Aller au contenu

Comancheria (David Mackenzie - 2016)


Messages recommandés

 

Après la mort de leur mère, deux frères organisent une série de braquages, visant uniquement les agences d’une même banque. Ils n’ont que quelques jours pour éviter la saisie de leur propriété familiale, et comptent rembourser la banque avec son propre argent. À leurs trousses, un ranger bientôt à la retraite et son adjoint, bien décidés à les arrêter.

 

 

 

Le film sort précédé d'une quasi-unanimité critique qu'on est en droit, au vu du résultat, de trouver un peu étonnante.

Parce que ce n'est pas qu'il soit mauvais ou inregardable mais c'est juste qu'on a déjà vu ça à peu près 700 fois (et encore, je me contiens)...

 

Donc : une vision du Sud américain, gangrené par le chômage et l'ennui, dans lequel deux frangins se rebellent contre le grand capital pour sauver l'héritage familial (c'est répété tout le long, des fois qu'on ait pas compris).

Alors, l'emballage est beau, y a rien à dire. C'est pas mal mené et tout le monde fait suffisamment bien le taf pour que ça se suive sans ennui jusqu'à la fin.

 

Mais, à part un humour bienvenu amené par le perso de Jeff Bridges, il y a juste zéro originalité.

Que ce soit au niveau du scénar, linéaire jusqu'au cliché, de la mise en scène ultra-classique ou des acteurs qui, chacun, répètent un numéro déjà exécuté ailleurs.

Même la musique de Nick Cave et Warren Ellis donne l'impression d'une redite un peu paresseuse...

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bon ok c'est pas forcément l'originalité ultime mais le résultat d'ensemble est tellement bien foutu, en fait je crois que ça fait longtemps que j'avais pas regardé de film du genre et de telle qualité. 1h40 passé crème.

 

Voilà

 

Je ne savais pas que le film s'était fait encenser.

Un bon petit film efficace avec une jolie photo. Il faut croire qu'en 2016 c'est suffisamment rare pour créer l'évènement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 4 years later...

Y ai presque trouvé un côté "fiction documentaire" vu le sous et sur lignage de la déroute économique de ces Etats du Sud, mais pas désagréable du tout vu le côté étonnamment photogénique des friches industrielles texanes et des casinos de l'Oklahoma. Par contre la présence indienne, voire son omniprésence, me semble un aspect peu mis en avant d'autres films de cette trempe. Pour ce qui est des héros, rien à dire.

 

Bref, un bon moment  8)

 

 

Modifié par Guillaume Tell
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...