Aller au contenu

Ruff Sex - Hisayasu Sato - 1990


Messages recommandés

 

Un pinku assez tardif et très court (on ne dépasse même pas soixante minutes) mais qui a sa petite particularité...précisons que le titre le plus utilisé pour le film est Horse Woman Dog, et vous allez comprendre pourquoi

 

Comme d'hab chez Sato, on a droit à une histoire sordide filmée de manière assez froide et détachée, ici dans un cadre totalement irréel : au bord de la mer, un couple se fait harceler par une espèce de châtelaine perverse flanquée de deux sbires tout aussi barjos. Faut-il encore préciser qu'elle aime bien jouer de la cravache et peloter son chien...bref

J'aime pas forcément le travail de Sato, que je trouve racoleur et plutôt moche, mais il a au moins l'audace d'aller au bout de ses idées (un peu trop ?) : après tous les sévices qu'elle a vécu (dont la participation du chien de la baronne cintrée...), l'heroïne finira attachée et violée par un cheval préalablement "préparé" par sa tortionnaire. Petit soucis : le film est un porno (ultra mosaïquée) et la scène n'est pas simulée. Le bon goût absolu donc

Y'aura bien une vengeance donc, mais ce n'est visiblement pas ce qui intéressait Sato. Ben tiens...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens ça fait envie ça, je suis dans une période pinku en ce moment.

 

Dans le genre pinku tardif (1998) justement, j'ai découvert ça il y a peu :

 

 

Fauché, très court (une petite heure), pas très beau, mais il se dégage un je ne sais quoi d'onirique là-dedans, et les scènes de cul sont carrément emoustillantes !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A propos des scènes de bestialité, je doute fort qu'elles ne soient pas simulées. D'abord parce que ça ne ressemblerait pas au travail habituel de Sato et ensuite parce que les mosaïques laissent toute la latitude nécessaire pour éviter le hardcore en la matière.

 

Sinon Horse woman dog (bonne traduction du titre original) est un Sato un peu à part, notamment à cause du cadre insulaire rural inhabituel au réalisateur, lequel ancre souvent ses obsessions dans des environnements urbains.

Un Sato sadien sympa.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ceci dit pour revenir sur la prestation chevaline, c'est en effet pas impossible que ce soit truqué...c'est pas très insistant et puis bon...je suis pas sûr que l'actrice aurait accepté un tel risque

Par contre pour le chien, vu qu'il n'y aucune pénétration, ça m’étonnerait beaucoup que ce soit bidon (y'a à peu près la même scène dans Star of David d'ailleurs, à croire que les Japonais ont un gros soucis avec ça).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...