Aller au contenu

Mademoiselle - Park Chan-Wook - 2016


Messages recommandés

 

Je me surprends de ne pas en avoir parlé alors que je l'ai vu y'a 500 ans (= fin août ) et que c'est facile un des meilleurs films de l'année. Bon faut dire que l'excellente réception critique fait qu'on y échappe pas trop...

 

Petite receleuse, Sookie est employée par un gentleman arnaqueur pour devenir la servante d'une jeune femme japonaise, recluse dans un sinistre manoir avec son oncle. Mais une idylle va naître entre la voleuse et mademoiselle...

 

Park Chan Wook signe un thriller en costumes un peu moins méchant qu'à l'accoutumée

une fin optimiste !

mais on est loin de James Ivory quand même on nage en plein conte gothique et sadien (les hallucinantes scènes de "lectures"), avec de belles scènes saphiques et un scénario en tiroir impossible à deviner. Un vrai goût pour la poésie, le grotesque, la perversité, la manipulation...Wook Wook quoi. Les perso se font avoir et nous avec, et c'est jubilatoire. Splendide musique, un beau souffle romanesque, un poulpe et surtout

une romance lgbt qui se termine bien, quel exploit !

 

 

Le teaser international est incroyable je pourrais le voir 505620 fois en boucle. Dommage qu'en contrepartie, la b.a française soit trop longue et explicative...

2-WR6t3mjaY

 

Ce morceau

8Ek4rbmblbI

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout pareil, j'ai adoré.

 

Park Chan Wook ça n'a jamais été monsieur subtil, mais ça se regarde sans déplaisir, sans regarder sa montre.

 

Et puis qu'est-ce que c'est beau, bon sang, cette année le cinéma Coréen a régalé.

 

J'ai pas grand chose de plus à dire, si ce n'est que je recommande.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...
  • 2 months later...
  • 1 year later...

Totalement ébloui par ce film. Je suis un peu passé à coté d'Old boy, un peu hermétique à la hype de sa sortie, ça m'a donné envie de lui redonner une chance.

Pour celui-ci, c'est juste sublime de bout en bout. Chaque cadrage, chaque plan sur les visages, tout est magnifié à l'extrême et cette sophistication trouve un beau point d'ancrage dans un récit en 3 parties scotchant, émouvant, cruel et même parfois drôle. Grand film!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 9 months later...

Apres la guerre, je viens de regarder ce film dans ma thema involontaire du jour, les bonniches.

Ce matin, j'ai souffert devant ROMA.

Et ce soir, j'ai pris un pied d'enfer devant les 2h48 (version longue donc) de ce bijou filmique.

Quand je vois que tout le monde se branle sur "l'hallucinant sens du cadre du Cuaron" (franchement, faut pas deconner, il y a quelques plans magnifiques, mais c'est pas parcque tu panotes doucement que c'est "interessant" et beau. Merci le noir et blanc), je ne peux m'empecher de trouver incroyable ce que Wook peut faire pour la moitie du budget de ROMA.

C'est superbe, enivrant et ...excitant merde (alors que franchement, les trucs erotiques, c'est pas du tout mon truc depuis la mort de LA CINQ et la fin de l'emission de Playboy).

Merci Park!

https://www.movie-censorship.com/report.php?ID=595283

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 8 months later...

Je ne savais pas qu'il y avait une version longue mais j'ai pas l'impression d'avoir raté grand chose.

Ceux qu'ils l'ont acheté en espérant se taper plus de scène de fion ont du s'en mordre le gland.

 

Sinon c'était bien chouette.

Ça me trou le cul l'implication qu'on les acteurs coréens dans les films et pas seulement parce que y a des scènes de cul dans celui là.

Qu'est ce que ça vaut Thirst ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...