Jump to content

T2: Trainspotting 2 - Danny Boyle (2017)


Cyril
 Share

Recommended Posts

Se prendre une horloge de 20 ans dans la gueule.

Je n'ai pas réussir à lire Porno à cause du sale tic de l'écrivain qui consiste à balancer des pages de monologues sans jamais indiquer qui parle.

 

J'ai ressorti l'écran et le projo rien que pour me passer en boucle cette bande annonce. Le film que j'attend le plus depuis 20 ans.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Le film n'est pas du tout une adaptation de Porno à ce que j'ai lu...

 

Bon ben moi perso ça m'a juste super gonflé

Comme beaucoup ici, le premier film reste un film culte de mon adolescence, et le plaisir qu'il s'en dégage tient beaucoup au fait qu'il soit très ancré dans son époque, qu'il y avait une énergie, un truc vraiment dingue. Le délire du 20 ans après pourquoi pas hein, sauf qu'au bout d'une demi-heure, je me suis rendu compte que j'avais aucune envie de voir leur gueule et j'avais envie de partir. Alors ok pour le côté désenchanté, parce que l'âge, les souvenirs, tout ça...mais ça n'a pas du tout fonctionné sur moi. Il y a bien la forme "boylesque" mais j'ai trouvé ça ni drôle, ni jouissif, ni perturbant, ni spécialement passionnant, juste poussif et assez vain.

Je pense quand même que vous serez moins sévère que moi

Link to comment
Share on other sites

Pas certain en ce qui me concerne, vu que je suis déjà loin d'être fan du premier.

 

Sinon, un pote qui l'a vu m'a confirmé que le film n'adapte que le premier chapitre de Porno avant de dévier sur totalement autre chose. Ce qui est dommage tant le bouquin est excellent.

 

Il aussi dit qu'il trouvait le film imbuvable en dehors de deux ou trois séquences (ce qui est raccord avec la plupart des critiques, le film se faisant, par ailleurs, démonter un peu partout)...

Link to comment
Share on other sites

Bon bah moi j'ai plutôt bien aimé. Sans être un film essentiel de ma jeunesse (vu sur le tard), j'aime beaucoup le premier aussi. Mais je n'attendais strictement rien de cette suite. Du coup je suis plutôt positivement surpris. Alors oui du coup par rapport au 1, c'est très soft, très gentillet, mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. Il ne marquera pas une empreinte indélébile contrairement à son aîné, mais j'ai eu plaisir à retrouver les persos, c'est bien réalisé (c'est beau), j'ai suivi sans regarder ma montre. Après, c'est peut être un peu trop long et foutraque, mais qu'importe, j'en suis ressorti plutôt content. Vu comme 9 suites tardives sur 10 sont nulles à ièch, je suis donc plutôt content d'avoir affaire "simplement" à un bon film. C'est tout ? Certes. Mais c'est déjà pas mal.

Link to comment
Share on other sites

Bon bah moi j'ai plutôt bien aimé. Sans être un film essentiel de ma jeunesse (vu sur le tard), j'aime beaucoup le premier aussi. Mais je n'attendais strictement rien de cette suite. Du coup je suis plutôt positivement surpris. Alors oui du coup par rapport au 1, c'est très soft, très gentillet, mais ça ne m'a pas plus gêné que ça. Il ne marquera pas une empreinte indélébile contrairement à son aîné, mais j'ai eu plaisir à retrouver les persos, c'est bien réalisé (c'est beau), j'ai suivi sans regarder ma montre. Après, c'est peut être un peu trop long et foutraque, mais qu'importe, j'en suis ressorti plutôt content. Vu comme 9 suites tardives sur 10 sont nulles à ièch, je suis donc plutôt content d'avoir affaire "simplement" à un bon film. C'est tout ? Certes. Mais c'est déjà pas mal.

 

A peu près le même avis : j'étais content de revoir tous les personnages dans cette suite, on ne s'ennuie pas, c'est correctement emballé, les acteurs font le taf. La première demi-heure pèse lourd (le monologue de Spud dans son groupe de parole ), ensuite ça retombe : le film n'a pas de scènes aussi marquantes que le premier, c'est plutôt sage et très foutraque (je ne sais pas si le film raconte trop de choses ou rien). Et Boyle joue quand même beaucoup (trop) la carte de la nostalgie.

Link to comment
Share on other sites

J'ai passé un bon moment. Le premier est vraiment un film culte de ma jeunesse, donc j'y allais (comme beaucoup j'imagine) avec un sentiment mêlé de crainte et d'excitation. Et j'en ressors finalement satisfait. Oui, c'est moins bien que le premier, mais quelqu'un espérait vraiment le contraire ???

