Aller au contenu

Lords of Chaos - 2018 - Jonas AKERLUND


Messages recommandés

976805Lordsofchaos.jpg

 

En Norvège, fin 80's - début des 90's, l'histoire d'une bande de jeune metalleux norvégiens.

 

Le film s'inspire du livre homonyme de Michael MOYNIHAN et Didrik SODERLIND. Je me demande ce que ça va donner. Parait-il, le réal' n'a pas eu l'autorisation d'utiliser les morceaux de Mayhem, Burzum and co...

 

636933Lordsofchaoslivre.jpg

 

Pour donner un avant-goût, le réalisateur a récemment mis en boîte un clip de Metallica où les acteurs de Lords of Chaos jouent en play-back:

 

tUVr2xnGIEo

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 year later...

Lords-of-Chaos-Movie-Poster-2018.jpg

 

Vu au PIFFF et j'ai adoré!

 

Un carton dans le générique de début montre que le réalisateur ne cherche pas à recréer l'authenticité des évènements, il s'inspire de vérités et de mensonges: il y a eu tant de légendes qui circulent que personne ne sait réellement ce qui s'est passé. D'ailleurs qui veut réellement savoir qui était Euronymous? Qui cela intéresse-t-il?

 

Le film se concentre essentiellement sur le leader de Mayhem et sa relation avec VIKERNES. Ils sont montrés comme deux adolescents qui ont été dépassés par leur rébellion et les évènements qui en ont découlés. J'avais peur que le film se prenne trop au sérieux ou pas assez, mais AKERLUND a trouvé le ton juste: on est à la fois exaspéré par leur comportement de petits cons et on réussit à s'attacher à eux, car au fond ils ne sont que des gamins (VIKERNES n'avait que 20 ans lorsqu'il tua AARSETH). Ils se rendent compte qu'ils vont trop loin dans leurs bêtises, mais ont tellement besoin de prouver qu'ils sont des True Evils qu'ils continuent leurs conneries jusqu'au drame. AKERLUND alternent les moments très drôles (la rencontre entre Euronymous et Grishnackh) avec les scènes bien plus dramatiques.

 

La grande force du film est la reconstitution de la scène Metal norvégienne de l'époque: on retrouve l'ambiance, les looks, les attitudes, les poses... Tout ce folklore véhiculé par les photos qu'on a vu sur les milliers pages internet consacrées au Black Metal est parfaitement retranscrit à l'écran. Si la ressemblance physique des acteurs avec les personnages réels n'est pas évidente (particulièrement pour Emory COHEN qui joue VIKERNES), leurs personnages sont suffisamment bien écrits et bien interprétés pour être crédibles à l'écran.

 

Mais la grande intelligence de Jonas AKERLUND est d'avoir évité le fan service et fait un film accessible à quelqu'un qui ne connait rien à la culture Metal et aux évènements: même quelqu'un qui n'a pas les codes comprend les enjeux qui anime cette bande, la relation entre Euronymous et Grishnackh qui n'a jamais été de l’amitié mais une compétition pour savoir qui était le leader, pourquoi les choses dégénèrent.

Lords of Chaos est une excellente surprise qui évite beaucoup de pièges.

 

Lords%2Bof%2Bchaos2.jpg

 

Lords%2Bof%2Bchaos3.jpg

Euronymous, interprété par Rory CULKIN, le frère de Macaulay CULKIN.

 

Lords%2Bof%2Bchaos4.jpg

 

Lords%2Bof%2Bchaos5.jpg

 

Lords%2Bof%2Bchaos6.jpg

 

Lords%2Bof%2Bchaos7.jpg

 

Lords%2Bof%2Bchaos8.jpg

 

Lords%2Bof%2Bchaos9.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

41RrsnoliyL._AC_SY400_.jpg

 

Tiré de cet excellent bouquin, facilement trouvable en toute librairie et bibliothèque qui se respectent.

 

Et concernant Akerlund, je recommande son fort chouette et curieusement méconnu Spun : chronique tragi-comique (datant de 2002) dans le milieu de la dope, au ton très particulier et au casting en titane.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 months later...

ça commence mal avec le logo de Vice (quoique Gavin McInnes pourrait s'entendre avec Varg Vikernes ) le black metal 90's en Norvege vu à travers un filtre hipsterisant c'est très éloigné de la vision que j'en ai mais finalement c'est plutôt fun - et donc pas très no fun no mosh no core no trends mais bon - enfin jusqu'à l'entrée en scène de Vikernes, l'erreur de casting qui plombe le film. Le mec joue un vilain de série Z, pas un ado dégénéré. Dommage. Le scène de suicide, très graphique m'a quand même un peu calmé (la fameuse photo a plus tard servi de pochette à un live de Mayhem, ames sensibles ne pas cliquer sur le lien suivant

 

)

C'est marrant de se dire qu'on peut acheter de la musique d'assassins à la Fnac (les Burzum et Emperor -c'est le batteur d'Emperor qui plante un homme dans le parc-)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai suivi cette histoire depuis longtemps, sur beaucoup de choses je crois Varg mais je n'excuserai jamais le meurtre, même si Euronymous c'était un sale type

 

B1tltibj56E

 

_SLWWMw4AxQ

 

PSFNp1JU9f8

 

M00hatCdNkk

 

MtkHUJ0gRM0

 

e7itU7kruO0

 

Yw5Z-e872XA

 

yzQiKFxDBII

 

9gN9eorHBjM

 

ILFVQy_hsUk

 

2ah8sEG9YGo

 

celui là le journaliste c'est faite avoir par Varg

S1vLC637cx0

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
×
×
  • Créer...