Aller au contenu

Baby Driver - Edgar Wright - 2017


Messages recommandés

baby-driver-poster.jpg

 

"Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu."

 

Nouveau Edgar Wright avec un premier film "à part" qui ne fasse pas partie de toutes ses créas avec Pegg et Frost, et qui ne soit pas une adaptation comme Scott Pilgrim ou AntMan (oui ok Antman c'est pas vraiment de lui, mais bon il a bossé dessus et il a des restes de lui, bref). Comment s'en sort-il après Scott Pilgrim que j'ai trouvé effroyable (alors que j'adore la trilogie Cornetto) ? Bah pour ma part c'est toujours pas ça. L'affiche française hurle à qui veut l'entendre que c'est "LE FILM LE PLUS COOL JAMAIS TOURNÉ". Je sais pas si c'est le plus cool jamais tourné, mais en tous cas il fait tout pour te faire croire que c'est le cas, jusqu'à la nausée. En bon amoureux de musique que je suis, ce film a un rapport avec la musique que j'ai trouvé effroyable. En sortant du ciné, j'avais qu'une seule envie: un peu de silence. Y'a 10 milliards de ref musicales qui te sont balancées au visage par tous les moyens: répliques, sound design, illustrations sonores... Infernal, le film ne laisse aucun répit. Dans d'autres films, on utiliserait des morceaux subtilement, avec des choix bien précis d'illustration. Ici, Edgar Wright a trouvé un prétexte scénaristique pour pouvoir en caser partout, tout le temps. Et malgré un choix de B.O. "TARANTINESQUE" comme le hurle l'affiche d'un autre film sorti récemment (le sud-coréen "Sans Pitié") et de qualité, au bout d'un moment j'en pouvais plus. Une vraie technique de stabilo. Y'avait comme une impression de combler du vide tout le temps. L'autre "idée" utilisée avec la musique c'est de rythmer les principales scènes avec les morceaux utilisés en fond sonore, un peu à la Rythm Tengoku. On le montre bien avec le générique. Une idée gentillette qui n'a pas manqué de me faire lever un sourcil: c'est sympa, mais ça pisse pas bien loin, et ça tient plus du gimmick rigolo que de l'idée de génie. Et je me suis dit "j'espère qu'on va pas nous le resservir à toutes les sau-" et bah perdu, parce que c'est le cas. Ce qui donne l'impression que le film repose sur une seule idée de mise en scène et va te la répéter jusqu'à plus soif. C'est vraiment le gros gros GROS point noir du film en ce qui me concerne.

 

Point noir d'autant plus accentué, je trouve, par le fait qu'il sert de vernis rutilant, mais qui, dès que tu le gratte un peu, peine à cacher un film de gangster des plus classiques, que t'as déjà vu mille fois. Le tout servi dans un univers sans réelle saveur, sans réelle patte, on a même l'impression que la ville se résume à quelques rues. Les personnages ne sont pas très attachants, et ont des dialogues parfois très ennuyeux. On peut reprocher 1001 choses à Tarantino, mais lui sait servir des dialogues, parfois très longs, mais passionnants (pas toujours, ok, mais quand il y arrive, ça marche à fond). Ici, certains dialogues ne marchent pas, sont longs, certains sont répétés (le fait de demander pourquoi Baby écoute tout le temps de la musique) et sont globalement sans surprises. Et je passe sur certaines failles d'écriture de choses pas expliquées, de changement soudain de comportements injustifiés de certains personnages, voire de personnages qui ne servent à rien tout court (le père adoptif de Baby par exemple). Et ce sont des choses que je n'arrive même pas à expliquer tellement il arrive à faire tout l'inverse dans la trilogie Cornetto (persos attachants, idées de mises en scènes qui servent à l'écriture, dialogues intéressants et marrants, etc...)

 

Reste pour lui quelques personnages sympas comme celui de Jon Hamm l'idole (même si le couple qu'il forme avec Eiza Gonzales est assez insupportable et surjoué) ou Kevin Spacey, un rythme qui réussit à nous tenir éveillés sans qu'on regarde trop sa montre, et moins de trucs gonflants que Scott Pilgrim qui me l'a rendu bien plus sympathique. Pour le reste, ça ne marche pas, c'est beaucoup trop bancal. Le film ne propose vraiment rien de neuf, masqué par une idée de mise en scène répétée ad nauseam, sans véritable identité, et pas très bien écrit. Je commence un peu à douter du père Edgar et comprends de moins en moins l'engouement autour de lui. En espérant que sa prochaine trilogie avec Pegg et Frost remonte le niveau. A côté de ça, il peine à proposer quelque chose de majeur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part, c'est le pour exactement les raisons qui font que Yatta-Man a détesté le film. Je suis complètement rentré dans le côté musique / chorégraphie, j'ai trouvé le couple Baby / Debora super, tout ça tout ça.