Mais partant de là, je trouve que Boyle se sort assez bien de cet exercice qui avait tout du casse gueule. Et je trouve le dosage "suite / nostalgie / nouveauté / évolution" plutôt bien équilibré au final. Le film reprend les mêmes 20 ans après, et du coup, le ton est bp plus sombre. Là où le 1 avait des moments très funs malgré des pics de "bad trip", ici on a des mecs tous un peu rincés par la vie, usés, vieillis, fatigués, moralement, physiquement, désabusés. Mais ça n'en fait pas un film de vieux cons ou d'anciens combattants pour autant, ils font avec, chacun à leur manière, chacun en cherchant l'exutoire qui l'aidera au mieux à avaler la pilule. Boyle joue aussi la carte "nostalgie" à mort, entre reprise de scènes, caméos, clins d'oeil musicaux, voire décalques modernisés (Choose Life), mais je trouve ça fait plutôt habilement et intelligemment, loin du lourdingue qu'on peut avoir dans tant de suites / reboots bâtards. Et il reste une inventivité visuelle propre à son auteur, qui de ce côté là garde un très haut niveau d'exigence !

Enfin voilà, je pense que je pourrais encore en dire beaucoup, en détaillant le sort des persos, telle ou telle scène, mais peu importe. Je trouve le pari réussi. Bien évidemment pas la claque que fut son prédécesseur, mais vraiment un trip qui mérite le coup d'oeil !

Link to comment
Share on other sites

J'ai passé un bon moment. Le premier est vraiment un film culte de ma jeunesse, donc j'y allais (comme beaucoup j'imagine) avec un sentiment mêlé de crainte et d'excitation. Et j'en ressors finalement satisfait. Oui, c'est moins bien que le premier, mais quelqu'un espérait vraiment le contraire ???

Mais partant de là, je trouve que Boyle se sort assez bien de cet exercice qui avait tout du casse gueule. Et je trouve le dosage "suite / nostalgie / nouveauté / évolution" plutôt bien équilibré au final. Le film reprend les mêmes 20 ans après, et du coup, le ton est bp plus sombre. Là où le 1 avait des moments très funs malgré des pics de "bad trip", ici on a des mecs tous un peu rincés par la vie, usés, vieillis, fatigués, moralement, physiquement, désabusés. Mais ça n'en fait pas un film de vieux cons ou d'anciens combattants pour autant, ils font avec, chacun à leur manière, chacun en cherchant l'exutoire qui l'aidera au mieux à avaler la pilule. Boyle joue aussi la carte "nostalgie" à mort, entre reprise de scènes, caméos, clins d'oeil musicaux, voire décalques modernisés (Choose Life), mais je trouve ça fait plutôt habilement et intelligemment, loin du lourdingue qu'on peut avoir dans tant de suites / reboots bâtards. Et il reste une inventivité visuelle propre à son auteur, qui de ce côté là garde un très haut niveau d'exigence !

Enfin voilà, je pense que je pourrais encore en dire beaucoup, en détaillant le sort des persos, telle ou telle scène, mais peu importe. Je trouve le pari réussi. Bien évidemment pas la claque que fut son prédécesseur, mais vraiment un trip qui mérite le coup d'oeil !

 

Ouais voilà pas mieux, tu as tout à fait résumé ma pensée

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Vu!

Alors j'ai jamais ete fan du premier (trop "regarder comme c'est decale" pour moi, sans compter que le cote drogue m'empeche la moindre compassion pour les persos). Du coup, j'ai beaucoup plus accroche a ce second opus, qui sent bon la mort et la glauquitude d'un dimanche matin en banlieue. Peut etre qu'aussi je ressens plus de truc pour les persos.

Et veronika est splendide!

"prends un Danny, ca ira mieux"

Link to comment
Share on other sites

Vu hier et très déçu de cette suite. Comme pour beaucoup, le 1er reste une claque rarement égalée. La suite est très dispensable. La faute a un scénario qui exploite peu ou pas du tout ses meilleures intrigues:

-les retrouvailles Renton/Begbie qui sont les meilleures séquences du film où Boyle retrouve son goût du suspens et de l'humour hitchcockien (la scène des toilettes du nightclub) ,

-Spud aspirant écrivain: ça n'apporte rien à l’histoire. En y repensant, ça aurait été une super idée de voix off pour rythmer le film.

-Renton/ Diane: expédié en une scène, très frustrant.

 

Le film traîne sur l'intrigue sick boy, sa combine et sa copine bulgare, sick boy et renton qui chantent en publique, Sick boy et Renton qui jouent au babyfoot, sick boy et renton qui contemplent les highlands

Une fois de plus , la bande annonce trompeuse fait croire au retour de la voix off et du montage survitaminé. Le réalisation est plate , rattrapée par quelques belles idées visuelles toutes placées dans la bande annonce. On retrouve une scène de chant en publique copiée sur "une vie moins ordinaire" et un final décalqué sur le 1er trainspotting, le lyrisme en moins.

Edited by Guest
Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...

Bon comme d'hab dpg dit très bien ce qu'il y a à en dire. J'avais pas du tout envie de voir le film. Je l'ai raté au cinéma et ça fait deux 2 semaines que le film trainait à la maison. La première réaction c'était le soulagement que le film ne soit pas nul. La deuxième, c'est le coup de cafard de se dire qu'il y a vingt ans entre les deux films et que tout le monde les a pris dans la tête, personnages , acteurs et spectateurs. J'aime cette idée de personnages conscients du temps qui passe, de cette vie pour rien et la volonté de faire une dernière embrouille. Le film ne va pas très loin mais bizarrement le message assez positif concernant la jeunesse est chouette. Comme si on tirait un trait sur une génération et qu'on faisait confiance à la suivante.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...