Aller au contenu

Quai d'Orsay - Bertrand Tavernier - 2013


Messages recommandés

Voilà, c'est une BD qui a cartonné, ça croque gentiment la période "Villepin" au Ministère des Affaires étrangères. Tavernier en a fait un film. Sauf que c'est pas très bon. La première demi-heure est à peu près sympa, le temps de présenter les persos, le contexte, le fonctionnement du ministère, ses aberrations, ses complications, ses procédures. Bon, même ça c'est pas dingue hein, disons qu'on sourit gentiment, c'est distrayant. Et puis au bout d'un moment, le film n'a plus rien à dire. Alors on recycle, on tourne en rond, on refourgue les mêmes gags, les mêmes mimiques, les mêmes situations, jusqu'à plus soif... Et plus ça avance, plus c'est laborieux. Clairement j'ai regardé ma montre pendant le dernier tiers... Voilà, pas la cata du siècle non plus, mais juste un truc inégal, mal branlé, un peu répétitif, et finalement décevant... Niels Arestrup est très bien sinon.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Voilà, c'est une BD qui a cartonné, ça croque gentiment la période "Villepin" au Ministère des Affaires étrangères. Tavernier en a fait un film. Sauf que c'est pas très bon. La première demi-heure est à peu près sympa, le temps de présenter les persos, le contexte, le fonctionnement du ministère, ses aberrations, ses complications, ses procédures. Bon, même ça c'est pas dingue hein, disons qu'on sourit gentiment, c'est distrayant. Et puis au bout d'un moment, le film n'a plus rien à dire. Alors on recycle, on tourne en rond, on refourgue les mêmes gags, les mêmes mimiques, les mêmes situations, jusqu'à plus soif... Et plus ça avance, plus c'est laborieux. Clairement j'ai regardé ma montre pendant le dernier tiers... Voilà, pas la cata du siècle non plus, mais juste un truc inégal, mal branlé, un peu répétitif, et finalement décevant... Niels Arestrup est très bien sinon.

 

 

 

Pareil que DPG. Le film tourne en rond au bout d'une demi-heure. Mais contrairement à lui, je me suis pas fait chier, probablement grâce aux acteurs, tous excellents. Et le gag du stabylo m'a tué

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Présenté comme une comédie, Quai d'Orsay est tout de même un peu plus que cela. Oui, une première dans ce genre pour Tavernier, mais de loin pas pour ce qui est des récits où la documentation prend un très net ascendant; pensons à L627, Ca commence aujourd'hui, Capitaine Conan. L'un dans l'autre, j'ai trouvé ces aventures quasi burlesques assez passionnantes, notamment en s'interrogeant sur la part de vérité. D'autres se sont posé la question et sont allés voir le film accompagné d'un expert, carrément. Un éclairage intéressant.

 

http://www.rue89.com/2013/11/09/jai-vu-quai-dorsay-specialiste-crise-irakienne-247330

 

A noter que la fin du discours final est mot pour mot celui de Villepin, ce que je ne croyais pas vu le côté rigolard de la préparation du texte par son équipe.

 

PS: Villepin et ses 2h57 au marathon, entre coureurs, objectivité biaisée, peut-être et même sûrement

PS2: se gausser des travers franchouillards, la bouffe, la drague, les syndicats, le langage pointu, vu de ce côté de la frontière, objectivité à nouveau biaisée

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 7 years later...

J'ai bien aimé le film (même si effectivement le temps est un peu long au bout d'un moment) mais quand même déçu par rapport au souvenir que j'ai de la BD, qui m'avait littéralement fait pleurer de rire. 

La faute au casting de Thierry Lhermitte, je pense. Il est bien, mais il essaie d'un côté de trop singer son personnage de BD, et d'un autre côté il n'en impose pas assez. Le ministre, dans la BD, est vraiment impressionnant. Il fait limite peur. Il est montré comme un géant qui bouffe la place dans les cases. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...