 

J'ai fait un article pour expliquer tout ce que je trouvais cool dans le film : https://nostroblogs.wordpress.com/2017/07/17/baby-driver-dedgar-wright-le-film-qui-en-donne-plus/

 

Clair que je préférerais voir Edgar Wright faire des choses plus personnelles, mais y a tellement de scènes folles : la poursuite avec Hocus Pcus de Focus, le final avec Brighton rock...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je suis pas loin d'avoir detesté et je le vis assez mal, sachant que je trouve les films de Wright quasi-parfait

Je ne suis pas très branché film de braquage et de caisses à la base, mais j'aimais bien le concept, sachant le mariage zik/image n'a jamais été une insulte dans ma vision du cinéma (suffit de voir Love Hunter à ce sujet d'ailleurs). Et puis là bon, à la limite du rejet dès les premières images...

Qu'on soit d'accord : la réalisation est virtuose, rythmée, inventive (quoique, pas tant que ça) : c'est le minimum qu'on peut attendre de Wright et on retrouve bien sa patte. Pour le reste, on assiste à un pseudo remake de Drive avec un concept qui ne marche pratiquement pas. Bon après, et c'est très perso, j'aime pas DU TOUT la b.o du film et je trouve même le morceau de Queen utilisé n'importe comment

Je m'attendais ptet pas à un film aussi violent, les affiches étant tellement laides et lisses...

Et alors les perso, pfff le Baby est à baffer (trauma pathos par dessus tout, au secours), la romance est niaise, Jamie Foxx est détestable au possible. L’ambiguïté de Hamm ou de Spacey est bienvenue, mais les perso sont en très en deça de ce que Wright a fait autrefois.

Et enfin big fucking problem : j'ai pas trouvé ça fun ou drôle un seul instant...

 

Et puis franchement faire apparaître

Paul Williams

pour le buter comme une merde au bout de 2 secondes, génial.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Moi je suis pas loin d'avoir detesté et je le vis assez mal, sachant que je trouve les films de Wright quasi-parfait

Je ne suis pas très branché film de braquage et de caisses à la base, mais j'aimais bien le concept, sachant le mariage zik/image n'a jamais été une insulte dans ma vision du cinéma (suffit de voir Love Hunter à ce sujet d'ailleurs). Et puis là bon, à la limite du rejet dès les premières images...

Qu'on soit d'accord : la réalisation est virtuose, rythmée, inventive (quoique, pas tant que ça) : c'est le minimum qu'on peut attendre de Wright et on retrouve bien sa patte. Pour le reste, on assiste à un pseudo remake de Drive avec un concept qui ne marche pratiquement pas. Bon après, et c'est très perso, j'aime pas DU TOUT la b.o du film et je trouve même le morceau de Queen utilisé n'importe comment

Je m'attendais ptet pas à un film aussi violent, les affiches étant tellement laides et lisses...

Et alors les perso, pfff le Baby est à baffer (trauma pathos par dessus tout, au secours), la romance est niaise, Jamie Foxx est détestable au possible. L’ambiguïté de Hamm ou de Spacey est bienvenue, mais les perso sont en très en deça de ce que Wright a fait autrefois.

Et enfin big fucking problem : j'ai pas trouvé ça fun ou drôle un seul instant...

 

Et puis franchement faire apparaître

Paul Williams

pour le buter comme une merde au bout de 2 secondes, génial.

 

100% d'accord avec tout ça. (ça m'évite de faire un texte du coup)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Dans le camp de ceux qui ont trouvé pas si glop que ca. Déjà je ne suis pas un gros fan de zik ni de film de casse, donc ca partait mal. A la limite heureusement qu'il y avait la petite sous-intrigue a la True Romance / Drive avec Deborah sinon j'aurais pas supporte 2h de ca. Mis a part Jon Hamm, j'ai trouvé tous les bad guys insupportables. Le film trouve grace pour moi dans son troisieme acte, moins pretentieux, plus bis, ou le perso principal se reveille enfin.

 

Concernant le style chore-musique-montage, c'est plutot bien passe, surtout que j'ai vu le film en 4DX, et du coup ca rajoutait une surcouche d'effets rythmes, ils se sont bien fait plaisir.

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déçu également, même si j'avais pas d'attente particulière... Le film a le cul entre 50 chaises, on sait jamais s'il veut jouer la carte du cool, du polar, du premier, du second degré, de la romance, bref, on s'en fout au final, ça ne fonctionne sur AUCUN des registres... j'ai eu l'impression de voir du mauvais sous Guy Ritchie, une sorte de "Red" sans le second degré assumé, ... Et oui, l'utilisation de la musique est chiantissime, les persos sont à baffer, les acteurs tous mauvais comme des cochons, bref, pas grand chose à se mettre sous la dent. L'exemple même du film qui se veut le plus cool du monde mais qui tombe à plat.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le film a fait la clôture du NIFFF, et les retours étaient plutôt bons.

