Jump to content

Quelque part dans le temps - Jeannot Szwarc - 1980


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Ah Jeannot Jeannot...

 

Lors de la présentation de sa pièce, Richard Collier voit une vieille dame venir à sa rencontre et lui offrir une montre. Elle disparaît, puis meurt dans la nuit...

Quelques années plus tard, Richard part en vacances sur un coup de tête et prend le large dans un splendide hôtel. Là-bas, il tombe amoureux du cliché d'une ancienne actrice de théâtre, Elise. Mais en faisant son enquête, il comprends que la mystérieuse vielle dame et Elise ne font qu'une. Il entreprend alors de revenir dans le temps pour retrouver Elise...

 

Un très très beau film, et de loin ce que Jeannot Szwarc a fait de mieux (il y aussi Supergirl hein ). Un film assez curieux au premier abord : très délicat, anti-spectaculaire, et une tentative de SF romantique totalement réussie. Adaptant au passage une nouvelle de Richard Matheson, Somewhere in time se débarrasse de tout baratin technologique, faisant du voyage dans le temps un argument à la fois tangible et vaporeux, quasiment à portée de main. Il vaut mieux donc être un peu fleur bleue (et éviter d'être sujet à la déprime ) pour se laisser aller dans cette romance d'un autre temps.

 

La musique de John Barry est l'une des plus belle b.o de l'histoire du cinéma : elle emporte tout. Seymour magnifique, Reeves parfait. Petit bémol sur le personnage de Christopher Plummer, dans un rôle d'impresario jaloux un peu facile...sans compter que c'est quand même Plummer (moustache pointu, regard de fouine, et j'en passe). Pas si grave.

 

Alors que le dvd français est devenu introuvable, mieux vaut se tourner sur le blu-ray sorti dernièrement, qui en reprend son contenu (on apprend même qu'il y a un fan club du film, comme quoi...). L'image est sublime mais il faudra se contenter d'une VF (correcte) et de ST anglais.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...