Jump to content

Near Death Experience - Kervern / Delepine - 2014


DPG
 Share

Recommended Posts

  • 4 weeks later...

Soyons concis : C'est nul !

 

Je suis assez mitigé sur les films du duo Kervern / Delepine. Ca partait bien au début, mais plus les films passent, plus l'aspect visuel est torché, plus les scénars sont baclés, plus leurs films se contentent d'un pitch amusant mais jamais développé et d'un ou deux guests, d'une ou deux scènes "décalées" pour toute proposition de cinéma. Ce "Near death experience" est, à ce sens, un prolongement du reste, mais en pire. C'est visuellement dé-gueu-lasse d'un bout à l'autre, un vrai supplice pour les yeux de voir ça en salles. A la télé, ça sera moins horrible j'imagine, mais ça restera moche. Mais surtout, le film ne raconte rien, n'offre rien. Michel souffle en silence, traine sa flemme, cuve son vin. Un jour, il prend son vélo, et va passer quelques jours dans la garrigue. Là bas, il fait un bonhomme en pierre, se roule dans la terre, et annone une ou deux réflexions de comptoir pour faire "profond". C'est d'un ennui sans bornes, prétentieux et paresseux à la fois. Le mètre étalon du film de branleur. Et puis faudra leur dire qu'il suffit pas de faire un plan fixe de 10mn pour devenir Antonioni hein. Houellebecq fait du Houellebecq, et fait ce qu'il peut, il n'est pas particulièrement à blâmer, mais il n'a juste RIEN à jouer, rien à défendre (contrairement au Nicloux par exemple). Voilà, ni fait, ni à faire, le néant en numérique, merci, au revoir.

Link to comment
Share on other sites

Bon.

 

Effectivement, c'pas terrible.

 

En fait je dirai pas que c'est nul, car je comprends les intentions. Même l'image dégueulasse, ça ne m'a pas gêné, je comprends que ça fasse partie du processus. C'est pas mal réalisé, ou mal joué ou quoi. Par contre, c'est clairement pas un type de film auquel j'accroche.

 

Ca aurait fait un bon court. Sauf que là ça s'éternise. Y'a quelques bonnes idées. Mais on les répète, c'est pas très passionnant, ça m'est passé au dessus. J'aime bien le thème, les idées évoquées, mais au final j'ai l'impression d'en avoir rien eu à foutre. Houellebecq pouvait mourir à tout moment, je pense que ça ne m'aurait pas plus estomaqué que ça. Au bout d'un moment on arrête d'écouter, parce que ça se répète. Et du coup on s'ennuie. La b-a est axée sur une scène du film qui dure 30 secondes et n'est en rien représentatif. C'est pas un truc "décalé/punk/ouf/c'est les mecs de groland/lol". C'est tout l'inverse. C'est pas ça qui fait que c'est décevant, même si c'est mensonger. Mais plutôt que c'est pas très bien traité. Les quelques trucs qui auraient pu être drôle ou marquants tombent complètement à plat dans 9 cas sur 10. Encore une fois je comprends la démarche, et le thème m'intéresse. Mais là manière dont c'est fait, trop étirée, pas très passionante, font que je suis quasiment passé à côté malgré quelques trucs que je retiendrais.

 

Bref je suis confus. Mais en gros c'est oubliable.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...