BLOFELD !

j'ai trouvé ça excellent. Reste le trauma un peu miteux

Blofeld est un gosse jaloux qui a tué son papa qui aimait trop jamesounet

.

 

J'aime bien Seydoux, son perso se défend bien (elle sauve plusieurs fois la vie de Bond quand même), elle se ne contente pas de minauder dans un coin mais en JB Girl, je suis pas convaincu. Comme disait Nick, caissière de U peu sur les bords, je suis pas convaincu en effet. Et l'idylle amoureuse est ramassée : on y croit pas juste pas. Bellucci fait coucou (en guêpière) mais donne quand même la plus belle scène du film (les tueurs dans la villa) : elle joue comme une chaise certes, mais caster une JB girl quinqua, c'est gonflé et bien sympa.

J'adore Bautista, limite je croyais que c'était le nouveau Jaws, mais il est sacrifié trop tôt. Dench manque , j'ai horreur du perso de Fiennes.

 

Un Bond chouette, fin ouverte, même si c'est mal parti pour que Craig rempile

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mouais bon ben bof..... Hormis la scène d'ouverture qui claque (et qu'une poufiasse m'a gâchée en levant son téléphone pour filmer l'écran - j'ai envoyé un gros coup de latte dans son dossier, j'ai cru qu'elle allait se faire dessus ), et deux ou trois décors qui envoient, le film n'est pas follement passionnant. La faut en incombe à un scénario un peu foireux dans lequel on se fout totalement de comment Bond mène son enquête (l'obtention des informations permettant la progression est systématiquement et risiblement opportuniste). Seydoux n'est pas mauvaise mais elle n'a ni la classe, ni la maturité pour être une Bond Girl crédible. Waltz se retient et heureusement, mais il ne crève pas l'écran non plus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouais un peu pareil, l'ouverture claque a fond même si les CGI font un peu beaucoup cheap tout au long du film. Ca m'en a touché une sans faire bouger l'autre, ultra classique dans la forme et dans le fond. L'esprit un peu bourrin-pas-classe des premiers episodes avec craig semble avoir disparu exprès pour revenir à un format classique et ce film me donne l'impression de faire la passerelle pour des prochains episodes hyper-classiques.

Le truc qui a failli me faire marrer tout seul pendant la séance c'est

le faux demi- frère maléfique, on frôle austin power

ça et le plan ultra moche sur fond vert (je pense) dans la salle de contrôle avec tous les gens devant leur ordi, c'est cheeaaaaapppp. et aussi (décidément il est drôle ce film) la concentration de : "

je suis le super méchant, tout ca c'est a cause moi, les femmes, les morts, tes lacets cassés, c'était moi mouahahaha

"

par contre, y'a quand même quelques bastons sympas et explosion, on voit pas trop le temps passer mais ce sera oublié dans 2 jours.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Plutôt sympa, même si on revient effectivement à du Bond très classique. En même temps, j'aime bien les Bond classique moi.

 

Ça n'a pas l'ambition ou l'ampleur d'un "Skyfall", mais j'ai trouvé l'intention de rattacher ça aux autres pour faire des 4 films de Craig un vrai "cycle" plutôt bien vue. Craig fait le job, sans plus, Seydoux a des hauts et des bas, Waltz est assez discret... On en fait peut être un peu trop dans le côté "origins", à toujours vouloir tout justifier et expliquer par des traumas passés, mais bon... Les scènes d'action sont efficaces, on a vu bien plus spectaculaire ailleurs, mais en mm temps, j'aime autant que Bond ne vire pas au "Fast & Furious", on a vu ce que ça donnait dans les Brosnan, je m'en passe très bien perso. C'est bien emballé, sans faute de gout, sobre, efficace. Un peu trop carré et attendu peut être, mais bon, on va pas révolutionner la saga à chaque opus non plus. Mais ça brasse quand même des thématiques de son époque de façon plutôt habile. Perso, j'ai jamais connu la guerre froide, donc quand je voyais des vieux Bond, ça avait déjà un côté "historique" pour moi. Là, bon, le terrorisme, la surveillance, les complots, tout ça, c'est très "2015", sans trop en rajouter...

 

Un bon Bond, dans la moyenne, moyenne haute même. Rien d'indispensable ou d'incroyablement marquant, mais une belle conclusion (enfin je pense) au cycle Craig.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Hardcore. Ca donne une idée de ce que pourrait être un James Bond réalisé par Neil Breen.

 

Par contre, je vois que personne n'a mis la vidéo du générique du film version Radiohead, alors que ce morceau est assez magique.

 

Gpwo-zr8aos

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait je pense que Bond ce n'est juste pas pour moi. C'est toujours la même chose, normal me direz vous. Mais moi ça me gave et ce dernier est le pire. Le début est cool mais après j'avais déjà tout vu avant. Les filles, les martini, les bastons et Waltz fait du Waltz. J'ai tout oublié pendant le film et au final à la fin je me suis demandé ce que j'avais vu ...

Faut que j'arrête les bond.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...