Jump to content

Vorace - Antonia Bird - 1999


Steve
 Share

Recommended Posts

 

Je réécoute la B.O. culte de Damon Albarn et Michael Nyman depuis quelques jours, et plutot que de le noter dans la rubrique musique, je me dis autant faire un thread sur le film.

 

Je me l'etais pris en pleine tronche ce film a sa sortie cinema, j'avais 15 ans. Certainement pas le genre de film que je m'attendais a voir, j'avais lu je crois un papier moyen dans le cine live de l'epoque, mais j'y etais alle pour Carlyle et pour le rapport au cannibalisme. La claque, le scenario est pour le moins surprenant, integrant le cannibalisme sur un twist en milieu de film, et le reste du temps, brouillant les pistes : humour, gore, film historique... Avec son anti-heros deserteur, son Robert Carlyle dejante, et le reste du casting que j'adore mais qui est loin d'etre bankable (Jeremy Davies en premiere ligne), on comprend bien l'embarras de Fox pour distribuer le film. Mais malgré tout le film sortira, jusqu'a preuve du contraire sans aucune coupe ou modifications, et aura meme le droit a une plutot belle edition DVD. C'est cependant l'echec total, et le film aurait presque tendance a tomber dans l'oubli, alors que la poignee de spectateurs qui l'ont vu pourraient le défendre jusqu'au bout. Une grande réussite dans le genre "inclassable", joliement mené par Antonia Bird, un casting sympa, et des décors splendides (tourné a Barrandov ) !!

 

Mais bon avant tout, quelle musique !!!!

 

Le capitaine John Boyd est un lâche. Au coeur des violents conflits qui opposent les Etats-unis, un sanglant malentendu en fait un héros. Son supérieur n'est pas dupe et l'envoie aux confins enneigés et sauvages du pays dans une compagnie constituée de singuliers personnages. John Boyd est entraîné dans une enquête par l'étrange Colghoun, qui déclare que ses co-voyageurs ont été les victimes d'un cannibale rendu fou par le froid. Mais qui est cet assassin vorace ?

 

Trailer : http://www.planetdvd.cz/dvdweb/downfull/447_1l.wmv

Link to comment
Share on other sites

Pas mieux que la révolution cinématographique.

Cast impeccable, mise en scène adapté, scénario malin, musique marquante (dans le bon ou le mauvais sens) et en plus y a Carlyle et du gore !!

 

Que demande le peuple.

 

Par contre je me demande ou a bien pus être tourné le film

Link to comment
Share on other sites

Déçu à la première vision, très enthousiaste à la deuxième, je ne sais pas trop pourquoi.

 

L'échec du film n'est pas étonnant, il rejoint la cohorte d'oeuvres trop originales et tordues pour trouver leur public. Dommage.

 

J'ai envie de le revoir du coup !

Link to comment
Share on other sites

L'échec du film n'est pas étonnant, il rejoint la cohorte d'oeuvres trop originales et tordues pour trouver leur public. Dommage.

 

Ce fut la même chose pour Fight Club.

Ce genre d'initiative respectable on eu raison de Bill Mechanics, patron du département ciné de la fox à cette époque.

Link to comment
Share on other sites

J'adore ce film. Mieux, je reçent (ressent ?) à intervalle regulier le besoin de le revoir. Un mélange de genre très bien foutu, et une excellente reflexion sur le cannibalisme. Musique impeccable -qui rend un peu l'ensemble surréaliste parfois, comme dans la poursuite en foret-, un bon casting, du gore bien dégueu...

 

 

- Qu'est ce que vous faites ?

- C'est un ragout

- oh...vous voulez que je vous aide ?

- Oh non, plus tard peut être. Vous apporterez votre...contribution

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 2 years later...

Pareil que certains, j'avais été assez déçu à la première vision sans trop savoir pourquoi A la revoyure, Waouh

La rencontre audacieuse du canniboule-movie, du survival et du Western : c'est impeccable de bout en bout, et euh...ben nan y'a tout

La chute de la falaise mon dieu

 

 

L'un des meilleurs représentants du genre à la fin des années 90, et un vrai miracle qu'on a tendance a un peu occulté parfois...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • 7 years later...

Revu et rien à redire, c'est toujours aussi incroyable. Et surtout assez drôle.

Le BR US est une vraie déception, pourtant édité par Shout qui ont l'habitude avec les films de genre : un transfert tout mou, à la limite de l'upscale, sans efforts (pas mal de saletés) et sans éclat. Dommage.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
 Share

×
×
  • Create New...