Jump to content

American Nightmare 2 : Anarchy - James DeMonaco - 2014


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Vu le succès du premier film (sorti à la même période l'année dernière), il était évident que ces ptits cons de Blumhouse Pictures allaient bien remettre le couvert. Avec le même réalisateur à la barre, ils avaient encore une chance de rattraper les bévues du premier (perso en mousse, concept ruiné, gestion de l'espace pourrave, effets faciles...)...quoique en fait le plus sage aurait été de dégager DeMonaco, parce que manifestement, c'est vraiment pas un sujet pour lui

 

On oublie les personnages du premier (ce qui n'est pas un mal) et on se retrouve à Los Angeles pendant la nuit de la Purge. Une grande ville, plus de personnages (une mère et sa fille, un couple, un flic en mode homme sans nom), un récit cette fois aéré, plus d'ambitions : pendant une demi-heure, le film tient assez bien la route et surpasse le premier. Et puis on se rend compte que Monaco s'est pas acheté de talent entre temps

C'est jamais fun, jamais tendu, les baisses de rythme sont régulières et les comédiens sont sans saveur. Y'a bien de bonnes idées par ci par là, mais toutes ruinées : le délire à la Society avec les riches dégommant les pauvres est saboté par la real (c'est dans le noir ), et les racailles flippantes faisant la promo du film

ne font en fait que du kidnapping

. Et une fois de plus, le film n'arrive pas à être totalement détestable...sans doute parce que l'idée de base reste bonne. De là à attendre le troisième (ou prenez un bon real, pitié ).

Link to comment
Share on other sites

Un peu comme toi. J'adore le sujet. Mais bizarrement le scénario est tjs à la ramasse comme dans le premier. Alors qu'on peut en faire un vrai western urbain rempli de violence, ben le réal ne sait pas vraiment quoi en faire. Ça pourrait loucher vers du Carpenter, de la violence froide à la The Warriors et à la place on a des riches 2.0. C'est à dire ridicule. Gominés et issus d'une pub télé.

C'est angoissant par moment (le couple qui essaie de fuir) et complètement con à d'autres. Et c'est le problème des prods Blumhouse je trouve. De super concepts ruinés par une certaine débilité. Genre l'esprit dans Sinister.

Surtout au lieu de nous montrer la violence de la société américaine, celle de la vie de tous les jours. On nous montrer un méchant gouvernement, de méchants riches ridicules et bis. WTF. C'est dommage. En plus en multipliant les personnages on multiplie les point de vue. Alors qu'un simple couple plongé dans l'enfer de la Purge aurait fait l'affaire. Comment lutter face à des gens qui veulent votre mort en sachant qu'on ne peut faire confiance à personne (la scène dans la famille à la fin est excellente car elle instaure un vrai climat de tension). Là en sachant qu'il y a un super flic ça désamorce un peu tout.

 

Après on s'emmerde pas, y a du gunfight sympa, y a de bonnes idées (moi j'ai aimé celle des racailles) mais au fond on pourrait avoir beaucoup beaucoup mieux..

Link to comment
Share on other sites

Je me suis amusé comme un gamin, c'est comme une série B 80's mais avec du pognon et une patine d'aujourd'hui. On pense à "Les Guerriers de la nuit", à "Les Rescapés de l'an 2000", à "Society", bien que cet aspect un peu binaire relève vraiment de la caricature teubé (comme dans les séries B 80's d'ailleurs). Le jeu des acteurs ne m'a pas dérangé (j'ai vu une VF bien pourrie... avec la BA en VF de "Expendables III" en guise d'apéro.... misérables doublages de sitcom perrave, c'est honteux!), en revanche la caméra à l'épaule en vomito-vision m'a un peu fatigué. Passons sur le final un peu pouêt pouêt la morale est sauve, et il reste un bis bourrin et parfois tendu (du moins ça a fonctionné sur moi), c'est vraiment jouissif!

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

J'ai trouvé ça gentiment nul. Le 1er était pas dingue, mais c'était une petite série B avec ses bons moments de tension, originale et nerveuse. Là, on est ds le pur truc d'exploitation, mais pas ds le sens le plus glorieux du terme. C'est d'une connerie, mais d'une connerie ! On nous refourgue des idées déjà croisées à gauche à droite sans qu'à aucun moment la sauce ne prenne et qu'on ait l'impression que le réal sache où il va... On suit ça d'un oeil lointain, et j'ai fini pas m'ennuyer devant cet empilement de scènes qui oublie surtout d'être un film.... Pas irregardable non plus, mais vraiment pas la folie... Ils peuvent s'arreter là si c'est pour faire de moins en moins avec pareil concept...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Mi Kero - Mi DPG - Mi Stéphane.

 

Mi-molle.

 

Autant le sujet, l'hommage appuyé aux Guerrier de la Nuit, les camions de la mort digne d'un bis rital, tout ça, c'est très bien, autant le produit fini n'est pas follement dingue. Et au final, c'est toujours les riches contre les pauvres, pour pas dire les méchants contre les gentils.

 

Peut mieux faire.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...