Jump to content

Le conte de la princesse Kaguya - Isao Takahata - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Un coupeur de bambous, vivant avec sa femme à la campagne, découvre un être exceptionnel caché dans une pousse : une minuscule petite fille, grandissant à une vitesse inhabituelle. Mais bientôt, la nature offre également de l'or et des robes au paysan. Persuadé qu'elle est prédestinée à une vie de princesse, la famille s'installe à la capitale...

 

Deux Ghibli en un an, ce n'est pas rien. Surtout quand les deux sont réalisés par les deux maîtres à l'origine du studio. Personnellement, je fais malheureusement parti de ceux qui se sont ennuyés ferme devant Le vent se lève. Et pas seulement parce que le sujet ne me parlait pas du tout...

On avait perdu Takahata depuis longtemps de vue, et je me demande si l'attente n'était pas plus grande. A la manière de Mes voisins les Yamada, Takahata prend le pari de l'épure visuelle, avec de très jolis dessins évoquant des estampes, loin du style très détaillé de Miyasaki.

 

Mais je suis pas loin d'avoir ressenti la même déception que pour Le vent se lève

Déjà 2h10 pour un petit conte, c'est vraiment beaucoup trop...Pour ce qui est de l'histoire, c'est aussi amer qu'on pouvait l'imaginer de la part de Takahata. Le personnage de Kaguya, qui lutte contre l'éducation guindée qu'on essaye de lui inculquer, est quand même très fort. Dommage que la scène la plus surprenante du film, une fugue nocturne étrangement violente, soit seulement une scène onirique...

Mais l'émotion n'a pas pris perso...impression d'être complètement à côté du truc. Toute la musique de Hisaishi fait le boulot (tout comme pour Le vent se lève), les images fonctionnent moins sur moi. D'ailleurs le personnage du père est quand même assez insupportable, je me suis dis que c'était quand même bien fait pour sa gueule à la fin...donc pour ce qui est de chialer sur le sort de Kaguya et de ses parents, je sais pas. Y'a quelques notes d'humour, parfois sympa (putain la servante ) parfois lourdes (les prétendants, mouais). On pourra toujours dire que c'est beau, intelligent, rare...mais j'ai quand même l'impression d'avoir vu ça derrière une vitrine.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Vu et du coup assez d'accord avec ta critique, pas grand chose à rajouter, si ce n'est que j'ai quand même bien aimé. Mais d'accord sur le fait que ça ne soit pas le + mémorable des Ghibli. Le coup des prétendants effectivement, c'était drole mais trop long.

 

Seules choses qui m'ont légèrement agacé sur la fin

 

 

- Pourquoi Kaguya pleure son père qui lui a pourri quasiment toute sa vie en lui imposant des trucs glauques.

- Sutemaru à la fin qui est prêt à abandonner femme et enfant pour quelqu'un qui l'a quasi laissé pour mort dans la rue.

 

Je veux bien que ça soit balayé par le début de discours final de Kaguya, mais toute de même.

 

 

Mais j'ai quand même plutôt aimé. C'est juste que ça méritait peut être pas que cela dure 2h20.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...