Jump to content

Tusk - Kevin Smith, 2014


Kerozene
 Share

Recommended Posts

  • 5 months later...

Bon potentiel de glauquitude au début, à la Human Centipede, puis vers le milieu arrive Johnny Depp qui joue un inspecteur québécois qui s'appelle Guy Lapointe, qui louche et qui a un gros nez rouge. Il parle de hockey sur glace et il dit que la poutine lui file la chiasse. Ca m'a un peu cassé l'ambiance.

 

Sinon l'actrice principale est jolie et Haley Joel Osment a une bonne tête de gros nounours.

 

Et Kevin Smith a appelé sa fille Harley Quinn ? Sérieusement ?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le film sort en DTV la semaine prochaine...

 

J'ai trouvé vraiment très dérangeant (et on en pense en effet beaucoup à Human Centipede) jusqu'à que Smith foute en l'air son film au bout d'une heure. Il avait peur que ce soit trop malsain pour tout gâcher avec Johnny Depp (qui devrait vraiment arrêter le ciné d'ailleurs) ? Bon en même temps, Red States tenait pas le coup non plus, donc on va finir par croire qu'il ne veut vraiment pas faire un vrai film d'horreur...

Dommage.

Link to comment
Share on other sites

Je vois pas l’intérêt de le tuer. Par contre je vois pas l’intérêt non plus de le laisser là bas, plutôt que d'essayer de le rendre humain à nouveau...ou de faire quelque chose pour lui. Mais bon, je suppose que Smith avait sa fin tragique/surréaliste/mélo en tête...

Link to comment
Share on other sites

Concernant le virage du film, je pense que Smith a voulu faire son human centipede à la sauce Loup Garou de Londres et appliquer les leçons de John Landis "il faut utiliser l'humour dans un film d'horreur comme une soupape de sécurité" . D'ailleurs le loup garou et ce Tusk se finisse avec une femme qui dit je t'aime. Franchement , Johnny Depp m'a fait rire avec son strabisme et son look ringard de Columbo quebecois.

Je confirme, Kevin smith arrive à déranger avec sa créature malgré le pitch ridicule et le terrain bien balisé.

Link to comment
Share on other sites

J'ai trouvé ça vachement glauque, comme quand j'avais vu Human Centipede.

Après ça ne me dérange pas que ça soit un peu bancal et fauché, je préfère ça plutôt qu'un énième film de fantôme de placard ou de tueurs sans saveurs.

Quand à la rupture de ton avec l'arrivée de Depp elle m'a surprise mais ne m'a pas dérangé tant que ça et pourtant je déteste au plus haut point Depp.

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Bonne petite claque pour ma part. Le film est inégal, Depp est nul, et globalement la fin est en deça. Mais alors par contre, il y a quelques passages qui m'ont mis mal à l'aise comme je le suis rarement face à un film... J'ai même détourné le regard sur une ou deux séquences et ça m'a pas mal trotté dans la tête... Voilà, un truc bancal donc, mais avec deux premiers tiers vraiment bien foutus, donc bilan plutôt positif pour un projet qui ne ressemble pas à grand chose d'autre, chose si rare de nos jours !

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
Si quelqu'un pouvait m'expliquer la fin ?

 

 

Pourquoi ne laissent-ils pas Depp tuer ce qu'est devenu Justin Long ? Ça sert à quoi de le laisser dans sa niche ?

 

Je me suis posé la même question.

En y réfléchissant, c'est peut être un point de vue du scénariste pour "punir" Justin Long. A la base, c'est un branleur qui prend la route pour trouver un truc croustillant pour son podcast, soit, au départ un gamin qui s'est coupé la jambe accidentellement. (D'ailleurs quand la même chose lui arrive, il ne trouve plus ça drôle du tout ) puis un vieux timbré dont on devine qu'il va se foutre de la gueule à l'antenne.

 

 

Ceci posé, on peut trouver ça peu subtil ou même con.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
Bonne petite claque pour ma part. Le film est inégal, Depp est nul, et globalement la fin est en deça. Mais alors par contre, il y a quelques passages qui m'ont mis mal à l'aise comme je le suis rarement face à un film... J'ai même détourné le regard sur une ou deux séquences et ça m'a pas mal trotté dans la tête... Voilà, un truc bancal donc, mais avec deux premiers tiers vraiment bien foutus, donc bilan plutôt positif pour un projet qui ne ressemble pas à grand chose d'autre, chose si rare de nos jours !

 

 

Une fois n'est pas coutume, d'accord avec notre Dam national. Comme dit Smith, c'est un film que personne d'autre n'aurait tourné et j'aime ce genre de projet, qui ne peut germer que dans la tête d'un seul homme au monde ou quasiment. Le film doit aussi beaucoup aux 2 acteurs, Justin Long ce mec est une bénédiction pour les films d'horreur, sans lui Jeepers Creepers ne serait pas non plus entièrement ce qu'il est en terme d'efficacité. Et le regretté Michael Parks, parfaitement casté.

 

Mal a l'aise aussi à certains moments, un sentiment de claustrophobie...on se sent vraiment enfermé dans cette folie à un moment donné, c'est très rare d'aboutir à ça. Et je vous rejoins tous concernant le changement de ton, Smith évoque Pulp Fiction comme un modèle du genre et il a voulu éclaté un peu Tusk de la même manière. Du coup, j'ai un peu l'impression qu'il se tire un peu une balle dans le pied et comme tout le monde, Johnny Depp commence un peu à casser les glaouis, mais bon le fautif c'est quand même Smith qui pensait que ça allait fonctionner.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...