Jump to content

Ablations - Arnold de Parscau - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Après une soirée arrosée, Pastor se réveille dans un champ...avec un rein en moins ! Traumatisé, il délaisse sa famille pour retrouver coûte que coûte son organe...et celui qui lui a enlevé.

 

Un petit film de genre français balancé en plein milieu du mois de Juillet, ça sent pas très très bon. Le pire étant que l'idée de base est un gonflage d'un court du même nom. De l'étirage en prévision...

À l'arrivée, c'est raté, c'est clair, mais pas totalement inintéressant. Malgré quelques scènes de visions un peu trop "lynchiennes", il y a quand même un assez bon casting, et des plans assez surprenants. Le soucis c'est que plus le film avance, plus il s'enlise, ne sachant s'il doit taper dans l'humour noir (Delepine est au scenar, et ça se sent en voyant Nahon/Moreau, ou le personnage de Riaboukine qui semble sortir de Groland) ou dans le premier degré. Le personnage de Ledoyen passe son temps à se plaindre, ce qui est compréhensible vu que son mari lui fait cocu en permanence, mais ne rejoint jamais la trame centrale. Les incohérences guettent

le héros pratiquant un prélèvement de rein tranquilou

, le scenar prend l'eau

pourquoi la capote dans la veste ?

et ça plante. Bref, un film de genre français quoi

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...