Jump to content

Deux jours, une nuit - Dardenne Bros - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Et oui, et oui, tout arrive. Surtout ici

 

Fraîchement dépressive, Sandra va être licenciée de l'usine où elle travaille. Elle réussit cependant à reporter le vote pour son départ : les autres employés doivent choisir entre leur prime ou elle. Aidée par son mari, elle va alors passer son week-end a essayer de convaincre ses collèges, un par un...

 

Je le cache pas, j'ai toujours eu une aversion, pas tellement justifiée, pour les frères Dardenne. Les sujets ne me touchent pas plus que ça, et cette volonté de faire dans le social documentaire et de dévaliser la moitié des récompenses de Cannes...bon voilà, ça me casse un peu les burnes.

Curieusement, l'addition Cottillard + Dardenne n'aura pas jouer en faveur du film cette année : par contre le sujet, qui tente une sorte de "suspens social" est déjà plus intéressant. Enfin, ça dépend pour qui

Une réalisation "invisible", quasi-documentaire, au service d'une escapade qui tient bien en haleine, des acteurs impeccables et un Cottillard show qui tient quand même la route. Dans le genre "prolo-movie", c'est quand même beaucoup plus réussi que Grand Central, qui foutait en l'air sa singularité avec des intrigues à la con.

Link to comment
Share on other sites

Un très joli film, et effectivement pas si déprimant que ça puisqu'il traite plus d'une sortie de dépression que de la misère sociale qui lui sert de toile de fond. (Quand je dis "pas si déprimant", je me comprends )

Cotillard est vraiment bonne ( ) et prend quand même le risque de se faire vanner sévère en adoptant un accent Nord-Pas-de-Calais/Belgique du plus bel effet, mais ça passe plutot bien...

Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
 Share

×
×
  • Create New...