Jump to content

Mister Babadook - Jennifer Kent - 2013


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Cela fait sept ans qu'Amelia porte le deuil de son mari, décédé le soir même de la naissance de son fils Samuel. Celui-ci est devenu un enfant perturbé et perturbant, qui s'isole et ne laisse pas une seconde à sa mère. Un jour, Amelia trouve un mystérieux livre dans la maison, d'où surgit la silhouette du Babadook, une sorte de croquemitaine. Persuadé que le monstre existe, Samuel voit son comportement empirer. Mais de mystérieux événements commencent dès lors à survenir...

 

Malgré un sujet qu'on a l'impression d'avoir déjà vu dix mille fois auparavant (du Poltergeist, du Mama, du Freddy, de L'orphelinat, du Insidious...), cette série b d'horreur a quand même raflé trois prix au dernier festival de Gerardmer. Et en l’occurrence, ça reste bien meilleur que Mama, sur des thématiques proches...

L'ensemble lorgne plus du côté de Polanski, avec des détails bizarres dont on ne sait s'ils sont réels ou imaginés, et une héroïne aux portes de la folie. Toute la partie drame est en l’occurrence très réussie, avec une volonté de rendre le perso du gosse aussi insupportable que possible (et c'est réussie, c'est sans doute le pire chiard, et le plus moche, vu depuis La maison près du cimetière ) : être mère n'est pas évident, et parfois, ça fait chier

Si le babadook est assez flippant, le dernier acte tire à la ligne et fonctionne nettement moins. Tout le côté Shining féminin est lourd (avec un clin d'oeil pas bien malin à Bava) et le happy-end final, avec métaphore pour les nuls à l'appui, peine à convaincre. Et c'est dommage, parce que le croisement portrait de femme + mythe horrifique était sans doute ce qu'on a vu de mieux depuis Candyman.

Link to comment
Share on other sites

Le film avait fait très forte impression à Gérardmer... et j'en garde un excellent souvenir, sans doute influencé par le fait que j'en attendait une niaiserie adolescente alors que le film est en réalité bien plus subtile et surtout plus adulte qu'il n'y parait en premier lieu.

Malgré un sujet qu'on a l'impression d'avoir déjà vu dix mille fois auparavant (du Poltergeist, du Mama, du Freddy, de L'orphelinat, du Insidious...)

Mouais.... je ne te rejoins pas totalement là-dessus. Il y a une volonté de parler des difficultés d'être mère célibataire, il ne s'agit pas ici d'un prétexte à une histoire horrifique, et le discours est en ce sens on ne peut plus clair. Alors que les films que tu cites (je n'ai pas vu Insidious) n'ont aucune réelle profondeur allant dans ce sens. Du moins selon moi.

Link to comment
Share on other sites

J'ai beaucoup aimé! Thème déjà traité certes, mais de manière assez maligne. Le rythme est soutenu, les situations assez variées, et surtout, on ressent bien l'épuisement de la mère, ce qui rend encore le film plus efficace. Le gamin est insupportable, oui et non. Oui parce que bon faut se farcir ses conneries et ses cris Mais aussi non, bah parce que c'est un gamin justement! Et en ce sens je trouve ça bien qu'ils l'aient vraiment fait... bah comme un gamin quoi! Et non pas comme un "gamin théatralisé" qui n'a peur de rien et qui balance des punchline toutes les 5 minutes pour montrer qu'il a pas peur et qu'il est plus adulte que les adultes. Bref, j'ai beaucoup aimé ce côté, avec une situation assez terre à terre, mais qui joue bien avec les situations fantastiques et horrifiques. Et puis justement pour ces dernières, elles sont très réussies, assez variées et sans tomber dans le jump scare à la con. Ca tire légèrement un peu sur la fin, il est vrai, mais rien de perturbant à mon sens. Puis j'aime beaucoup ce côté faussement Burtonien qui peut laisser penser à de l'horreur assez accessible, enfantin, mais en fait pas du tout (d'ailleurs j'ai beaucoup aimé la scène du "retour du livre").

 

Bref, c'était très bien.

 

D'ailleurs un truc qui m'a un peu surpris, non pas sur le film en lui même mais sur sa "promo/distrib française", vu le sujet et le traitement du film, qui lorgne tout de même pas mal du côté du drame, je suis assez surpris que le film soit sponsorisé par... Skyrock.

Link to comment
Share on other sites

Oui je sais qu'ils sponsorisent tous les films d'horreur qui leur passe sous la main, mais justement je ne pense pas que ça soit aussi "basique" qu'un Paranormal Activity. Et je trouve que c'est un peu ça le problème que de considérer qu'un film d'horreur est un "film à la con pour jeunes". D'ailleurs, pas une personne n'avait en dessous de 30 ans à la séance où j'étais...

Link to comment
Share on other sites

Tu crois sérieusement que les attachés de presse ou le service commercial de Skyrock vont voir les films qu'ils soutiennent ?

 

Film d'horreur + été = mon public de caillera à 2 neurones sera dans les salles, je mets mon logo sur l'affiche.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Mitigé.

Le gosse casse bien les couilles comme l'a bien dit Brinbrin, il est juste laid et flippant. La sensation de manque de sommeil marche parfaitement bien, pour le coup je me suis bien retrouvé dans ce côté tête dans le cul.

Après c'est pas la flippe de la mort, y a pas de chats qui saute, ne de porte qui claque, mais juste une atmosphère oppressante qui fait chier.

J'ai pas trop pigé les références de la dernière partie, ni pourquoi c'était pas bien mais oui la fin est un peu nase.

L'actrice est mimi.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Très sympa. Ok le sujet est pas révolutionnaire mais c'est superbement bien traité et surtout la réalisation et la photo sont très classe. Y a un vrai travail dans les cadrages, la lumière. J'ai trouvé ça très beau pour un premier film. Et surtout comme le dit Benj, pas de chats qui sautent, pas de portes qui claquent. Une vraie atmosphère bien lourde, la peur du noir. Avec un sujet déjà traité, la réal apporte sa propre vision. Le contraire d'un Mama par exemple.

Une vraie surprise mais une fin un peu trop sympa à mon goût ...

Link to comment
Share on other sites

  • 5 years later...

C'est un peu la loose mais j'avais jamais vu ce Babadook, qui semble avoir acquis un statut de petit classique depuis le temps.

 

Et petite déception. Pour un premier film c'est pas mal, la mise en scène est carrée, la photo est jolie, l'ambiance est là... Le gamin est horripilant et on ressent bien la fatigue et la résignation de sa mère, qui est une bonne milf au passage.

 

Maintenant j'avoue m'être un peu ennuyé et les hurlements du môme sont exaspérants à la longue même si c'est voulu. La fin à la Home alone en plus trash m'a un peu réveillé.

 

En fait le problème c'est que tout ça a déjà été fait en mieux, chez Polanski, Zulawski, Kubrick ou même chez Friedkin avec Bug...

 

Honnête malgré tout, et toujours mieux que 80% des films d'horreur sortis en France ces 15 dernières années.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...