Alors je me suis rendu au cinoche, persuadé de me prendre un bon petit ride bien fun pendant 120 minutes.

Résultat: je suis resté circonspect 120 minutes durant.

Alors on voit bien où le père Wright veut aller, et l'idée n'est pas mauvaise en soi, mais l'exécution est simplement ratée, la "symbiose" recherchée entre le son et l'image ne fonctionne pas et les poursuites en bagnoles sont quand même vachement plus poilante dans FF8.

Vu les personnages carricaturaux, Wright aurait peut-être dû y aller à fond dans l'excès... et choisir des morceaux de musique qui claquent un peu plus, parce que là pfffffffffffffff

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Trouvé ça sympathique mais sans plus.

La première poursuite est mortelle mais bon, après, ...

Il y a de bons moments mais deja vu et revu, c'est dommage.

Par contre, mon fils de 15 ans qui m'a poussé a y aller a adoré, il n'a jamais vu Drive, n'a jamais vu de Polar et découvre la musique au cinéma.

Moi c'est pas le cas

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 weeks later...

Je fais partir des (du ?) conquis. Alors certes, cela tourne toujours autour du même gimmick, c'est-à-dire que le son rythme l'image du début à la fin. Mais pour moi cela fonctionne. Je l'ai pris comme un film musical, comme l'intrigue d'une comédie musicale avance par ses chansons.

Le film est un ride rythmique, parfois épuisant, qui ne se pose que pour nous compter l'histoire d'amour naissante entre Baby et Deborah.

Pour l'instant, je trouve qu'Edgar Wright fait un sans-faute dans sa carrière, même avec Ant-Man qu'il n'a pas réalisé mais qui garde suffisamment de lui pour en faire le film Marvel le moins chiant de toute la série.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 10 months later...

Gros kiff, perso, alors que je suis pourtant pas super client de Wright dont la fameuse trilogie des Cornetto me laisse complètement de glace (LOL). Oui c'est cliché & attendu, mais c'est tellement virtuose, fou, et quand même mis en scène avec un sacré talent, que je me suis laissé embarquer.

Modifié par Invité
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...
  • 11 months later...
Le film a fait la clôture du NIFFF, et les retours étaient plutôt bons.

Alors je me suis rendu au cinoche, persuadé de me prendre un bon petit ride bien fun pendant 120 minutes.

Résultat: je suis resté circonspect 120 minutes durant.

Alors on voit bien où le père Wright veut aller, et l'idée n'est pas mauvaise en soi, mais l'exécution est simplement ratée, la "symbiose" recherchée entre le son et l'image ne fonctionne pas et les poursuites en bagnoles sont quand même vachement plus poilante dans FF8.

Vu les personnages carricaturaux, Wright aurait peut-être dû y aller à fond dans l'excès... et choisir des morceaux de musique qui claquent un peu plus, parce que là pfffffffffffffff

 

Voilà je pense pareil.

Le gimmick musique everytime fonctionne pas sur moi.

Presque je trouve ça limite de foutre de la zik en rythme avec une fusillade. Je fais pas mon vieux con mais je ne trouve pas ça fun en réalité, surtout que dans le film y a pas mal d'innocents qui morfle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai détesté à peu près tout. Le Héros minet sorti dune série pour ado avec son trauma en mousse et son Walkman pour faire cool, la hype de Wright, les poursuites en voiture qui ne m'ont laissé aucun souvenir.

Pour moi c'est une version ado et grand public de drive

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil : le synopsis me faisait baver d'avance et au final ça m'en a touché une sans faire bouger l'autre. Le pire, ce sont les personnages : pas assez barrés pour sortir d'une B.D. et pas assez normaux pour être crédibles. Et les poursuites sont moyennes. Bref c'était un peu chiant et j'ai déjà quasiment tout oublié.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 weeks later...

Contrairement à vous, je ne suis pas forcément très fan de la trilogie Cornetto (surtout le Dernier Pub), que je trouve traversée d'instants mal fichus. Du coup j'ai apprécié ce Baby Driver, qui me paraît être le film le plus solide de Wright. Peut être cela vient du fait que le film mélange moins les genres pour se concentrer sur une histoire somme toute simple (et pas forcément marrante d'ailleurs).

 

La musique ne m'a pas dérangé, pour tout dire je n'y ai pas prêté attention plus que ça. Je ne sais pas si ça veut dire que la note d'intention est ratée du coup... Davantage, je retiens les scènes de voitures. L'intro est quand même pas loin de mettre la fessée aux 8 Fast & Furious réunis...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...