Jump to content

The Grand Budapest Hotel - Wes Anderson - 2013


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Un écrivain revient sur une rencontre passée, celle avec Zero Mustafa, un richissime propriétaire traînant encore sa carcasse dans les ruines du Grand Budapest Hotel. Il se remémore les années où il était le lobby-boy d'un certain Gustave H,concierge gérontophile et intrépide...

 

J'avoue ne pas être fasciné plus que ça par le cinéma de Wes Anderson. J'ai un bon souvenir de la Famille Tennenbaum et de Moonrise Kingdom, le reste m’intéresse déjà moins. La très belle affiche affiche de celui-ci (pas celle, horrible, avec le casting évidemment) m'a déjà davantage titillé. Et heureusement.

Moonrise Kindgom était mignon je dirais, celui-ci est vraiment grandiose. Une belle aventure délirante, volontairement inspirée de l'univers de Stefen Zweig et imprégné d'une louche de Kubrick et de Lubstich. Au délà d'un sens du casting assez jouissif, c'est quand même une vraie tuerie visuelle, loin de se contenter de filmer un gentil théâtre de carton pâte. C'est fluide, démesuré, gracieux, inattendu (quelques gags gores !), émouvant. Un très grand moment de cinéma.

 

Link to comment
Share on other sites

Sans aller au claquage de beignet, beaucoup aimé aussi pour ma part.

 

On retrouve bien la patte de Wes Anderson mais, comme tu dis, sans que ça fasse théâtre filmé, il y a un vrai univers crédible, de très beaux plans, sans pour autant sacrifier le ton qui caractérise son cinéma. Ca se suit avec beaucoup de plaisir, les persos sont attachants, ça file la banane. Et dans l'esprit, ça m'a beaucoup fait penser à une histoire de Tintin, ce qui n'était pas pour me déplaire.

 

Donc très bien, effectivement.

Link to comment
Share on other sites

Ah ben, alors, plutôt une douche froide en ce qui me concerne.

 

Je suis pourtant plutôt très client de Wes Anderson mais là, je ne sais pas, c'est pour moi le film de trop.

On y retrouve tous les tics de son auteur mais je trouve, pour la première fois, que ça ne fonctionne pas : rien ne paraît naturel et son univers tourne en rond, jusqu'à virer à la caricature en se sentant obligé de décliner les habituelles figures de son style "dandy" - loin de la fantaisie mélancolique habituellement de mise.

 

Je ne vois, en fait, même pas où il veut en venir et je me suis, au final, gentiment fait chier.

Même la fin ne recèle quasiment aucune émotion alors que c'est généralement l'un de ses points forts.

Non, vraiment, déçu...

Link to comment
Share on other sites

assez déçu également.

 

Aucune émotion.

 

Graphiquement magnifique, le film semble vidé de tout sentiment, tout ce passe à une vitesse... on est spectateur de l'univers de Wes Anderson, les rédactrices de mode retiendront la qualité des costumes, les journalistes de mode et travaux auront leurs doses de mobilier vintage et de rose poudré pour la saison.

 

Un catalogue de référence, de style, une leçon de bon gout qui ne m'a procuré qu'insatisfaction.

 

L'histoire d'amour avec Agatha est compacté, réduit à quelques plans.

 

 

et la fin avec l'ellipse sur le personnage Fiennes aurait pu être traité de manière plus émotionnelle.

 

 

Depuis Mister Fantastic Fox, Wes Anderson est un réalisateur animateur de son monde, un gosse avec des figurines, des marionnettes entre les mains.

 

Joli film mais superficiel.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Bien aimé, sans que ça soit un grand Anderson à mes yeux, la faute à un défaut d'émotion et un trop plein d'action qui n'est pas très intéressante ni drôle.

 

Par contre visuellement c'est sublime, je me suis vraiment pris une claque, photo (qui mériterait 3 Oscars), décors, costumes, direction artistique, ça n'a jamais été aussi parfait.

 

Et visiblement on est plein à penser à Tintin en voyant ce film (la gueule de méchant d'Adrian Brody fait vraiment Hergé) on se dit que c'est dommage finalement que ça soit tombé sur Spielberg

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Vu ce WE sur BD

Un peu comme tous, charmant, visuellement superbe mais pas touchant alors qu'il y avait de quoi ...

La remarque sur Tintin est assez juste, j’avoue que je n'y avais pas pensé alors que ça semble évident.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

×
×
  • Create New...