Jump to content

Mommy - Xavier Dolan - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Le film qui aurait dû avoir la Palme d'or donc

Unanimité du public et apparemment du jury et puis bon, certains ont dû se rappeler qu'on était à Cannes et un obscur film turque de 3H (que personne n'ira voir) ira chopper le prix désiré. C'est un peu con quand même, surtout que les dernières palmes d'or ressemblaient un minimum à quelque chose...

D'ailleurs vla la grosse rumeur que Refn (qui n'aime pas beaucoup Dolan et réciproquement) aurait empêché la récompense. En tout cas, se retrouver primé avec le plus vieux et le plus insupportable des cinéastes (qui, ironie, ne voulait absolument rien), c'est quand même une belle ironie de merde

 

Le film est prévu pour Décembre et visiblement, ça ne ressemblera pas à J'ai tué ma mère (même si on retrouvera Anne "Criquette" Dorval). Et apparemment c'est génial. Et j'y crois fort

Pas de trailer pour l'instant, mais un très bel extrait.

Qj4M0-y4xyU

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

J'ai envie de dire et en même temps, c'est pas si simple...

Parce que dans l'absolu, ça reste un très bon film. C'est juste que, même si ça n'engage que moi, Les amours imaginaires et Laurence Anyways étaient encore mieux. Le sujet m'a moins touché, le traitement est parfois plus dans l'hystérie, et faut avouer que le personnage du fils est pas franchement attachant (bon il est barjo, donc c'était pas vraiment le but faut dire). Dorval et Clement, parfaites hallucinant qu'elles soient sorties sans rien de Cannes. Quelle connerie...

 

C'est un peu long aussi. Mais Dolan compose de sacrés plans, la b.o est dingue (et ultra populaire : on y entend Oasis, Dido, Eiffel 65, Celine Dion...tout pour faire fuir tout le monde ici ) et il y a l'idée la plus hallucinante de l'année

un personnage changeant le cadre du film durant une scène

. Et j'ai quand même envie de le revoir du coup.

Donc bon, le foin autour est un peu exagéré (les films précédents en valaient autant) mais c'est quand même du beau ciné qui brille de partout.

Et un film qui se termine sur du Lana Del Rey n'est donc pas un mauvais film

Link to comment
Share on other sites

C'était relativement insupportable !

 

Bon, j'exagère un tout petit peu, disons juste que j'ai pas du tout aimé, et que j'ai eu l'impression de passer 3 jours dans la salle. Après, soyons francs, ce n'est PAS DU TOUT un cinéma pour moi. J'ai eu l'impression de voir un interminable épisode de "Confessions intimes" tourné au Québec par un clipper arty. Les acteurs sont assez impeccables, même si on a envie de les tuer tous les deux au bout de 10 secondes, mais bon, c'est un peu leurs personnages qui veulent ça. Je sauve une scène ou deux qui fonctionnent bien (le karaoké notamment), quelques ambiances, le mec sait quand même emballer des plans qui ont un minimum de gueule (malgré son format d'image vertical dégueulasse). Pour le reste, le néant. De l'hystérie non stop, tout le monde crie, tout le monde s'insulte, y a 300 "tabernacle" à la minute, la bande son est un supplice intégral, on voit tout venir à des kilomètres... Ca m'a rappelé du Pialat, et venant de moi, c'est tout sauf un compliment. Disons que je comprends qu'on puisse accrocher (la moitié des gens étaient en larmes en sortant de la salle), et que, à choisir, j'ai vu des tas "d'auteurs" aussi acclamés pour des films encore pires (Bonello, Kechiche....). Donc comme on dit, "si vous n'aimez pas, n'en dégoutez pas les autres", pour moi, ça a juste été un supplice intégral, de bout en bout, une de mes pires séances de l'année, mais bon, au moins, j'ai vu un Dolan, c'est fait quoi...

Link to comment
Share on other sites

Je viens de voir l'extrait posté plus haut. Apparemment Dolan est fan de Cruel Intentions. ça et les autres titres de la BO cités plus haut m'attirent , excepté céline fion.

 

légère digression, lors d'un séjour au Quebec , j'ai vu leur musé du cinéma. IL exposent fièrement la poignée de films qu'ils ont produit, Denis Arcand est un demi dieu pour eux. Xavier Dolan est en passe de le rejoindre à croire le succès phénoménal de son mommy au Quebec.

Link to comment
Share on other sites

Disons que le ciné de Dolan est sans doute pour les gens de 20-30 ans ce que le ciné d'Arcand est pour ceux de 50-60, il y a une vraie correspondance je trouve ! (même si pour moi, c pas un compliment pour Dolan....)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Mon premier Dolan. Et j'ai été subjugué. Pourtant, beaucoup de trucs auraient pu m'horripiler : le sujet en lui-même, la longueur excessive du film, la soundtrack ultra-pop, sans parler de l'artifice de l'aspect ratio. Mais rien n'y a fait, j'ai trouvé ça franchement maîtrisé avec une direction d'acteurs magnifique.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...

Mon premier Dolan. Je ne serai pas aussi intransigeant que DPG, même si je me reconnais pas mal dans ce qu'il en dit.

 

J'ai mis beaucoup de temps à rentrer dans le film en raison du format sans autre intérêt que de mettre le spectateur mal à l'aise et ce québécois de prolos qui m'a obligé à coller les sous-titre.

Mais j'ai quand même fini par y rentrer.

Il y a des scènes magnifiques comme le karaoké. Un peu trop rares pour en faire un film mémorable.

Et puis à côté de ça t'as des gens en train de faire la mégateuf sur celine dion

Et anal del raie au génerique de fin

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...