Jump to content

Laissez bronzer les cadavres - Cattet & Forzani - 2016


Jeremie
 Share

Recommended Posts

 

Adaptation d'un polar de Bastid & Manchette par le duo de la mort. Sauf que cette fois, ce n'est vraisemblablement pas du tout un giallo, mais un film de braquage/règlements de compte rural...enfin peut-être, peut-être pas

Très curieux (mais assez flippé) de voir enfin leur première excursion hors-giallo, même si on suppose que l'ADN sera plus fort que tout. Elina Löwensohn, Stéphane "LA NUIT DU RISQUE" Ferrara et Bernie Bonvoisin au casting.

Le film a été tourné en partie en Corse, et surtout à Oggi, sans doute un des plus bels endroits du monde (c'est un village fantôme en pleine montagne).

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
c'est OCCI le village, pas Oggi! Pour le reste, je sais tout mais je dirai rien!!!

C'est celui-ci qui t'a coûté un genou ?

 

une cheville en fait

 

Pour ceux qui ont chopé le bouquin Starfix, François Cognard y a écrit un chouette article qui parle du tournage et évoque brièvement les nombreuses galères subies sur le tournage.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 4 weeks later...

Très joli papier/making-of dans le dernier Mad. Les images sont superbes et y'a pas de doute sur leur patte (bon je crois que c'était assez clair dans le trailer ). Bullet Ballet et Hero Never Dies sont cités côté référence

Et j'imagine bien le tournage galère, avec l'accessibilité plus que discutable pour grimper à Occi, certains décors ne pouvant alors arriver que par hélico ! Espérons que ça passe par Cannes...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

 

ONMbWj8u-RA

 

Le film est top en tout cas, bien meilleur que L'étrange couleur qui se perdait un peu trop et sentait la redite. Y'a un risque qui est pris, mais ils tiennent bon pas très fan de l'univers ceci dit, même si la transformation du village est

Les scènes de fantasmes/flashbacks sont

 

Sortie le 18 Octobre

Link to comment
Share on other sites

Elle est très chouette l'affiche, mais après celle d'Amer, ça fait un peu redite non ?

 

Pour le film, j'irai, mais j'ai toujours les mêmes attentes et les mêmes craintes au vu des travaux précédents du duo... Espérons que l'apport d'une base comme Manchette rende le résultat final un peu moins "autiste"

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

On ne change pas une équipe qui gagne. Qui perd. Qui fait match nul.

 

On repart donc avec les mêmes, et on a finalement un film dans la lignée des travaux précédents du duo. J'espérais que le fait d'adapter un bouquin de Manchette "cadrerait" un peu le tout. C'est à la fois le cas et pas le cas du tout. Dans le fond, un peu. Il y a un scénar, tout ce qu'il y a de plus basique, certes, mais tout de même quelque chose un chouia plus "narratif" que sur "Amer" ou "L"étrange couleur..." Dans la forme, c'est toujours aussi libre, expérimental, barré, pour le meilleur et pour le pire. Ça a son charme, certaines séquences sont absolument mortelles visuellement, mais tout ça ne fait toujours pas un film pour moi. Au bout du 350e gros plan sur un regard ou une main gantée, j'avoue que je me suis un peu lassé... Idem pour le mixage son ou chaque coup, chaque balle, chaque craquement est mixée comme une explosion nucléaire, bon, sur la durée, ça saoule un peu... L’interprétation est globalement très faible, la BO tourne en rond, le tout n'étant au final qu'un gunfight infini, abstrait. Et surtout, je crois que les réals n'en ont absolument rien à foutre de raconter une histoire. On peut hein, c'est pas un reproche, chacun prend le cinéma comme il veut, et ils ont le mérite d'offrir un truc radical, sans concessions, et, dans son registre autiste / fétichiste / expérimental / hommage, ça tient ses promesses. C'est juste pas ma came. Du tout. Donc voilà, après trois films, je pense que ça sera sans moi pour le 4e. S'ils font des clips ou des spots comme celui du PIFFF, je serai preneur, parce qu'ils savent faire de chouettes images, mais sur 1h30, ça ne m'intéresse pas.

Link to comment
Share on other sites

"Au bout du 350e gros plan sur un regard ou une main gantée, j'avoue que je me suis un peu lassé... Idem pour le mixage son ou chaque coup, chaque balle, chaque craquement est mixée comme une explosion nucléaire, bon, sur la durée, ça saoule un peu..."

Franchement, Norbert Moutier etait moins encense avec les memes qualites et defauts...

Enervant

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 3 months later...
 Share

×
×
  • Create New...