Jump to content

Assassination Tango de Robert Duvall (2002)


Prodigy
 Share

Recommended Posts

 

Nouveau film d'un acteur-devenu-réalisateur à l'instar de de Tim Robbins, de Sean Penn ou de John Malkovich que perso j'ai trouvé, dans des registres très différents, généralement super réussis.

 

Pareil pour ce quatrième film de papy Duvall (apparemment il a commencé avant tout le monde, dès 1975) après l'excellent Apostle, une espèce de balade désenchantée et swinguante d'un vieil assassin obsédé par son apparence dans l'Argentine du tango. Comme souvent ça ne tient à pas grand chose, le scénario est minimal - un tueur doit aller buter un vieux militaire et se retrouve coincé dans un pays d'Amérique Latine - mais ça fonctionne, principalement grâce au personnage principal, totalement décalé mais attachant. Ca m'a un peu fait penser à du Costa-Gavras pour l'ambiance, et à du Cassavetes pour cette manière de diriger les acteurs, entre l'improvisation et le naturel total. La scène au café avec la Luciana Pedraza (magnifique) vaudrait presque le coup d'oeil à elle toute seule

 

Bref, kikavu, kika aimé (ou pas), je comprendrais tout à fait qu'on trouve ça chiant et long, mais j'ai pas vu le temps passer et je me suis pas emmerdé une seconde...

Link to comment
Share on other sites

  • 7 years later...
 Share

×
×
  • Create New...