Aller au contenu

En Quatrième Vitesse (Robert Aldrich - 1955)


Messages recommandés

Chef d'oeuvre. Avec une ouverture explosive et son générique à l'envers. Les séquences de pré générique sont toujours anthologiques chez Aldrich

Les éclairs de violence sont hallucinant pour un film de cette époque.

Scorsese parle avec amour du film dans son voyage à travers le ciné us

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 years later...

Découvert ce weekend, et belle petite claque !

 

Film noir, mais pas que, ça dérive sur pas mal de trucs, entre le cauchemar éveillé et la fuite en avant. Superbe ambiance, série B nerveuse qui transcende son statut. On se laisse perdre avec bonheur dans les dérives de notre héros, l'atmosphère assez unique du film nous porte d'un bout à l'autre, c'est froid, noir, violent, envoutant, et le Mc Guffin assez improbable achève d'amener ce film vers une dimension "autre", qui fait tout son charme, plus d'un demi siècle après sa sortie. Un petit classique incontournable !

 

Très belle édition BR de Carlotta, itv de P.Rouyer très intéressante, ainsi qu'une de Larry Cohen, plus centré sur Mike Hammer.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...